Première ES 2015-2016
Kartable
Première ES 2015-2016

En attendant Godot, Entrée de Lucky et Pozzo

(Entrent Pozzo et Lucky. Celui-là dirige celui-ci au moyen d'une corde passée autour du cou, de sorte qu'on ne voit d'abord que Lucky suivi de la corde, assez longue pour qu'il puisse arriver au milieu du plateau avant que Pozzo débouche de la coulisse. Lucky porte une lourde valise, un siège pliant, un panier à provisions et un manteau (sur le bras) ; Pozzo un fouet.)

POZZO (en coulisse) :
Plus vite ! (Bruit de fouet. Pozzo paraît. Ils traversent la scène. Lucky passe devant Vladimir et Estragon et sort. Pozzo, ayant vu Vladimir et Estragon, s'arrête. La corde se tend. Pozzo tire violemment dessus.)
Arrière ! (Bruit de chute. C'est Lucky qui tombe avec tout son chargement. Vladimir et Estragon le regardent, partagés entre l'envie d'aller à son secours et la peur de se mêler de ce qui ne les regarde pas. Vladimir fait un pas vers Lucky, Estragon le retient par la manche.)

VLADIMIR :
Lâche-moi !

ESTRAGON :
Reste tranquille.

POZZO :
Attention ! Il est méchant. (Estragon et Vladimir le regardent.) Avec les étrangers […]
Voyez-vous, mes amis, je ne peux me passer longtemps de la société de mes semblables, (il regarde les deux semblables) même quand ils ne me ressemblent qu'imparfaitement. (À Lucky.) Pliant ! (Lucky dépose valise et panier, avance, ouvre le pliant, le pose par terre, recule, reprend valise et panier. Pozzo regarde le pliant.) Plus près ! (Lucky dépose valise et panier, avance, déplace le pliant, recule, reprend valise et panier... Pozzo s'assied, pose le bout de son fouet contre la poitrine de Lucky et pousse.) Arrière ! (Lucky recule.) Encore. (Lucky recule encore.) Arrêt ! (Lucky s'arrête. À Vladimir et Estragon.) C'est pourquoi, avec votre permission, je m'en vais rester un moment auprès de vous, avant de m'aventurer plus avant. (À Lucky.) Panier ! (Lucky avance, donne le panier, recule.) Le grand air, ça creuse. (Il ouvre le panier, en retire un morceau de poulet, un morceau de pain et une bouteille de vin. À Lucky.) Panier ! (Lucky avance, prend le panier, recule, s'immobilise.) Plus loin ! (Lucky recule.) Là ! (Lucky s'arrête.) II pue. (Il boit une rasade à même le goulot.) À la bonne nôtre. (Il dépose la bouteille et se met à manger.)

(Silence. Estragon et Vladimir, s'enhardissant peu à peu, tournent autour de Lucky, l'inspectent sur toutes les coutures. Pozzo mord dans son poulet avec voracité, jette les os après les avoir sucés. Lucky ploie lentement, jusqu'à ce que la valise frôle le sol, se redresse brusquement, recommence à ployer. Rythme de celui qui dort debout.)

ESTRAGON :
Qu'est-ce qu'il a ?

VLADIMIR :
Il a l'air fatigué.

ESTRAGON :
Pourquoi ne dépose-t-il pas ses bagages ?

VLADIMIR :
Est-ce que je sais ? (Ils le serrent de plus près.) Attention !

ESTRAGON :
Si on lui parlait ?

VLADIMIR :
Regarde-moi ça !

ESTRAGON :
Quoi ?

VLADIMIR (indiquant) :
Le cou.

ESTRAGON (regardant le cou) :
Je ne vois rien.

VLADIMIR :
Mets-toi ici. (Estragon se met à la place de Vladimir.)

ESTRAGON :
En effet.

VLADIMIR :
À vif.

ESTRAGON :
C'est la corde.

VLADIMIR :
À force de frotter.

ESTRAGON :
Qu'est-ce que tu veux.

VLADIMIR :
C'est le nœud.

ESTRAGON :
C'est fatal.

