Cinquième 2015-2016
Kartable
Cinquième 2015-2016

La place de l'Eglise dans l'Occident féodal

Les chrétiens appartiennent à une communauté : la chrétienté. Ils observent une pratique religieuse régulière dans laquelle la prière, les sacrements et les pèlerinages ont une place importante. Ils sont préoccupés par leur envie de gagner leur Salut, c'est-à-dire d'atteindre le paradis.

Le clergé, sous l'autorité du Pape, travaille pour l'Église. Le clergé séculier veille à l'encadrement des fidèles, tandis que le clergé régulier prie pour l'ensemble de la chrétienté. Le clergé est également en charge de la lutte contre les hérésies.

L'Église a aussi un rôle social, économique et intellectuel prépondérant dans la société médiévale.

I

Être chrétien en Occident

A

Appartenir à la chrétienté

Au Moyen Âge, en Occident, les hommes ont le sentiment d'appartenir à une même communauté qui est la chrétienté :

  • Chaque individu est baptisé afin de rentrer dans la communauté des chrétiens.
  • Les individus redoutent le Jugement dernier et espèrent gagner leur paradis.
  • Pour cela, les pratiques chrétiennes jouent un rôle fondamental dans la vie des chrétiens.
  • Les chrétiens s'efforcent d'avoir une vie conforme aux principes définis par l'Église.
  • L'Église est une institution qui rythme le quotidien des chrétiens.
B

La recherche du Salut

Les hommes vivent dans la peur du Jugement dernier :

  • Beaucoup de phénomènes (épidémies, inondations, famines) sont interprétés comme des signes divins.
  • Les hommes pensent qu'après leur mort leur âme sera jugée : il s'agit du Jugement dernier.
  • Certaines valeurs comme la charité sont encouragées.
  • Pour gagner le paradis, c'est-à-dire assurer leur Salut, les chrétiens suivent rigoureusement les pratiques religieuses.
C

Les pratiques religieuses

Différentes pratiques permettent d'assurer son Salut :

  • La pratique de la prière est essentielle.
  • De nombreuses fêtes chrétiennes sont célébrées, dont la plus importante est Pâques.
  • Des pèlerinages sont régulièrement organisés afin d'honorer les saints.
  • Les saints et la Vierge font l'objet d'une dévotion, car les chrétiens considèrent qu'ils interviennent auprès de Dieu.

Pèlerinage

Le pèlerinage est un voyage vers un lieu saint.

Pendant le Moyen Âge, il y a quatre grands pèlerinages en Europe :

  • Saint-Jacques-de-Compostelle où se trouve le tombeau de l'apôtre Jacques.
  • Rome où se trouve le tombeau de l'apôtre Pierre.
  • Jérusalem où a vécu le Christ et où se trouve son tombeau.
  • Le Mont-Saint-Michel où Saint Michel a ordonné la construction d'un lieu de culte.

L'Église définit et impose les sacrements qui marquent les grandes étapes de la vie des chrétiens :

  • Le baptême constitue l'entrée d'un fidèle dans la communauté chrétienne.
  • La confirmation renouvelle l'engagement du chrétien.
  • L'eucharistie (ou communion) consiste à partager du pain et du vin, devenus le corps et le sang du Christ après la consécration par le prêtre.
  • La pénitence est la peine imposée par le prêtre pour sanctionner les péchés confessés.
  • Le mariage est le sacrement qui lie un homme et une femme.
  • L'Ordre est le sacrement réservé à celui qui souhaite devenir prêtre.
  • L'extrême-onction est accordée à ceux qui sont sur le point de mourir.

Les chrétiens se réunissent tous les dimanches et les jours de fête dans les églises lors de la messe.

-

Une église

II

L'Église guide les consciences

A

L'Église, intermédiaire entre Dieu et les hommes

Le Pape est à la tête de l'Église, il est l'évêque de Rome. Il dirige l'ensemble du clergé.

Le clergé comprend l'ensemble des hommes d'Église :

  • Le clergé séculier est constitué des hommes d'Église qui encadrent les fidèles et les accompagne dans leur pratique religieuse.
  • Le clergé régulier prie pour le salut des hommes à l'écart des fidèles.

Le clergé séculier est composé des évêques qui dirigent des diocèses. Ces diocèses sont divisés en paroisses administrées par des curés. Les curés s'occupent de l'encadrement quotidien des fidèles.

Le clergé régulier est composé des abbés et des abbesses qui dirigent les abbayes. Dans les abbayes, les moines et les moniales sont sous leur autorité.

Nombreux sont les ordres monastiques qui suivent la règle de saint Benoît :

  • Un tiers de leur temps est consacré à la prière.
  • Un autre tiers au travail manuel.
  • Enfin, le dernier tiers est consacré au repos.

