Cinquième 2016-2017
Kartable
Cinquième 2016-2017

Humanisme, réformes et conflits religieux

À partir du XIVe siècle, des érudits proposent une nouvelle vision de l'Homme et du savoir : l'humanisme. Ils croient aux capacités de l'Homme à progresser et à s'épanouir par la connaissance. Ils disposent de nouvelles sources de réflexion par l'étude des textes antiques et favorisent l'éducation de l'Homme. Les idées des humanistes se répandent grâce à l'imprimerie, à leurs rencontres et à leurs correspondances.

La Renaissance artistique touche l'Italie, le nord de l'Europe et la France. La Renaissance propose une nouvelle conception de l'art. Les peintres, désormais considérés comme des artistes, n'utilisent plus seulement des sujets religieux. De nouvelles techniques, comme la perspective, permettent de réaliser des tableaux plus réalistes.

Les transformations touchent aussi le domaine religieux. Au XVIe siècle, beaucoup de fidèles préoccupés par leur Salut ne font plus confiance à l'Église pour les guider. Martin Luther, moine allemand, critique la vente des indulgences qui permet d'acheter sa place au paradis. Il est excommunié et crée l'Église protestante. D'autres réformateurs, dont Calvin, vont se séparer de Rome.

L'Église romaine réagit en réprimant les protestants et réaffirmant son dogme et son autorité lors du concile de Trente.

L'Europe est profondément divisée et des guerres de religion éclatent.

I

L'humanisme

A

Le renouvellement du savoir

Dès le XIVe siècle, des érudits proposent une nouvelle vision du savoir :

  • Ils critiquent le Moyen Âge qui leur apparaît comme une période d'ignorance.
  • Ils exaltent les savoirs de l'Antiquité.

Les contacts avec l'Orient contribuent à cette redécouverte des sources anciennes :

  • Les Byzantins fuient Constantinople tombée aux mains des Turcs ottomans en 1453 et se réfugient en Italie.
  • Les contacts avec le monde arabo-musulman (en Espagne et en Sicile) permettent la diffusion des textes antiques traduits par les Arabes.

L'étude des langues anciennes permet aux érudits une relecture des textes grecs et romains :

  • Ils apprennent le grec et le latin.
  • Ils recherchent les textes antiques oubliés ou transformés pendant le Moyen Âge.
  • Ils traduisent ces textes avec précision.

Érudit

Les érudits sont des personnes instruites et cultivées.

Érasme (1469 − 1536) est un érudit hollandais. Il est considéré comme le "prince des humanistes".

-
Desiderius Erasmus, Hans Holbein le Jeune

Stw via Wikimedia Commons

B

La diffusion de l'humanisme

Au Moyen Âge, les livres sont copiés à la main par des moines. Les humanistes bénéficient de l'invention de l'imprimerie. Gutenberg invente l'imprimerie et imprime la première Bible en 1455. Ce procédé permet d'imprimer des livres plus rapidement et à moindre coût. Les imprimeries deviennent des lieux importants dans la diffusion des idées humanistes.

L'humanisme se répand en Europe :

  • Les érudits sont soutenus et protégés par des mécènes comme Laurent de Médicis ou François Ier.
  • Les humanistes entretiennent des correspondances, voyagent et se rencontrent dans les grandes villes européennes.
  • Ils forment une "République des lettres".

Mécène

Un mécène est une personne puissante qui protège, accueille et finance un artiste.

-

Gutenberg inventant l'imprimerie, Jean-Antoine Laurent (peint en 1831)

Xavier Caré via Wikimedia Commons

II

La Renaissance

A

Les foyers de la Renaissance

L'Italie est le principal foyer de la Renaissance artistique :

  • Le développement du commerce favorise les grandes familles des villes marchandes italiennes.
  • Ces marchands, banquiers ou familles princières font du mécénat : ils accueillent, protègent et financent des artistes.
  • Le statut de l'artiste évolue car il acquiert un nouveau rôle. Il n'est plus considéré comme un travailleur manuel mais comme un créateur, un intellectuel.