Samuel Beckett

En attendant Godot

1953

I

Lucky et la parole

  • Une des répliques de Pozzo est longue et peut s'apparenter à une tirade. Elle est en opposition avec les stichomythies, les petites répliques rapides des autres personnages.
  • Pozzo utilise de nombreuses injonctions.
  • Il s'adresse aux spectateurs : "voyez-vous".
  • Il fait plusieurs pauses où des silences s'installent. Les autres personnages ne parlent pas. Il est imposant. C'est le personnage qui domine la scène.
II

Le paradoxe de Pozzo

  • Pozzo se montre comme un personnage imbu de lui-même : "mes semblables [...] même s'ils ne me ressemblent qu'imparfaitement".
  • Toutefois, il a besoin des autres pour affirmer sa domination : "Je ne peux pas me passer longtemps de la compagnie de mes semblables".
  • Il existe un paradoxe du personnage entre cette arrogance et ce besoin des autres.
  • Contrairement aux autres personnages, Pozzo semble maître de son temps. Il dispose d'une montre, il marque des arrêts dans ses répliques (points de suspension). En cela, il se démarque des autres.
III

Lucky, un animal

  • Dans cette scène, Lucky apparaît comme un chien. Il est tenu par Pozzo au bout d'une corde, comme si c'était une laisse.
  • Pozzo considère que Lucky n'est pas un de ses "semblables".
  • Lucky est en position d'infériorité, il est courbé et porte une lourde charge. Il s'apparente à une mule.
  • Il obéit aux ordres de Pozzo. Quand celui-ci dit "manteau", "Lucky donne le manteau".
  • Lorsqu'il tient le fouet dans sa main, Lucky n'imagine même pas s'en servir pour se révolter contre Pozzo.
IV

Le lien entre Lucky et Pozzo

  • Pozzo maîtrise le langage parlé. Il domine par sa parole.
  • Lucky n'a que le langage du corps.
  • Comparé à Pozzo, Lucky n'existe pas. Pozzo maîtrise son temps, son langage. Lucky dort, il n'existe presque pas. Il symbolise la mort.
  • Mais Pozzo empêche Lucky de dormir, il refuse que Lucky meurt.
  • Il semble que Lucky ait besoin de Pozzo pour exister.
  • Lucky exécute les ordres de Pozzo. Le rapport dominant / dominé permet aux deux personnages de vivre. Lucky car il a besoin de Pozzo pour vivre, et Pozzo car il a besoin de quelqu'un pour asseoir sa domination.
  • Déshumanisé, Lucky devient le symbole de la puissance de Pozzo.
V

L'importance de la mise en scène

  • On note qu'il y a de nombreux accessoires dans cette scène avec plusieurs didascalies, ce qui est souvent le cas dans la pièce.
  • Il y a le pliant qui est comme un trône pour Pozzo.
  • Il y a le manteau, symbole de la richesse, du confort de Pozzo.
  • Il y a un panier qui représente le "coffre au trésor" de Pozzo.
  • Il y a la corde et le fouet, objets de puissance pour Pozzo qui exerce ainsi sa domination sur Lucky.
  • Il y a la montre, symbole de la maîtrise du temps de Pozzo.
  • Tous les accessoires présents sont des rappels de la puissance de Pozzo.

Quel est le lien entre les deux personnages ?

I. La puissance de Pozzo
II. Lucky, un animal
III. Le rapport dominant / dominé

Comment Beckett met-il en scène le rapport de domination ?

I. La parole pour Pozzo
II. La passivité de Lucky
III. L'importance des accessoires

Quelle est la symbolique de cette scène ?

I. Pozzo, un dominant
II. Lucky, un dominé
III. Les rapports de force entre les humains

Comment est présenté Pozzo ?

I. Un maître de la parole
II. Un homme qui a besoin des autres
III. Un homme au pouvoir

pub

Demandez à vos parents de vous abonner

Vous ne possédez pas de carte de crédit et vous voulez vous abonner à Kartable.

Vous pouvez choisir d'envoyer un SMS ou un email à vos parents grâce au champ ci-dessous. Ils recevront un récapitulatif de nos offres et pourront effectuer l'abonnement à votre place directement sur notre site.

J'ai une carte de crédit

Vous utilisez un navigateur non compatible avec notre application. Nous vous conseillons de choisir un autre navigateur pour une expérience optimale.