Il existe de très nombreux ordres monastiques :

  • Au XIIe siècle, Bernard de Clairvaux crée de nombreuses abbayes et développe l'ordre des cisterciens.
  • Au XIIIe siècle, les ordres mendiants se développent. Ces ordres s'adaptent au renouveau urbain de l'Occident et ne vivent plus reclus : ils sont au contact des habitants des villes, font de la prédication et vivent de l'aumône. Il s'agit de l'ordre des Franciscains créé par saint François d'Assise et de l'ordre des Dominicains créé par saint Dominique.

Prédication

La prédication est l'enseignement d'une religion.

À partir du XIIIe siècle, les Franciscains font de la prédication dans les villes.

-

Plan d'une abbaye

B

La lutte contre les hérésies

Le Pape et les évêques se réunissent en conciles pour définir le dogme et la pratique religieuse.

Ceux qui ne respectent pas ce dogme sont des hérétiques. Ils sont condamnés à des pénitences publiques ou sont excommuniés. Certains hérétiques comme les Cathares ou les Vaudois critiquent l'Église et remettent en cause ses pratiques.

L'Église crée un tribunal de l'Inquisition chargé de poursuivre les hérétiques. Les hérétiques qui résistent sont condamnés au bûcher.

Hérésie

Une hérésie est une doctrine religieuse qui se différencie de la doctrine religieuse officielle énoncée par l'Église de Rome.

Le catharisme est une hérésie qui se répand au XIIe siècle dans le sud-ouest de la France. Parmi les différents éléments qui la différencient de la doctrine officielle de l'Église de Rome, elle prône le dualisme, c'est-à-dire l'existence d'un bon Dieu et d'un Dieu mauvais.

III

La puissance de l'Église

A

La puissance économique de l'Église

L'Église joue un rôle économique très important :

  • Elle possède le tiers des terres cultivées d'Europe.
  • Les évêques et les monastères sont à la tête de vastes domaines dont ils tirent des revenus. À ce titre, ce sont aussi des seigneurs.
  • L'Église reçoit un impôt, la dîme et de nombreux dons.
  • La richesse de l'Église lui permet de construire de nombreuses églises et cathédrales.

Les églises et les cathédrales sont construites en fonction de styles architecturaux qui évoluent :

  • Le style roman apparaît du Xe au XIIe siècle.
  • Le style gothique se développe du XIIe au XVe siècle.

Art roman

L'art roman apparaît à partir du Xe siècle. Il est influencé par des techniques de construction de l'Antiquité, ce qui explique son nom.

Les églises de l'art roman possèdent plusieurs caractéristiques :

  • La forme extérieure est massive.
  • Les voûtes ont des formes arrondies.
  • Les ouvertures sont assez étroites et de forme arrondie
  • La hauteur des édifices est limitée.
  • Les clochers sont peu pointus.
  • On observe des contreforts sur les côtés permettant de maintenir les murs du bâtiment.
-
Coupe d'une église romane

Art gothique

L'art gothique se développe à partir du XIIe siècle.

Les églises de l'art gothique possèdent plusieurs caractéristiques :

  • Les bâtiments sont hauts et ont une forme élancée.
  • Les ouvertures sont larges et en forme d'ogive.
  • Les flèches sont souvent pointues.
  • Les vitraux y sont nombreux.
  • Le poids de l'édifice est supporté par des arcs-boutants.
-
Coupe d'une église gothique
B

Le rôle social de l'Église

L'Église aide les pauvres et les malades :

  • Elle distribue des aumônes.
  • Elle soigne les malades dans les hôtels-Dieu.
  • Elle accueille les plus pauvres des pèlerins dans les monastères.

Elle cherche aussi à lutter contre les violences des chevaliers :

  • Elle impose la paix de Dieu pour protéger les personnes qui ne sont pas des combattants.
  • Elle limite les périodes de combat avec la trêve de Dieu.
C

Le rôle intellectuel de l'Église

Les clercs sont les principaux détenteurs du savoir et constituent la minorité des personnes qui savent lire et écrire :

  • Ils maîtrisent le grec et le latin et beaucoup consacrent leur activité manuelle à la production de livres.
  • Ils créent des écoles au sein des cathédrales.
  • À la fin du XIIe siècle, ils créent les universités qui enseignent à une minorité les savoirs laïcs et religieux. Ces universités sont sous le contrôle du Pape.
pub

Demandez à vos parents de vous abonner

Vous ne possédez pas de carte de crédit et vous voulez vous abonner à Kartable.

Vous pouvez choisir d'envoyer un SMS ou un email à vos parents grâce au champ ci-dessous. Ils recevront un récapitulatif de nos offres et pourront effectuer l'abonnement à votre place directement sur notre site.

J'ai une carte de crédit

Vous utilisez un navigateur non compatible avec notre application. Nous vous conseillons de choisir un autre navigateur pour une expérience optimale.