Cinquième 2015-2016
Kartable
Cinquième 2015-2016

Les inégalités devant la santé

La santé de la population mondiale s'améliore. Les êtres humains vivent plus longtemps et la mortalité infantile diminue.
Cependant, cette amélioration généralisée masque de profondes inégalités. La pauvreté explique principalement ces différences. À l'échelle mondiale, l'écart se creuse entre les pays riches et les pays pauvres. Au sein des États, on observe des inégalités entre les différentes régions et en fonction des classes sociales.
De nombreux acteurs interviennent pour réduire les inégalités face à la santé.

I

Une amélioration de la santé de la population mondiale

Globalement, la santé de la population mondiale s'améliore.

Santé

La santé est le bien-être physique, mental et social. Elle ne correspond pas seulement à l'absence de maladies ou d'infirmités.

Les êtres humains vivent plus longtemps qu'avant : l'espérance de vie a augmenté.

Espérance de vie

L'espérance de vie exprime la durée de vie moyenne d'une personne à sa naissance.

En 1990, l'espérance de vie mondiale était de 65,3 ans, elle était en 2013 de 71,5 ans.

La santé des enfants s'améliore et la mortalité infantile est en recul. Le taux de mortalité infantile est passé de 63‰ à 35‰ entre 1990 et 2012.

Taux de mortalité infantile

Le taux de mortalité infantile est le nombre d'enfants morts avant l'âge d'un an rapporté au nombre d'enfants vivants.

Le taux de mortalité infantile est de 3,31‰ en France et de 100‰ en Somalie.

Cette amélioration de la santé a été permise par le développement de la médecine moderne, de la vaccination, des progrès sanitaires, etc.

II

Une situation très inégale

A

Des inégalités à toutes les échelles

Malgré cette amélioration de la santé de la population mondiale, on observe de nombreuses inégalités à toutes les échelles :

  • À l'échelle mondiale, la santé des êtres humains dans les pays développés est supérieure à celle des pays en voie de développement.
  • À l'échelle nationale, on observe aussi de nombreuses inégalités. Dans les villes, la santé des habitants est meilleure que celle des habitants des campagnes, car ils sont plus proches des infrastructures de santé (hôpitaux, médecins, etc.).
  • À l'intérieur des villes, les habitants de certains quartiers, comme les bidonvilles, subissent de mauvaises conditions de vie (absence d'égouts, d'eau potable, d'une nourriture suffisante, etc.) et ont un niveau de santé plus faible.
  • À l'intérieur d'un État, des différences existent entre les régions et les classes sociales. Les personnes aisées sont en meilleure santé que les personnes pauvres.

En 2012, l'espérance de vie est de 45 ans au Sierra Leone et de 83 ans au Japon. En France, la différence entre l'espérance de vie des cadres et celle des ouvriers est de 6,3 ans en 2015.

B

Les causes de ces inégalités

Ces inégalités devant la santé s'expliquent par la pauvreté de certains pays et de certaines populations.

De nombreux moyens permettent d'améliorer la santé des populations, mais ils représentent un coût important que ne peuvent pas affronter les pays les plus pauvres :

  • Présence d'infrastructures sanitaires (hôpitaux, cabinets médicaux, laboratoires, etc.)
  • Personnel médical en nombre suffisant et formé (médecins, etc.)
  • Présence d'un système de solidarité nationale permettant aux plus pauvres de bénéficier des soins, comme la Sécurité sociale en France
  • Investissement important de l'État dans le domaine de la santé
  • Présence d'infrastructures d'hygiène (eau potable, réseau d'assainissement)
  • Alphabétisation des femmes et scolarisation des enfants afin de diffuser les règles élémentaires d'hygiène
  • Campagnes de prévention et de vaccination
  • Accès à une nourriture suffisante en quantité et en qualité

D'autres facteurs ont aussi leur importance, comme les conditions environnementales (pollution) ou encore les pratiques culturelles (consommation de tabac, d'alcool, etc.).

III

Les défis de santé

Même si des progrès ont été accomplis dans les pays pauvres, de nombreux États sont incapables de faire face à d'importantes dépenses de santé. L'aide humanitaire est nécessaire, mais actuellement insatisfaisante pour combler cet écart entre pays riches et pays pauvres.

Plusieurs facteurs sont inquiétants quant à l'évolution du niveau de santé :

  • La population des bidonvilles est en augmentation.
  • Le vieillissement de la population dans de nombreux pays provoque des coûts de santé supplémentaires.
  • L'humanité est confrontée à l'apparition et au développement de nouvelles épidémies et pandémies.

Malgré une légère baisse des nouvelles contaminations, la pandémie du sida touche 35 millions de personnes dans le monde en 2013 et l'épidémie Ebola touche 22 000 personnes au début de l'année 2015.

Les Organisations non gouvernementales (ONG) et l'Organisation mondiale de la santé (OMS) cherchent à élever le niveau de santé des populations. La lutte contre la pauvreté est l'élément essentiel pour améliorer la santé des populations.

pub

Demandez à vos parents de vous abonner

Vous ne possédez pas de carte de crédit et vous voulez vous abonner à Kartable.

Vous pouvez choisir d'envoyer un SMS ou un email à vos parents grâce au champ ci-dessous. Ils recevront un récapitulatif de nos offres et pourront effectuer l'abonnement à votre place directement sur notre site.

J'ai une carte de crédit

Vous utilisez un navigateur non compatible avec notre application. Nous vous conseillons de choisir un autre navigateur pour une expérience optimale.