Cinquième 2015-2016
Kartable
Cinquième 2015-2016

La crise religieuse

-

Wikimédia

Martin Luther

10 novembre 1483 − 18 février 1546

Allemand (Saxe)

Au début du XVIe siècle l'Eglise est très critiquée, il y a trop de curés ignorants et qui ne respectent pas leurs voeux, certains évêques ne pensent qu'à s'enrichir et le Pape vit comme un roi. La décision du pape Léon X, qui a besoin d'argent pour construire la basilique Saint-Pierre à Rome, déclenche une crise qui divise les catholiques. Pour trouver de l'argent, Léon X fait vendre des indulgences (c'est-à-dire des pardons pour les péchés) qui assurent le paradis à ceux qui les achètent. Cela provoque la colère du moine et théologien allemand Martin Luther qui dénonce les indulgences en 1517. La querelle dure trois ans.
En 1520 Luther rompt avec le Pape et fonde une nouvelle Eglise : l'Eglise protestante ou réformée :

  • Il ne conserve que deux sacrements (baptême et communion)
  • Il supprime le culte des saints et de la Vierge
  • Il remplace les prêtres par des pasteurs qui ont le droit de se marier et d'avoir des enfants
  • Il traduit la Bible du latin en allemand
  • Il impose la messe en allemand

Très vite, le nombre de protestants augmente et la nouvelle religion s'étend en Allemagne, encouragée par les princes allemands, mais aussi en Europe du Nord et en France.

-

Wikimédia

Jean Calvin

10 juillet 1509 − 27 mai 1564

Français

Jean Calvin fait des études de théologie et de littérature à Paris, puis de droit à l'Université d'Orléans. Entre 1531 et 1533, de retour à Paris, il rompt avec l'Eglise catholique et fréquente un milieu d'intellectuels humanistes et réformistes, sensibles aux écrits d'Erasme et de Luther. Il est obligé de quitter la France, car à partir de 1534 (l'affaire des placards) les protestants sont persécutés.
Il s'installe en Suisse d'abord à Bâle puis à Genève. Il veut réformer l'Eglise de Genève, mais il est expulsé en 1538. Il est pasteur à Strasbourg jusqu'en 1541, puis revient à Genève. Il construit alors sa doctrine protestante (le calvinisme) et Genève, où de nombreux réfugiés protestants ont afflué, devient le point central de la réforme calviniste. Chez les calvinistes, la Bible retrouve une place centrale, l'autorité du pape n'est pas reconnue, on ne conserve que deux sacrements : le baptême et la communion.
Les relations entre Calvin et Luther, d'abord amicales, se dégradent, car leurs doctrines se séparent sur des points importants, comme par exemple la question du salut de l'âme. Calvin accueille à Genève les protestants anglais qui fuient les persécutions. Ils forment leur propre Eglise réformée, mais certaines idées de la doctrine calviniste sont assimilées.
Calvin était autant un écrivain qu'un religieux, il laisse une œuvre considérable. Son livre intitulé Institution de la religion chrétienne, écrit en latin et traduit en français, devient le livre de référence de la réforme calviniste.

-

Wikimédia

Ignace de Loyola

1491 − 31 juillet 1556

Espagnol

Ignace de Loyola, un noble espagnol poussé par une foi profonde, décide de combattre la diffusion des idées protestantes et pour cela fonde en 1540 la Compagnie de Jésus, qui est reconnue par le Pape Paul III.
Les jésuites sont considérés comme de véritables "soldats du Christ" et prêtent un serment d'entière obéissance au pape. Ils prêchent et se consacrent particulièrement à l'instruction des enfants en ouvrant de nombreux collèges. Les jésuites ont un rôle important dans la contre-réforme (c'est-à-dire la réforme de l'Eglise catholique romaine aux XVIe et XVIIe siècles.

-

Wikimédia

Charles Quint, Charles de Habsbourg

24 février 1500 − 21 septembre 1558

Charles Ier, roi de Castille (en Espagne) depuis 1516, élu Empereur du Saint Empire romain germanique sous le nom de Charles Quint en 1519, doit faire face à la réforme protestante de Luther qui commence en 1520.
Luther, excommunié par le Pape, est condamné par l'Empereur, mais les princes allemands qui veulent leur autonomie, prennent la défense de Luther. Peu à peu ils deviennent protestants, forment une ligue et confisquent les biens de l'Eglise catholique.
La guerre éclate après l'ouverture du concile de Trente, en 1545. Charles Quint et le Pape lancent trois armées. La guerre d'abord favorable à l'Empereur, tourne à l'avantage des princes allemands, soutenus par le roi de France Henri II (qui poursuit ce que François Ier avait commencé).
A la paix d'Augsbourg, les deux confessions (catholique et protestante) sont reconnues et chaque prince de l'Empire choisit la religion de son Etat et les sujets qui refusent le choix de leur prince ont le droit de partir. Mais dans ses possessions propres, à l'intérieur et à l'extérieur de l'Empire, Charles Quint défend avec violence le catholicisme et mène une répression sévère contre le protestantisme. Ainsi, les condamnations à mort sont nombreuses dans les Flandres.

-

Wikimédia

Henri VIII

28 juin 1491 − 28 janvier 1547

Anglais

Henri VIII, roi de 1509 à 1547, se brouille avec le Pape qui refuse d'autoriser le divorce de Henri VIII et de Catherine d'Aragon. Le roi passe outre, il fait casser son mariage par l'archevêque de Canterbury et épouse Anne Boleyn en 1533. Le Pape déclare nul le deuxième mariage et excommunie Henri VIII.
En 1534, c'est la rupture : Henri VIII décide que les Anglais ne reconnaissent plus l'autorité du Pape et que le roi d'Angleterre devient le chef de l'Eglise d'Angleterre.
Henri VIII supprime les ordres religieux et leurs biens sont confisqués au profit de la couronne ou vendus. La population anglaise réagit peu, car le Saint-Siège comme les moines étaient peu appréciés.

-

Wikimédia

Alexandre Farnèse, Paul III

29 février 1468 − 10 novembre 1549

Italien

Alexandre Farnèse est élu Pape en 1493 sous le nom de Paul III. Il est considéré comme le Pape de la contre-réforme (Réforme de l'Eglise catholique). Mais, au début de son pontificat, rien ne le laisse à penser. Nommé cardinal et doté de plusieurs évêchés à 25 ans, avant même d'avoir été ordonné prêtre, père de 4 enfants, aimant le luxe et les divertissements, il n'est pas différent des pontifes précédents.
Pourtant, il prend des mesures pour réformer l'Eglise catholique : il encourage la création de nouveaux ordres religieux et en 1540, il approuve la création de la Compagnie de Jésus. Il renouvelle le collège des Cardinaux (ceux qui élisent le Pape) et y fait entrer des personnages connus pour leur grande qualité morale. Il réorganise l'Inquisition romaine et parvient à organiser la réunion d'un grand Concile à Trente en 1545. Le Concile de Trente fixe définitivement le credo (la doctrine) catholique, les sacrements, décide de créer des séminaires (école de théologie pour les futurs prêtres).

pub

Demandez à vos parents de vous abonner

Vous ne possédez pas de carte de crédit et vous voulez vous abonner à Kartable.

Vous pouvez choisir d'envoyer un SMS ou un email à vos parents grâce au champ ci-dessous. Ils recevront un récapitulatif de nos offres et pourront effectuer l'abonnement à votre place directement sur notre site.

J'ai une carte de crédit

Vous utilisez un navigateur non compatible avec notre application. Nous vous conseillons de choisir un autre navigateur pour une expérience optimale.