Première ES 2016-2017

En vous inscrivant, vous autorisez Kartable à vous envoyer ses communications par email.

ou
Se connecter
Mot de passe oublié ?
ou

Manon Lescaut, La rencontre de Manon et Des Grieux

J'avais marqué le temps de mon départ d'Amiens. Hélas ! que ne le marquais-je un jour plus tôt ! j'aurais porté chez mon père toute mon innocence. La veille même de celui que je devais quitter cette ville, étant à me promener avec mon ami, qui s'appelait Tiberge, nous vîmes arriver le coche d'Arras, et nous le suivîmes jusqu'à l'hôtellerie où ces voitures descendent. Nous n'avions pas d'autre motif que la curiosité. Il en sortit quelques femmes, qui se retirèrent aussitôt. Mais il en resta une, fort jeune, qui s'arrêta seule dans la cour, pendant qu'un homme d'un âge avancé, qui paraissait lui servir de conducteur, s'empressait pour faire tirer son équipage des paniers. Elle me parut si charmante que moi, qui n'avais jamais pensé à la différence des sexes, ni regardé une fille avec un peu d'attention, moi, dis-je, dont tout le monde admirait la sagesse et la retenue, je me trouvai enflammé tout d'un coup jusqu'au transport. J'avais le défaut d'être excessivement timide et facile à déconcerter ; mais loin d'être arrêté alors par cette faiblesse, je m'avançai vers la maîtresse de mon cœur. Quoiqu'elle fût encore moins âgée que moi, elle reçut mes politesses sans paraître embarrassée. Je lui demandai ce qui l'amenait à Amiens et si elle y avait quelques personnes de connaissance. Elle me répondit ingénument qu'elle y était envoyée par ses parents pour être religieuse. L'amour me rendait déjà si éclairé, depuis un moment qu'il était dans mon cœur, que je regardai ce dessein comme un coup mortel pour mes désirs. Je lui parlai d'une manière qui lui fit comprendre mes sentiments, car elle était bien plus expérimentée que moi. C'était malgré elle qu'on l'envoyait au couvent, pour arrêter sans doute son penchant au plaisir, qui s'était déjà déclaré et qui a causé, dans la suite, tous ses malheurs et les miens.

Antoine François Prévost

Manon Lescaut

1731

I

Un coup de foudre

  • La rencontre entre Manon et Des Grieux est de l'ordre du coup de foudre, comme le montrent l'adverbe "tout d'un coup" et l'emploi du passé simple "je me trouvai".
  • Le connecteur logique "mais" souligne le caractère hors du commun de la rencontre.
  • Il existe un parallélisme entre "il en sortit" et "il en resta". Il se passe quelque chose d'unique en un instant précis, et le sentiment reste.
  • L'auteur compare l'amour à la mort : "coup mortel".
  • C'est un amour passionnel : "désirs".
  • L'extrait utilise le champ lexical de l'amour précieux : "Maîtresse de mon cœur", "enflammé", "transport".
II

Le portrait de Manon

  • Le portrait fait de Manon est assez original. Elle n'est pas décrite précisément, mais de manière vague avec les termes suivants : "charmante", "fille", "moins âgée", "plus expérimentée".
  • On remarque l'exagération hyperbolique avec l'adverbe "si" :"si charmante".
  • Ce mot est aussi porteur d'un double sens, avec celui de magie : "charmante", "charmant" et "charme". Manon jette un sort sur le narrateur.
  • La timidité est opposée à l'amour : "sagesse", "retenue", "excessivement timide" et "enflammé", "transport", "amour", "cœur", "désirs".
III

Les sentiments du narrateur

  • La rencontre avec Manon est brutale pour Des Grieux. On note un profond changement en lui, comme en témoigne la répétition du "moi" en incise, à deux reprises. C'est un passage à l'âge adulte.
  • Il apparaît comme un héros passif qui subit le charme de la femme tentatrice.
  • Une phrase, particulièrement longue, décrit la naissance de la passion de Des Grieux : "Elle me parut si charmante que moi, qui n'avais jamais pensé à la différence des sexes, ni regardé une fille avec un peu d'attention, moi, dis-je, dont tout le monde admirait la sagesse et la retenue, je me trouvai enflammé tout d'un coup jusqu'au transport."
  • La rencontre est un instant qui bouleverse la vie entière de Des Grieux avec la répétition de "déjà" : "L'amour me rendait déjà si éclairé", "qui s'était déjà déclaré".
IV

Un récit pathétique

  • Le récit pathétique exprime le chagrin du narrateur. Il parle de son expérience comme de quelque chose de triste. Il a du remords et de la nostalgie.
  • L'utilisation de l'interjection "hélas" au début indique la tristesse.
  • Il exprime du regret : "Que ne le marquais-je un jour plus tôt".
  • Le narrateur ne cesse de s'excuser en rappelant son innocence : "Nous n'avions d'autre motif que la curiosité", "J'avais marqué le temps de mon départ", "Moi dont tout le monde admirait la sagesse et la retenue".
V