D'autres régions d'Europe sont aussi des foyers de la Renaissance, notamment en Europe du Nord et en France :

  • Aux Pays-Bas, des peintres comme Jean Van Eyck et Pieter Brueghel sont des peintres de la Renaissance flamande.
  • En France, François Ier fait venir à la cour de nombreux artistes comme Léonard de Vinci.
-

L'Europe de la Renaissance

B

Un renouveau artistique

Les thèmes artistiques développés à la Renaissance se diversifient :

  • Les thèmes religieux influencent encore majoritairement les artistes (Véronèse, Les Noces de Cana, Michel-Ange et le plafond de la chapelle Sixtine).
  • Les thèmes antiques sont utilisés, la mythologie est une grande source d'inspiration.
  • L'Homme est désormais un sujet digne d'étude et l'art du portrait se développe (La Joconde de Léonard de Vinci).
  • Les thèmes profanes, c'est-à-dire non religieux, sont davantage représentés.

La Renaissance développe de nouvelles techniques :

  • Les Italiens inventent la perspective.
  • Jan Van Eyck invente la peinture à l'huile.
-

La Joconde (1503 − 1505) de Léonard de Vinci, symbole de l'art du portrait sous la Renaissance

III

Réformes et conflits religieux

A

Les réformes

À la fin du Moyen Âge, les chrétiens sont très préoccupés par leur Salut et beaucoup ne font pas confiance à l'Église pour les guider. Beaucoup pensent que les chrétiens doivent avoir un rapport plus direct, plus authentique avec Dieu.

Martin Luther (1483 − 1546) est un moine allemand qui critique la vente des indulgences et rentre progressivement en rupture avec l'Église de Rome :

  • Il publie en 1517 ses 95 thèses qui critiquent la vente des indulgences.
  • Une nouvelle Église appliquant les principes de Luther est fondée : l'Église protestante.
  • Luther ne maintient que deux sacrements : le baptême et la communion.

Avec la naissance du luthéranisme, d'autres courants protestants se développent :

  • Calvin crée une nouvelle Église protestante à Génève.
  • Il prône un respect de la Bible plus strict que Luther.

En Angleterre une nouvelle Église protestante apparaît sous l'impulsion d'Henri VIII.

Vente des indulgences

La vente des indulgences est le pardon des péchés accordé par l'Église catholique contre des dons ou de l'argent.

B

La réaction catholique

L'Église catholique s'organise pour répondre à la progression du protestantisme. Le Pape réprime les protestants :

  • Il rétablit le tribunal de l'Inquisition qui poursuit les protestants.
  • Il interdit les livres jugés dangereux qu'il liste dans l'index.

La papauté veut réaffirmer le dogme catholique et son autorité :

  • En 1545, le Pape Paul III réunit un concile à Trente, en Italie, qui dure jusqu'en 1563.
  • Le concile condamne les réformes protestantes.
  • Le Pape et le clergé restent les intermédiaires entre Dieu et les hommes.
  • Le Salut s'obtient par la foi mais aussi par les actions.
  • Les sept sacrements sont maintenus.
  • Un effort est réalisé dans l'éducation des prêtres.
-

Le concile de Trente

Stebunik via Wikimedia Commons

C

Une Europe divisée

De nombreux conflits éclatent entre les protestants et les catholiques en Europe :

  • Les régions protestantes des Pays-Bas espagnols se libèrent du roi catholique d'Espagne. Elles fondent les Provinces-Unies en 1579, après une répression très sanglante de la part de l'Espagne.
  • En France, les guerres de religion ravagent le royaume pendant 40 ans de 1562 à 1598.
  • De 1618 à 1648, la guerre de Trente Ans entre protestants et catholiques touche le Saint Empire romain germanique.

Les souverains européens confrontés à ces conflits signent des traités de paix et essaient de composer avec cette diversité religieuse :

  • En Allemagne, la paix d'Augsbourg en 1555 reconnaît et accepte la division religieuse de l'Empire.
  • En France, l'édit de Nantes de 1598 autorise le protestantisme.
-

Le massacre de la Saint-Barthélémy, François Dubois (1529 − 1584)

-

Les divisions religieuses en Europe au XVIe siècle

IV

Schéma bilan

-
pub

Demandez à vos parents de vous abonner

Vous ne possédez pas de carte de crédit et vous voulez vous abonner à Kartable.

Vous pouvez choisir d'envoyer un SMS ou un email à vos parents grâce au champ ci-dessous. Ils recevront un récapitulatif de nos offres et pourront effectuer l'abonnement à votre place directement sur notre site.

J'ai une carte de crédit

Vous utilisez un navigateur non compatible avec notre application. Nous vous conseillons de choisir un autre navigateur pour une expérience optimale.