Se connecter
ou

Raconter le séjour d'un européen dans un village indien

Quelques années plus tard, l'un des Indiens Tupinambas qui avait reçu Jean de Léry raconte à son peuple, lors d'une cérémonie publique, l'arrivée et le séjour de cet Européen dans leur village du Brésil.

Texte B : Jean de Léry, Histoire d'un voyage fait en la terre du Brésil, chapitre XVIII, (orthographe modernisée)

1578

(…) Combien que1 nos Tupinambas reçoivent fort humainement les étrangers amis qui les vont visiter, si est-ce néanmoins2 que les Français et autres de par deçà3 qui n'entendent pas leur langage se trouvent du commencement4 merveilleusement étonnés parmi eux. Et de ma part, la première fois que je les fréquentai, qui fut trois semaines après que nous fûmes arrivés en l'île de Villegagnon, qu'un truchement5 me mena avec lui en terre ferme en quatre ou cinq villages : quand nous fûmes arrivés au premier, nommé Yabouraci en langage du pays, et par les Français Pépin (à cause d'un navire qui y chargea une fois, le maître duquel se nommait ainsi), qui n'était qu'à deux lieues de notre fort, me voyant tout incontinent6 environné de sauvages, lesquels me demandaient : "Marapé-dereré, marapé-dereré ?", c'est-à-dire : "Comment as-tu nom, comment as-tu nom ?" (à quoi alors je n'entendais que le haut allemand7) et, au reste, l'un ayant pris mon chapeau qu'il mis sur sa tête, l'autre mon épée et ma ceinture qu'il ceignit sur un corps tout nu, l'autre ma casaque qu'il vêtit, eux, dis-je, m'étourdissant de leurs crieries8 et courant de cette façon parmi leur village avec mes hardes, non seulement je croyais avoir tout perdu, mais aussi je ne savais où j'en étais. Mais comme l'expérience m'a montré plusieurs fois depuis, ce n'était que faute de savoir leur manière de faire : car faisant le même9 après qu'ils se sont ainsi un peu joués des besognes10 d'autrui, ils rapportent et rendent le tout à ceux à qui elles appartiennent. Là-dessus, le truchement m'ayant averti qu'ils désiraient surtout de savoir mon nom, mais que de leur dire Pierre, Guillaume ou Jean, eux ne les pouvant prononcer ni retenir (comme de fait au lieu de dire Jean ils disaient Nian), il me fallait accommoder de leur nommer quelque chose qui leur fût connue : cela, comme il me dit, étant si bien venu à propos de mon surnom11, Léry, signifie une huître en leur langage, je leur dis que je m'appelais Léry-oussou, c'est-à-dire une grosse huître. De quoi eux se tenant bien satisfaits, avec leur admiration12Teh ! se prenant à rire, dirent : "Vraiment voilà un beau nom et nous n'avions point encore vu de Mair, c'est-à-dire Français, qui s'appelât ainsi."

1 Combien que : bien que
2 Autres de par deçà : désigne ici les Européens.
3 Si est-ce néanmoins que : il est certain néanmoins que.
4 Du commencement : au commencement
5 Truchement : interprète qui connaît la langue des Tupinambas.
6 Tout incontinent : immédiatement
7 Je n'entendais que le haut allemand : je ne comprenais rien.
8 Crieries : criailleries
9 Le même : la même chose
10 Besognes : affaires, objets
11 Surnom : nom de famille
12 Avec leur admiration Teh ! : les Tupinambas expriment leur admiration par l'interjection Teh ! et se mettent à rire.

Précédent

Identifie-toi pour voir plus de contenu

Pour avoir accès à l'intégralité des contenus de Kartable et pouvoir naviguer en toute tranquillité,
connecte-toi à ton compte. Et si tu n'es toujours pas inscrit, il est grand temps d'y remédier.