Première L 2015-2016
Kartable
Première L 2015-2016
I

La narration

A

Le narrateur

Identifier :

  • Le statut du narrateur : extérieur ou personnage
  • Le ou les focalisations adoptées (ou points de vue) : interne, externe, zéro (ou omniscient)
  • Le cadre spatio-temporel

Focalisation interne

La focalisation interne permet au lecteur de suivre les péripéties à travers les pensées et les sentiments d'un personnage précis.

Le Grand Meaulnes d'Alain-Fournier est raconté selon une focalisation interne, celle d'un des pensionnaires de l'école où se déroule le récit.

Focalisation externe

La focalisation externe (ou point de vue externe) se réfère à un narrateur externe : celui-ci raconte les faits comme quelqu'un qui les observe de l'extérieur. Il ne peut pas communiquer les sentiments ou les pensées des personnages.

L'Amour de Marguerite Duras est raconté selon un point de vue externe.

Focalisation zéro

Avec la focalisation zéro, le narrateur n'adopte pas le point de vue d'un personnage précis, il n'y a pas de restriction du champ de vision. Il est omniscient, c'est-à-dire qu'il sait tout de ses personnages ainsi que des événements passés ou à venir.

Dans Louis Lambert d'Honoré de Balzac, le narrateur adopte une focalisation zéro.

B

La distribution de la parole

Il faut observer la manière dont sont rapportées les paroles des personnages. On retiendra que :

  • Le discours direct rapporte le discours avec fidélité, qu'il donne l'impression d'assister au dialogue. Le temps ralentit, le lecteur assiste à une scène, il est plongé dans le cadre spatio-temporel.
  • Le discours indirect crée une certaine distance avec les personnages. Il peut cacher un mensonge ou une inexactitude.
  • Le discours indirect libre, en plus de créer une distance vis-à-vis de l'action, rend incertaine l'origine du message : provient-il du personnage ou du narrateur ?
  • Le discours narrativisé accélère le récit. Il rend sommaire le dialogue entre les personnages.

Discours direct

Le discours direct rapporte les paroles des personnages telles qu'elles ont été prononcées.

Discours indirect

Le discours indirect rapporte le contenu du discours d'un personnage dans une proposition subordonnée conjonctive.

Discours indirect libre

Le discours indirect libre rapporte les paroles d'un personnage de manière indirecte sans employer de proposition subordonnée indirecte, de sorte que le lecteur ne peut parfois pas identifier si ces paroles sont celles du narrateur ou celles d'un personnage.

Discours narrativisé

Le discours narrativisé résume les paroles d'un ou plusieurs personnages.

Pierre raconta son voyage, ses rencontres et ses déconvenues.

C

Le personnage

Identifier :

  • Le degré de précision de l'évocation du personnage
  • La cohérence de la description et de la personnalité qui en sont faites
  • L'éventuelle identité de la personne qui décrit le personnage

En ce qui concerne l'identité du personnage, vérifier la présence (ou absence) :

  • D'un nom et d'un prénom
  • D'un cadre de vie (temps, lieu)
  • D'une situation socioprofessionnelle
  • De relations avec d'autres personnages principaux ou secondaires
  • D'un vécu et d'un avenir envisagé

En ce qui concerne sa personnalité, analyser :

  • Les portraits en action réalisés par le narrateur
  • Les paroles rapportées des personnages
  • Les monologues intérieurs du personnage, dans le cas d'un point de vue interne
II

La description

Analyser :

  • Les expansions du nom qui précisent les caractéristiques des éléments décrits (adjectifs qualificatifs, groupes nominaux prépositionnels, propositions subordonnées relatives)
  • Le lexique connoté
  • Les figures de style par analogie
  • Les objectifs remplis par cette description

Connotation

La connotation regroupe tous les sous-entendus portés par l'emploi du mot.

Pour désigner une maison, "demeure" est un mot connoté de manière positive tandis que "bicoque" est connoté négativement.

Comparaison

Une comparaison met en relation deux éléments de façon à les rendre similaires sur un ou plusieurs points déterminés.

Elle est belle comme le jour.

Métaphore

La métaphore met en comparaison deux éléments, mais aucun outil de comparaison n'est explicite.

Le glaive de la Justice.

La description permet de :

  • Préciser le cadre spatio-temporel de la narration
  • Permettre au lecteur de comprendre l'enchaînement des événements
  • Permettre au lecteur de cerner la psychologie d'un personnage
  • Créer une atmosphère
pub

Demandez à vos parents de vous abonner

Vous ne possédez pas de carte de crédit et vous voulez vous abonner à Kartable.

Vous pouvez choisir d'envoyer un SMS ou un email à vos parents grâce au champ ci-dessous. Ils recevront un récapitulatif de nos offres et pourront effectuer l'abonnement à votre place directement sur notre site.

J'ai une carte de crédit

Vous utilisez un navigateur non compatible avec notre application. Nous vous conseillons de choisir un autre navigateur pour une expérience optimale.