Première ES 2015-2016
Kartable
Première ES 2015-2016

La décolonisation

Durant la Seconde Guerre mondiale, les colonies ont fortement été sollicitées par leurs métropoles. De plus, les puissances coloniales ont montré qu'elles n'étaient pas invincibles. Au lendemain de la guerre, les deux principales puissances, l'URSS et les États-Unis soutiennent la décolonisation et l'ONU devient la tribune des mouvements anticoloniaux.

Les premières prises d'indépendance se déroulent en Asie puis en Afrique. Dans certains cas, elles sont relativement pacifiques (Inde, Afrique noire), tandis que dans d'autres cas, de violentes guerres d'indépendance éclatent (Indochine, Algérie).

I

Un contexte favorable à la décolonisation

A

La fin de la Seconde Guerre mondiale

En 1945, un tiers de l'humanité vit sous domination coloniale, ce qui représente 750 millions de personnes. Malgré cette importance de la domination coloniale, la Seconde Guerre mondiale a changé les rapports des colonies aux métropoles.

Les colonies ont été fortement sollicitées :

  • Elles ont fourni beaucoup de combattants (2 millions d'Indiens pour la Grande-Bretagne).
  • Les ressources de ces territoires ont été réquisitionnées.
  • Les peuples colonisés espèrent que les métropoles seront reconnaissantes.
  • L'occupation des territoires colonisés par les puissances de l'axe a écorné leur prestige, d'autant plus que le Japon ou l'Allemagne ont développé des discours anticoloniaux afin d'obtenir le consentement des populations colonisées.
B

Un nouvel équilibre international

Après la Seconde Guerre mondiale, le recul des puissances européennes au détriment des États-Unis, commencé au début du XXe siècle, est confirmé. Les États-Unis et l'URSS apparaissent désormais comme les deux grandes puissances mondiales.

Ainsi ces deux grands vainqueurs en 1945 défendent, pour des raisons diverses, les mouvements d'indépendance :

  • Les États-Unis prônent l'autodétermination des peuples mais ont aussi des intérêts économiques à l'apparition de nouveaux États indépendants qui ne seront plus liés à leur métropole. Ils donnent l'indépendance aux Philippines en 1946. Ils sont cependant attentifs à ce que les États nouvellement indépendants ne deviennent pas communistes.
  • L'URSS, réticente dans un premier temps aux mouvements d'indépendance dans lesquels elle n'intervient pas, se rallie rapidement à la cause anticoloniale. Au nom de la doctrine communiste, elle refuse l'impérialisme des puissances européennes et espère permettre le passage des États décolonisés dans le camp des pays communistes.

L'ONU est aussi un appui de la lutte anticoloniale :

  • Ses principes, inscrits dans la charte des Nations unies, affirment le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes.
  • Son assemblée générale est une tribune pour les pays décolonisés qui encouragent les autres mouvements indépendantistes.
C

L'essor des mouvements anticoloniaux

L'opposition à la colonisation a toujours existé. L'expansion coloniale s'est heurtée à des oppositions et les contestations de cette domination sont aussi vieilles que la colonisation elle-même.

Dans l'entre-deux-guerres, ces mouvements se structurent et voient leur influence s'étendre progressivement à toutes les couches de la population des pays dominés. Par exemple, les couches populaires des pays colonisés, composées des paysans et des ouvriers urbains appauvris, voient dans la décolonisation un moyen d'améliorer leur situation.

Ces mouvements sont dirigés par des membres de la bourgeoisie indigène, dont beaucoup ont étudié en Europe :

  • Gandhi, en Inde, est un des principaux dirigeants du parti du Congrès indien avec Nehru.
  • En Tunisie, le Néo Destour de Bourguiba revendique l'indépendance.
  • Au Maroc, le parti de l'Istiqlal (parti de l'indépendance) réclame le retour au Maroc du sultan Mohamed, exilé par les Français.
  • Hô Chi Minh en Indochine entreprend la lutte armée contre l'occupation française.
  • Dans les Indes néerlandaises, le mouvement est dirigé par Soekarno.
  • Au Sénégal, Léopold Sédar Senghor dirige l'Union progressiste sénégalaise.
  • Au Congo, le mouvement indépendantiste est incarné par Patrice Lumumba.

Les mouvements qui contestent la domination coloniale ne sont pas unis dans leurs revendications. Certains souhaitent une plus large autonomie, d'autres veulent l'indépendance par la négociation, d'autres prônent l'indépendance par la lutte armée.

Certains s'appuient sur le nationalisme et sur une base ethnique commune (panarabisme, négritude, panafricanisme), d'autres mobilisent l'appartenance religieuse (islam, bouddhisme), enfin des mouvements souhaitent l'indépendance pour instaurer le marxisme.

II

Les indépendances

A

Les indépendances en Asie

1

Les indépendances britanniques

Les premières indépendances ont lieu en Asie.

