Se connecter
ou

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus : Conditions générales d'utilisation

J'ai compris

Mobilité, flux et réseaux de communication

En France, les mobilités humaines ainsi que les flux matériels et immatériels sont en constante augmentation. Ses échanges avec l'Europe et le reste du monde s'intensifient et elle est de mieux en mieux desservie par le numérique. Cependant, l'intégration des territoires est inégale. Les principaux pôles et flux de transport se renforcent alors que de nombreux territoires restent relativement enclavés. L'aménagement du territoire a ainsi pour objectif de diminuer cet enclavement mais aussi de privilégier la durabilité des transports.

I

Des flux variés en augmentation

A

Les flux matériels et immatériels

La France est le 6e exportateur et importateur de marchandises au niveau mondial. Les exportations et les importations françaises sont réalisées avec les mêmes partenaires et la grande majorité des échanges se font avec les autres membres de l'Union européenne. Les cinq premiers partenaires de la France sont, dans l'ordre : l'Allemagne, la Belgique, l'Italie, l'Espagne et les États-Unis.

Les flux immatériels (informations et capitaux) sont en constante augmentation. En 2014, 82 % des Français de plus de douze ans sont connectés à Internet contre 50 % en 2007. La France accueille le 4e stock mondial d'IDE entrants en 2012, soit 1 500 milliards d'euros contre 877 milliards en 2008.

IDE

Les IDE sont les Investissements Directs à l'Étranger. Ils représentent les capitaux investis par un pays dans un autre pays.

B

Un pôle international des mobilités humaines

La France est un pôle des mobilités humaines internationales. Depuis le xixe siècle, elle est une terre d'immigration. Elle compte 4,2 millions d'étrangers, soit 6,4 % de la population en 2014. Les immigrés sont 5,9 millions, soit 8,9 % de la population française, tandis que 2 millions de Français habitent à l'étranger. Aujourd'hui, les flux migratoires rapportés à la population totale sont parmi les plus bas des pays développés.

La France est la première destination touristique mondiale. En 2015, 84,5 millions de touristes se sont rendus sur le sol national. La France occupe aussi une place de premier ordre dans le tourisme d'affaires. Les Français ont réalisé 203 millions de déplacements personnels dont 11 % à destination de l'étranger en 2013.

C

L'accroissement des flux matériels et immatériels

À l'intérieur du territoire, on constate une grande mobilité des Français. Les mobilités résidentielles touchent environ 10 % de la population. Entre 2004 et 2008, environ 6 millions de personnes résidaient dans un département différent cinq ans plus tôt. La géographie des mobilités résidentielles continue de distinguer une France de l'Ouest et du Sud attractive et une France du Nord et de l'Est qui l'est moins. L'Île-de-France a un solde migratoire légèrement déficitaire, mais continue d'attirer les jeunes actifs.

Dans un contexte d'étalement urbain causé par la périurbanisation, les mobilités pendulaires sont en constante augmentation : 3 salariés sur 4 quittent leur commune de résidence pour aller travailler et parcourent en moyenne 35 km.

II

Un réseau de transport intégré à l'Europe et au monde

A

Un carrefour de l'Europe

Les infrastructures françaises de transport font de la France un des pays les mieux équipés au monde. La route reste cependant le mode de transport favorisé.

80 % des marchandises transportées en France le sont par la route.

De plus, la France est un carrefour entre l'Europe du Nord et l'Europe du Sud et les flux de marchandises et de personnes entre les différents pays de l'UE passent massivement par la France. Désormais, la politique française des transports est pensée à l'échelle européenne dans le cadre du Réseau transeuropéen de transport.

Réseau Transeuropéen de Transport (RTE-T)

Le Réseau transeuropéen de transport est un programme qui a pour ambition de faciliter le développement des échanges européens et de promouvoir les moyens de transport durables.

B

Des interfaces avec le monde

La France dispose aussi de « portes ouvertes » sur le monde. L'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle est le premier aéroport français, le deuxième européen et le 9e mondial.

Les ports jouent un rôle de premier ordre dans l'acheminement des marchandises, au premier rang desquels on trouve Marseille, le Havre ou Dunkerque. Calais est le premier port européen de passagers. Pourtant, ces ports subissent la concurrence des autres ZIP européennes.

ZIP

Une ZIP est une Zone Industrialo-Portuaire, c'est-à-dire une zone d'échanges, mais aussi de production de marchandises.

III

Les limites des réseaux de communication français

A

Un territoire inégalement intégré

L'intégration de la France dans l'Europe et la mondialisation ont accentué l'inégale intégration des territoires. La région parisienne reste le principal pôle. Il concentre les principaux aéroports et est au cœur des réseaux routiers et ferroviaires. Déjà favorisé, ce réseau connaît de nombreux aménagements qui contribuent à le renforcer.

Sur l'ensemble du territoire, les métropoles, les grandes vallées avec les corridors, les littoraux et les espaces frontaliers sont bien desservis et connectés aux niveaux européen et mondial. Ces espaces concentrent les réseaux de transport et de communication les plus efficaces. À l'inverse, certaines zones constituent des angles morts. Il s'agit des espaces ruraux du centre du pays, de certaines villes confrontées à la déprise industrielle, de certaines montagnes et des DROM-COM, qui sont moins équipés et mal desservis.

B

Un enjeu de l'aménagement des territoires

L'aménagement du territoire est un outil permettant de diminuer l'inégale intégration des territoires en définissant trois objectifs principaux :

  • Développer les infrastructures de transport dans les zones en marge des principaux réseaux de transport ;
  • Réduire les inégalités d'accès au numérique et à la téléphonie mobile ;
  • Développer les connexions des territoires ultramarins avec la métropole.

Un enjeu essentiel des projets de transport concerne la durabilité. Le réseau français a longtemps été développé pour répondre aux besoins des automobilistes. Différents projets tendent à développer les transports moins polluants et/ou à taxer les transports les plus polluants.

La mairie de Paris a adopté en 2016 un plan visant à limiter la circulation des véhicules polluants au sein de la capitale.

Identifie-toi pour voir plus de contenu

Pour avoir accès à l'intégralité des contenus de Kartable et pouvoir naviguer en toute tranquillité,
connecte-toi à ton compte. Et si tu n'es toujours pas inscrit, il est grand temps d'y remédier.