Première ES
ConnexionInscription
Première ES
Sciences
Chapitres
Thème 1 La représentation visuelle
Chapitre 5 La transmission synaptique et les perturbations chimiques de la perception

Enseignant, vous souhaitez révolutionner l'éducation ?

Rejoignez l'équipe éditoriale de Kartable et faites progresser plus d'un million d'élèves.

Soumettre ma candidature

La transmission synaptique et les perturbations chimiques de la perception

I

La transmission du message nerveux

A

Le message électrique

Les cinq sens permettent de percevoir le monde. Pour la vue par exemple, les informations visuelles sont enregistrées au niveau de la rétine et envoyées au cerveau par le biais du nerf optique.

Nerf

Un nerf est un assemblage d'axones.

Le nerf optique est composé d'un assemblage d'axones.

Les axones sont une partie des neurones, qui sont les cellules nerveuses. Les neurones sont composés de :

  • Un corps cellulaire comportant le noyau.
  • Un axone qui est le prolongement du neurone permettant le transfert des informations.
  • Des dendrites qui sont des prolongements cytoplasmiques.

Neurone

Les neurones sont les cellules nerveuses qui transmettent les messages.

Les messages enregistrés par la rétine sont transmis au cerveau par le biais de neurones.

-

Neurone

Pour qu'un neurone transmette un message, il doit enregistrer une stimulation. Si cette stimulation est assez importante, le neurone déclenche un train de potentiels d'action.

Potentiel d'action

Un potentiel d'action est une dépolarisation temporaire de la membrane du neurone.

-

Potentiel d'action

Un train de potentiels d'action est une suite de potentiels d'action produits par le neurone suite à la stimulation. Ce train se propage le long de la membrane de l'axone jusqu'à sa terminaison, où soit le message est transmis à l'organe cible, soit il est transmis à un autre neurone, cette transmission se fait par le biais des synapses.

B

Le message chimique

1

Les synapses

Entre neurones, ou entre le neurone et une cellule de l'organe cible, le message se transmet au travers d'une synapse.

Synapse

Une synapse est une zone de communication entre deux cellules, dont au moins une est un neurone, où le message transmis est de nature chimique.

Il existe par exemple des synapses neuro-neuronales entre deux neurones, ou neuro-musculaires entre un neurone et une cellule musculaire.

En prenant l'exemple d'une synapse neuro-neuronale, la transmission au niveau de la synapse s'effectue en plusieurs étapes :

  • Le train de potentiels d'action arrive à la terminaison du neurone présynaptique qui contient des vésicules synaptiques.
  • Les vésicules synaptiques, qui contiennent des neurotransmetteurs, sont libérées dans la fente synaptique, qui est la zone entre les deux cellules.
  • Les neurotransmetteurs se fixent sur des récepteurs qui leur sont spécifiques sur la membrane du neurone postsynaptique.
  • Un train de potentiels d'action va se former sur la membrane du neurone post-synaptique et parcourir son axone.
-
Synapse neuro-neuronale
2

Les neurotransmetteurs

Neurotransmetteur

Un neurotransmetteur est une molécule qui assure la transmission du message électrique entre neurones, ou entre un neurone et une cellule cible, sous forme chimique au sein de la synapse.

La sérotonine est un neurotransmetteur.

II

Les perturbations chimiques de la perception

Certaines substances peuvent altérer les perceptions. C'est le cas des substances hallucinogènes dans la perception visuelle.

Substances hallucinogènes

Les substances hallucinogènes sont des substances biologiques ou chimiques qui provoquent des hallucinations.

Le LSD est une substance hallucinogène.

LSD

Le LSD, ou acide lysergique diéthylamide, est une drogue de synthèse, connue pour ses effets hallucinogènes.

Le LSD est une substance chimique. A l'origine synthétisée dans un but médical, elle s'est répandue dans les rues dans les années 70 comme drogue. Le LSD est un hallucinogène de synthèse, qui provoque différents symptômes à court terme dont :

  • Des symptômes psychiques : une modification des perceptions, avec confusion des sens, perte des notions de temps et d'espace, une modification des affects, avec risque de violence contre les autres et soi-même, etc.
  • Des symptômes physiques : tachycardie, nausées, etc.

Outre les dangers à court terme, le LSD présente également des dangers à long terme, notamment le risque de flash-back.

Flash-back

Le flash-back, ou retour d'acide, est une reprise des effets liés à la consommation de LSD plusieurs mois à plusieurs années après la dernière prise.

Les effets du LSD sont dus à la similitude entre la conformation spatiale du LSD et celle de la sérotonine.

Conformation spatiale

La conformation spatiale est la forme que prend la molécule dans l'espace.

C'est la conformation spatiale d'une molécule qui lui confère son action en permettant la fixation de celle-ci sur un récepteur, ce qui va induire une réponse. La sérotonine active la production de glutamate, qui est également un neurotransmetteur, par les interneurones, qui activent les neurones du cortex visuel. La sérotonine est produite en cas de stimulation visuelle. Le LSD se fixe sur les récepteurs de la sérotonine grâce à l'analogie de conformation spatiale avec cette dernière, ils activent ainsi la production de glutamate et stimulent les neurones du cortex visuel, sans nécessité de stimulation visuelle, ce qui explique les effets à court terme. Les effets à long terme sont dus à la neurotoxicité du glutamate.

-

Sérotonine et LSD