Cinquième 2016-2017
Kartable
Cinquième 2016-2017

La Méditerranée, lieu de contact entre les empires

Au Moyen Âge, la Méditerranée est le lieu de contact entre les Empires byzantin et carolingien et le monde musulman. C'est un espace de confrontation avec la conquête de l'Espagne musulmane par les chrétiens et avec les croisades qui ont pour but de reconquérir la Terre sainte. Ces conflits entraînent une reprise du djihad. Mais la Méditerranée n'est pas parcourue que par des guerriers mais aussi par des commerçants, et des savants. Les échanges commerciaux, dominés par les cités italiennes, et les échanges culturels sont très importants.

I

La Méditerranée, un espace de conflits

A

La Reconquista

La majeure partie de l'Espagne est dominée depuis le VIIe siècle par les musulmans. Les chrétiens veulent chasser les musulmans pour unifier le pays. Cette reconquête de l'Espagne, qui dure du XIe au XVe siècle, est appelée la Reconquista :

  • Dès le IXe siècle, les royaumes chrétiens de Navarre et de Castille, au nord de l'Espagne, entreprennent la reconquête des territoires aux mains des musulmans. Ils sont accompagnés par des chevaliers francs.
  • En 1212, la bataille de Las Navas de Tolosa, est une victoire décisive des chrétiens.
  • L'Espagne musulmane, réduite au petit royaume de Grenade, tombe définitivement en 1492.
-

L'assaut de la médina de Majorque en 1229

Georg-hessen via Wikimedia Commons

B

Les croisades

Des milliers de croisés répondent à l'appel adressé aux chrétiens d'Occident par Urbain II en 1095 pour reprendre Jérusalem aux mains des musulmans :

  • La première croisade se déroule de 1096 à 1099 et aboutit à la prise de Jérusalem en 1099 après le massacre de ses habitants.
  • Les croisés créent les États latins d'Orient. Ces États sont protégés par des forteresses, comme le Krak des chevaliers en Syrie.
  • En 1204, lors de la quatrième croisade, les croisés s'emparent de Constantinople, capitale de l'Empire byzantin et la saccagent, affaiblissant considérablement l'Empire.
  • Au total, huit croisades se succèdent entre 1095 et 1270. Ces croisades ne permettent cependant pas de maintenir les États latins d'Orient.

Parmi les croisés, on observe plusieurs catégories de populations :

  • Il y a les combattants. Beaucoup sont nobles et sont accompagnés de leurs vassaux. Il y a aussi de nombreux combattants non nobles.
  • Des paysans font aussi partie de ces expéditions. Ils s'installent dans les terres nouvellement conquises. Dans les campagnes autour de Jérusalem se trouvent des colonies rurales.
  • Enfin, des ordres religieux et militaires composés de moines-soldats (Templiers et Hospitaliers) sont créés afin de défendre les États latins d'Orient.

Tous partagent un même but, en allant combattre contre les "infidèles". Ils espèrent ainsi gagner leur place au Paradis.

-

Le Krak des chevaliers

Bernard Gagnon via Wikimedia Commons

C

Les réponses musulmanes aux conquêtes chrétiennes

Les conquêtes musulmanes se déroulent du VIIe au VIIIe siècle et aboutissent à la création d'un grand empire arabo-musulman. Les flottes musulmanes sont présentes dans la mer Méditerranée qu'elles contrôlent en partie. Elles vont mener de nombreux raids sur les côtes européennes de la Méditerranée.

Suite à la Reconquista et aux croisades, le djihad, c'est-à-dire la guerre contre les non-musulmans, reprend. L'objectif est de reprendre les terres perdues face aux chrétiens :

  • La ville de Jérusalem est reprise en 1187 par Saladin.
  • Saint-Jean d'Acre, dernière place forte aux mains des chrétiens, tombe en 1291.
  • Du côté de l'Espagne, la progression des chrétiens n'est pas remise en cause.
II

Des échanges commerciaux et culturels

A

Le commerce

Parmi les nombreux échanges en Méditerranée entre Orient et Occident le commerce tient une place fondamentale. Assez limité dans la première moitié du Moyen Âge, il connaît dès le milieu du Xe siècle une intensification. Plusieurs puissances sont engagées dans ce commerce :

  • Jusqu'au Xe siècle, le commerce est dominé par les Byzantins et les Arabes.
  • Les croisades ont pour conséquence la domination des villes italiennes sur le commerce entre l'Europe occidentale, l'Empire byzantin et le monde musulman. Il s'agit de Venise en premier lieu mais aussi de Gênes, Pise et Amalfi.
  • Les Catalans, avec Barcelone, vont jouer un rôle commercial important en Méditerranée à la fin du Moyen Âge.

Des accords sont signés entre les villes italiennes, l'Empire byzantin et les États musulmans. Les Italiens possèdent des comptoirs commerciaux sur l'ensemble du pourtour méditerranéen. Ils sont nombreux dans l'Empire byzantin et aussi sur les côtes musulmanes et notamment au Caire, à Rabat, etc.

Les produits échangés sont surtout des produits de luxe venant d'Orient et à destination de l'Europe. Il s'agit d'épices (poivre, safran, cannelle, etc.) , de soieries et aussi de pierres précieuses. Le commerce de l'or entre l'Afrique et l'Europe progresse lui aussi.

-

Le commerce médiéval de Venise

B

Les échanges culturels

Il existe aussi de nombreux échanges culturels entre l'Orient et l'Occident. Ces échanges sont très riches :

  • Ils profitent aux Européens qui redécouvrent les œuvres de l'Antiquité, tombées dans l'oubli pendant le Moyen Âge. Ils acquièrent ainsi des savoirs en médecine, en mathématiques, en astronomie ou en philosophie, avec notamment la redécouverte d'Aristote.
  • De nombreuses traductions sont effectuées de l'arabe vers le latin ou du grec vers le latin, en passant par l'arabe dès le XIe siècle mais surtout aux XII et XIIIe siècles.
  • À Tolède, au Caire, à Marrakech, à Palerme, d'importants centres de traductions sont créés.
  • Les influences artistiques sont nombreuses et l'art musulman pénètrent le monde occidental.
  • Des techniques sont aussi transmises aux Européens, comme la fabrication du papier, des instruments de navigation, etc.

Ces influences culturelles sont cependant déséquilibrées. C'est surtout le monde latin qui apprend des Arabes et des Byzantins alors que ceux-ci regardent l'Europe de l'Ouest comme une zone culturellement inférieure.

-

Al-Razi's, Recueil des traités de médecine, traduit par Gérard de Cramone au XIIIe siècle

PHGCOM via Wikimedia Commons

III

Schéma bilan

-
pub

Demandez à vos parents de vous abonner

Vous ne possédez pas de carte de crédit et vous voulez vous abonner à Kartable.

Vous pouvez choisir d'envoyer un SMS ou un email à vos parents grâce au champ ci-dessous. Ils recevront un récapitulatif de nos offres et pourront effectuer l'abonnement à votre place directement sur notre site.

J'ai une carte de crédit

Vous utilisez un navigateur non compatible avec notre application. Nous vous conseillons de choisir un autre navigateur pour une expérience optimale.