Première ES 2016-2017
Kartable
Première ES 2016-2017

La guerre du Golfe (1990 - 1991)

Endetté par la guerre contre l'Iran, Saddam Hussein n'obtient pas l'annulation de ses dettes par le Koweït qu'il décide d'envahir.

Cette invasion déclenche une réaction des États-Unis et de la communauté internationale réunis sous l'égide de l'ONU. Les troupes irakiennes sont chassées du Koweït, mais le régime de Saddam Hussein est maintenu et entreprend une féroce répression des minorités irakiennes qui se sont soulevées durant le conflit.

Le bilan humain et environnemental de la guerre est très lourd.

I

Les causes du conflit

De 1980 à 1988, l'Irak de Saddam Hussein est en guerre contre l'Iran et se pose en défenseur des Arabes sunnites contre les chiites perses (l'Iran). Ce conflit est dévastateur pour l'économie irakienne et le pays s'endette lourdement auprès du Koweït et de l'Arabie saoudite.

La question de la dette irakienne et la réaction du Koweït constituent le point de départ de la crise :

  • Le Koweït décide d'augmenter sa production de pétrole, sans consulter ses partenaires dont l'Irak, faisant ainsi chuter les cours du pétrole et diminuant par conséquent les revenus pétroliers de l'Irak.
  • De plus, l'émir du Koweït refuse d'annuler la dette de l'Irak.
  • L'Irak veut également s'assurer le leadership du monde arabe.
-

Saddam Hussein durant la guerre entre l'Iran et l'Irak

Wikimédia

-

Carte du Golfe

II

L'invasion du Koweït et la réaction internationale

Le 2 août 1990, Saddam Hussein envahit le Koweït et ne rencontre quasiment aucune résistance. Cette occupation déclenche de nombreuses réactions internationales, notamment suite au rôle joué par les États-Unis :

  • Les Occidentaux craignent que la possession par l'Irak d'environ 20 % des réserves pétrolières mondiales ne déséquilibre le marché du pétrole.
  • Le gouvernement de Bush prétend avoir des images satellites montrant que les Irakiens souhaitent envahir l'Arabie saoudite et produit des faux témoignages sur le comportement des troupes de Saddam Hussein au Koweït. Le témoignage d'une infirmière qui raconte comment les soldats irakiens ont tué des prématurés dans un hôpital touche l'opinion internationale et le Congrès des États-Unis autorise l'intervention militaire. Il s'avère par la suite que cette prétendue infirmière était en réalité la fille de l'ambassadeur du Koweït aux États-Unis.
  • Dans son objectif d'apparaître comme le champion de la cause arabe, Saddam Hussein instrumentalise la question palestinienne et conditionne son évacuation du Koweït à l'évacuation des territoires occupés par Israël en Palestine.

Les États-Unis déclenchent l'opération "bouclier du désert" en août 1990 et sont rejoints par une coalition internationale sous l'égide de l'ONU à partir de janvier 1991. Une résolution de l'ONU autorise en effet le recours à la force et donc à une intervention militaire pour restaurer la souveraineté du Koweït. L'URSS vote toutes les résolutions de l'ONU contre Saddam Hussein (son ancien allié) : la guerre froide est bien terminée.
L'opération "tempête du désert" est donc déclenchée le 17 janvier 1991 par les États-Unis et une coalition de 34 pays sous le drapeau de l'ONU.

-

La coalition internationale contre l'Irak

Wikimédia

Suite à des bombardements massifs, la coalition gagne rapidement la guerre et stoppe l'intervention le 28 février.

-

Des bombardiers américains en Irak

Wikimédia

III

Les conséquences du conflit

Saddam Hussein est maintenu au pouvoir pour plusieurs raisons :

  • Les États-Unis craignent une implosion de l'Irak qui profiterait à l'Iran.
  • Quant aux monarchies pétrolières du Golfe, elles préfèrent le maintien d'un dictateur affaibli plutôt que de voir la mise en place d'un Irak démocratique et laïc, ce qui constituerait une menace pour leur propre pouvoir.

Les conséquences de la guerre sont nombreuses :

  • Entre 150 000 et 200 000 Irakiens sont morts durant le conflit. Du côté de la coalition, on dénombre une centaine de morts, mais de nombreux soldats sont contaminés suite à l'utilisation d'armes chimiques.
  • Les États-Unis laissent Saddam Hussein mener la répression (avec l'utilisation d'armes non conventionnelles) des Kurdes et des Chiites irakiens, qui avaient été encouragés par les États-Unis à se soulever. L'ONU entreprend quelques actions pour leur venir en aide.
  • Saddam Hussein renforce sa dictature et abandonne complètement la politique laïque des débuts de son gouvernement, portant ainsi fortement préjudice aux minorités religieuses du pays.
  • Les États-Unis maintiennent l'embargo sur l'Irak et continuent à bombarder régulièrement le pays. Ils sont aussi désormais implantés militairement dans le Golfe.
  • Les conséquences environnementales de la guerre sont importantes, notamment suite aux marées noires déclenchées volontairement par Saddam Hussein durant le conflit.

Ce conflit montre que les États-Unis sont désormais la seule grande puissance mondiale. Il illustre en effet le fait que l'URSS, en pleine crise, ne joue plus aucun rôle international. Les États-Unis ont l'espoir de mettre en place un nouvel ordre mondial dans lequel ils seraient la seule superpuissance.

-

Incendie des puits de pétrole du Koweït par les troupes irakiennes lors de leur retrait

Wikimédia

pub

Demandez à vos parents de vous abonner

Vous ne possédez pas de carte de crédit et vous voulez vous abonner à Kartable.

Vous pouvez choisir d'envoyer un SMS ou un email à vos parents grâce au champ ci-dessous. Ils recevront un récapitulatif de nos offres et pourront effectuer l'abonnement à votre place directement sur notre site.

J'ai une carte de crédit

Vous utilisez un navigateur non compatible avec notre application. Nous vous conseillons de choisir un autre navigateur pour une expérience optimale.