La passion amoureuse, une fatalité

  • Cet extrait annonce la suite du roman. La passion amoureuse va être destructrice.
  • Le narrateur évoque le "penchant au plaisir" de Manon qui "a causé tous ses malheurs et les miens".
  • L'évocation de "l'ascendant" de la destinée de Des Grieux et l'annonce de "sa perte" renforcent cette idée de fatalité.
  • Des Grieux ne se pose pas de questions. Il se laisse entraîner par la passion.
  • Le portrait moral de Manon est négatif : "elle était bien plus expérimentée", "son penchant s'était déjà déclaré".
  • Manon est montrée comme manipulatrice. Elle répond "ingénument". Elle joue avec le narrateur.

En quoi cette rencontre est-elle marquée par l'amour ?

I. Un coup de foudre
II. Les sentiments du narrateur
III. Un texte pathétique

Quel portrait est fait de Manon ?

I. Un portrait physique flou
II. Un portrait moral négatif
III. Une tentatrice

En quoi cette rencontre amoureuse est-elle ambiguë ?

I. Un coup de foudre
II. Le portrait moral négatif de Manon
III. Les regrets du narrateur plus âgé

En quoi cette rencontre annonce-t-elle la suite du roman ?

I. Un coup de foudre
II. Le portrait moral négatif de Manon
III. L'idée de fatalité

Thème 1 Le récit
Ouvrir le menu

Exposés types bac

La princesse de Clèves, Incipit La princesse de Clèves, Portrait de Mlle de Chartres La princesse de Clèves, Le portrait dérobé La princesse de Clèves, L'aveu au mari Les liaisons dangereuses, Lettre II Les liaisons dangereuses, Lettre IV Les liaisons dangereuses, Lettre CLXXV Lettres portugaises, Début de la première lettre Lettres portugaises, Troisième lettre Lettres portugaises, Cinquième lettre Manon Lescaut, La rencontre de Manon et Des Grieux Manon Lescaut, Manon avoue son infidélité Manon Lescaut, Mort et enterrement de Manon Le Père Goriot, Description de la pension Vauquer (I, 1) Le Père Goriot, Portrait d'Eugène de Rastignac (Partie I) Le Père Goriot, Enterrement du père Goriot Les Misérables, Jean Valjean chez l'évêque de Digne Les Misérables, Fantine vend ses dents Les Misérables, Portrait des Thénardier (II, 3) Les Misérables, L'alouette Les Misérables, La mort de Gavroche (II, 1) Le Rouge et le Noir, L'entrée en récit de Julien Le Rouge et le Noir, La rencontre entre Julien et madame de Rênal Le Rouge et le Noir, M. de Rênal parle politique Le Rouge et le Noir, Julien domine Vergy Le Rouge et le Noir, Julien voit clandestinement Madame de Rênal Le Rouge et le Noir, Julien projette d'épouser Mathilde Le Rouge et le Noir, Discours final de Julien (II, 41) Madame Bovary, La rencontre de Charles et Emma Madame Bovary, Les lectures d'Emma Madame Bovary, "J'ai un amant" (II, 9) Madame Bovary, La lettre de rupture de Rodolphe Madame Bovary, La mort d'Emma L'Education sentimentale, Incipit L'Education sentimentale, L'ennui de Frédéric Moreau (I, 5) Bel-Ami, Partie I chapitre 7 Bel-Ami, Partie II chapitre 4 Bel-Ami, Partie II chapitre 10 Germinal, Présentation de la famille Maheu (partie I) Germinal, Etienne descend dans la mine Germinal, La révolte L'Assommoir, Le quartier vu par Gervaise L'Assommoir, La chute de Coupeau L'Assommoir, La boutique de Gervaise L'Assommoir, Le festin de Gervaise L'Assommoir, Le retour du quartier ouvrier Du côté de chez Swann, La madeleine Du côté de chez Swann, La rencontre de Swann et Odette Du côté de chez Swann, La jalousie de Swann Du côté de chez Swann, Swann ne parvient pas à oublier Odette Voyage au bout de la nuit, Incipit Voyage au bout de la nuit, L'arrivée du messager au front Voyage au bout de la nuit, Les usines Ford Voyage au bout de la nuit, Alcide Voyage au bout de la nuit, Robinson Voyage au bout de la nuit, Méditation finale de Bardamu La condition humaine, Dialogue entre Gisors et Ferral La condition humaine, Le don du cyanure Thérèse Desqueyroux, Incipit L'Etranger, La rencontre avec Marie L'Etranger, L'attente du procès