Première L 2016-2017
Kartable
Première L 2016-2017

Les Fleurs du Mal, "Dom juan aux enfers"

Don Juan aux enfers

Quand Don Juan descendit vers l'onde souterraine
Et lorsqu'il eut donné son obole à Charon,
Un sombre mendiant, l'œil fier comme Antisthène,
D'un bras vengeur et fort saisit chaque aviron.

Montrant leurs seins pendants et leurs robes ouvertes,
Des femmes se tordaient sous le noir firmament,
Et, comme un grand troupeau de victimes offertes,
Derrière lui traînaient un long mugissement.

Sganarelle en riant lui réclamait ses gages,
Tandis que Don Luis avec un doigt tremblant
Montrait à tous les morts errant sur les rivages
Le fils audacieux qui railla son front blanc.

Frissonnant sous son deuil, la chaste et maigre Elvire,
Près de l'époux perfide et qui fut son amant,
Semblait lui réclamer un suprême sourire
Où brillât la douceur de son premier serment.

Tout droit dans son armure, un grand homme de pierre
Se tenait à la barre et coupait le flot noir ;
Mais le calme héros, courbé sur sa rapière,
Regardait le sillage et ne daignait rien voir.

Charles Baudelaire

Les Fleurs du mal

1861

I

Les personnages de la pièce de Molière

  • Le poème fait référence à la pièce Dom Juan de Molière.
  • Baudelaire cite les personnages. Au vers trois, il y a un "mendiant" qui rappelle le pauvre dans la comédie.
  • Au vers 9, une mention est faite à Sganarelle.
  • Au vers 10, à Don Luis, le père de Dom Juan.
  • Au vers 13, à Elvire.
  • Enfin, au vers 17, il y a la présence de la statue du commandeur : "Un grand homme de pierre".
II

La structure du poème

  • La structure même du poème rappelle la pièce de Molière. Il y a cinq strophes, comme les cinq actes.
  • On retrouve les mêmes épisodes.
  • Le pauvre représente la force morale dans la pièce. Ici, il est la force physique : "sombre", "fier", "vengeur", "fort".
  • La fin de la pièce est évoquée avec Sganarelle qui demande son argent : "lui réclamant ses gages". Il rit.
  • Le père se montre moralisateur : "tandis que Don Luis avec un doigt tremblant".
  • Done Elvire apparaît en "deuil". Elle aime encore Dom Juan : "frissonnant sous son deuil la chaste et maigre Elvire, près de l'époux perfide et qui fut son amant, semblait lui réclamer un suprême sourire où braillât la douceur de son premier serment." Il existe une opposition entre "époux perfide" et "douceur"/"suprême sourire".
  • Le commandeur ici est celui qui décide du destin de Dom Juan : "droit dans son armure", "grand homme", "tenait sa barre".
  • Le pauvre ici se venge, Sganarelle semble aussi se venger.
III

Dom Juan et le mythe

  • Baudelaire fait plusieurs références à la mythologie antique.
  • Les Enfers : "aux enfers". Ce n'est pas l'enfer au singulier, donc pas l'enfer chrétien.
  • Il fait allusion au "Charon", celui qui fait passer les âmes vers le monde des morts.
  • Plusieurs mentions sont faites au fleuve du monde des morts : "l'onde souterraine", "les morts errants sur les rivages", "le flot noir".
  • Les personnages sont sur la barque dans le royaume des morts.
  • En même temps, il y a des allusions à des péchés chrétiens, comme la luxure : "montrant leurs seins pendants et leurs robes ouvertes, des femmes se tordaient sous le noir firmament".
IV

Le portrait de Dom Juan

  • Il est montré d'abord comme un séducteur.
  • Les femmes sont présentées comme des objets d'amour : "seins", "robes ouvertes", "se tordaient".
  • C'est un mari infidèle : "l'époux perfide et qui fut son amant".
  • Il n'a aucune valeur : "le fils audacieux qui railla son front blanc".
  • On remarque la présence d'un autre Dom Juan, celui après le châtiment divin : "mais le calme héros, courbé sur sa rapière, regardait le sillage et ne daignait rien voir". Il n'a pas l'air soumis. C'est une fausse soumission, la "rapière" est une épée. Il ne va pas se repentir.
  • C'est un homme fier : "ne daignait rien voir".
  • Baudelaire fait le portrait d'un éternel insoumis.

En quoi ce poème est-il une réécriture de la pièce de Molière ?

I. Les personnages de la pièce
II. La reprise des principales péripéties de la pièce
III. Dom Juan après le châtiment

Quelle image est donnée de Dom Juan ?

I. Le séducteur
II. Un homme sans morale
III. L'éternel insoumis

En quoi cette réécriture continue-t-elle la pièce de Molière ?

I. Les mêmes personnages
II. Dans le royaume des morts
III. Un châtiment inutile : Dom Juan éternel insoumis

pub

Demandez à vos parents de vous abonner

Vous ne possédez pas de carte de crédit et vous voulez vous abonner à Kartable.

Vous pouvez choisir d'envoyer un SMS ou un email à vos parents grâce au champ ci-dessous. Ils recevront un récapitulatif de nos offres et pourront effectuer l'abonnement à votre place directement sur notre site.

J'ai une carte de crédit

Vous utilisez un navigateur non compatible avec notre application. Nous vous conseillons de choisir un autre navigateur pour une expérience optimale.