En Inde, l'indépendance aboutit à une situation de guerre civile :

  • Le gouvernement britannique cède à la pression du parti du Congrès.
  • Une opposition apparaît entre le parti du Congrès qui souhaite conserver l'unité du pays et la Ligue musulmane d'Ali Jinnah qui veut la partition du pays afin d'éviter que les Musulmans ne deviennent minoritaires au sein du nouveau pays.
  • En 1947, deux pays sont créés : l'Inde, majoritairement hindouiste et le Pakistan, majoritairement musulman.
  • Cette situation donne lieu à des conflits et à des transferts de population qui font un million de morts.

Les autres colonies britanniques en Asie accèdent elles aussi à l'indépendance :

  • Ceylan et la Birmanie deviennent indépendants en 1948.
  • Le contexte de la guerre froide pousse les Britanniques à vouloir maintenir leur présence à Singapour et la Malaisie, où la lutte pour l'indépendance est menée par les guérillas communistes.
  • Après plusieurs années de lutte, la Malaisie puis Singapour obtiennent leur indépendance, respectivement en 1957 et en 1965.
2

L'indépendance de l'Indonésie et de l'Indochine

L'Indonésie néerlandaise donne lieu à une guerre d'indépendance :

  • Soekarno proclame l'indépendance de l'Indonésie en 1945.
  • Les Hollandais, qui veulent conserver cet État riche en ressources naturelles, créent une Fédération indonésienne dans laquelle ils confient le gouvernement de la seule île de Java aux Indonésiens.
  • La guerre qui commence en 1948 aboutit à l'indépendance du pays en 1949. En effet, les Pays-Bas manquent de moyens pour gagner cette guerre et le soutien des États-Unis leur fait défaut.

L'indépendance de l'Indochine provoque aussi une guerre :

  • En 1945, Hô Chi Minh proclame l'indépendance du Tonkin, au Nord de l'Indochine.
  • Les Français cherchent un compromis en reconnaissant le Viêt Nam comme un "État libre au sein de l'Union française". Mais cette solution n'est pas acceptée par Hô Chi Minh qui mène des actions de guérilla contre la France et la République de Cochinchine, sous domination française.
  • Cette guerre coloniale se transforme en un conflit de la guerre froide : l'URSS appuie la guérilla communiste tandis que les États-Unis soutiennent les Français.
  • Suite à la défaite de Diên Biên Phu, les Français accordent l'indépendance à deux États vietnamiens en 1954 : au Nord, un État communiste et au Sud une république nationaliste.
B

Les indépendances en Afrique

1

Les indépendances au Maghreb

En Tunisie et au Maroc, l'indépendance se fait d'une manière relativement pacifique :

  • Au sortir de la guerre, ces deux colonies réclament l'indépendance.
  • Dans un premier temps, la France répond par la répression et l'exil des chefs des mouvements nationalistes (Bourguiba et le sultan Mohamed).
  • Les gouvernements de Pierre Mendès France et d'Edgar Faure, soucieux de régler la question coloniale, accordent l'indépendance à ces deux États en 1956.

La situation algérienne est différente de la Tunisie et du Maroc :

  • La France considère les trois départements algériens comme des parties intégrantes de son territoire.
  • Ainsi les volontés indépendantistes sont écrasées violemment comme à Sétif et Guelma en 1945.
  • Les massacres de la Toussaint rouge (1er novembre 1954) par le FLN (Front de Libération National) provoquent une réaction sévère des autorités françaises et attisent le conflit.
  • Les combats s'engagent entre l'ALN (Armée de Libération Nationale du FLN) et les troupes françaises.
  • La situation s'enlise et les Français commettent de nombreuses exactions contre les militaires et les civils algériens.
  • La guerre provoque la chute de la IVe République.
  • L'action de De Gaulle, malgré l'action violente de l'OAS (Organisation armée secrète pour l'Algérie française), permet à l'Algérie d'accéder à l'indépendance en 1962.
2

Les indépendances en Afrique noire

Les colonies africaines accèdent à l'indépendance dans les années 1960 :

  • Le Ghana est la première colonie britannique à accéder à l'indépendance en 1957. Puis viennent les indépendances du Nigeria, du Sierra Leone, de la Gambie, de l'Ouganda. Les indépendances du Kenya en 1963 et de la Zambie en 1964 sont l'occasion de conflits.
  • Les colonies françaises décident par référendum de devenir des États indépendants en 1960 : Mali, Sénégal, Niger, Côte d'Ivoire, Tchad, Cameroun, etc.
  • Suite à l'indépendance du Congo belge en 1960, la riche province minière du Katanga proclame son autonomie et le pays plonge dans la guerre civile.

En Afrique australe, de nombreuses indépendances ont lieu dans les années 1970 :

  • La chute de la dictature au Portugal permet l'indépendance de l'Angola et du Mozambique.
  • Le Zimbabwe devient indépendant en 1980.
pub

Demandez à vos parents de vous abonner

Vous ne possédez pas de carte de crédit et vous voulez vous abonner à Kartable.

Vous pouvez choisir d'envoyer un SMS ou un email à vos parents grâce au champ ci-dessous. Ils recevront un récapitulatif de nos offres et pourront effectuer l'abonnement à votre place directement sur notre site.

J'ai une carte de crédit

Vous utilisez un navigateur non compatible avec notre application. Nous vous conseillons de choisir un autre navigateur pour une expérience optimale.