Première L 2016-2017
Kartable
Première L 2016-2017

Les territoires ultramarins de l'Union européenne

Il existe de nombreux territoires dépendants de pays européens en outre-mer. De par leur diversité, ils posent plusieurs problèmes économiques, démographiques et sociaux. L'Union européenne est engagée dans plusieurs programmes afin d'aider ces extensions ultramarines dans leur développement.

I

Les territoires d'outre-mer de l'Union européenne

A

Une diversité des espaces

1

Plusieurs statuts et situations

Parmi les 30 et plus territoires ultramarins que compte l'Union européenne, il existe de nombreux statuts :

  • 10 de ces territoires sont des régions ultrapériphériques (RUP), c'est-à-dire de véritables extensions du territoire européen. Ce sont les 5 DROM français (Guadeloupe, Martinique, Guyane, Réunion et Mayotte), les archipels portugais de Madère et des Açores, Saint-Barthélemy et Saint-Martin, et enfin les Canaries (dépendant de l'Espagne).
  • 21 sont des pays et territoires d'outre-mer (PTOM), c'est-à-dire ne faisant pas partie de l'UE mais entretenant avec celle-ci des relations privilégiées. Ce sont des possessions du Danemark, du Royaume-Uni, de la France et des Pays-Bas.
  • Enfin, les Iles Féroé, Jersey, Guernesey et Man sont des territoires spécifiques (TS), aux statuts inédits.

En matière de géographie, les territoires couvrent la planète entière, allant de territoires glacés (îles Kerguelen, Orcades) à tropicaux (Canaries). Ce sont beaucoup d'îles (sauf la Guyane), soumises aux aléas naturels et possédant une forte biodiversité.

2

Des peuplements hétérogènes

Les territoires ultramarins de l'Union européenne rassemblent en tout 6,6 millions d'habitants, aux caractéristiques diverses :

  • En matière de densité, on trouve de fortes densités (270 hab/km2 aux Canaries ou en Guadeloupe, 500 à Mayotte) mais aussi des zones quasiment désertiques (2,5 hab/km2 en Guyane, 0,03 au Groenland). Certains territoires ont une population nulle, comme les Îles Sandwich du Sud.
  • En matière de démographie, il existe trois grandes catégories : les régions à croissance presque stable (RUP portugaises, Antilles françaises), celles à fort accroissement naturel (Réunion, Guyane, Mayotte) et les régions à croissance surtout migratoire (Canaries, Nouvelle-Calédonie).
B

Des périphéries

1

Des régions isolées

Les territoires ultramarins sont en majorité isolés du reste de l'Union par différents facteurs :

  • Leur insularité (pour la plupart) et leur petite taille, qui posent le problème de l'autosuffisance en l'absence d'une ressource rare (comme le nickel de la Nouvelle-Calédonie).
  • La distance qui les sépare de l'Union : plusieurs heures de vol sont nécessaires pour s'y rendre depuis l'Europe (22h de vol pour Tahiti et la Nouvelle-Calédonie). Cette distance a notamment une influence sur les prix des produits importés (49% plus chers qu'en métropole en Guyane par exemple).
  • Dernière cause d'isolement, la relation qu'entretiennent ces territoires avec l'Europe les éloigne de leur contexte régional. L'isolement est donc double.
2

Des retards

Malgré la situation privilégiée de certains des territoires (en particulier les paradis fiscaux comme les Iles Caïmans avec un PIB par habitant de 45 000 dollars), les territoires ultramarins sont en retard (Mayotte possède un PIB par habitant de 4000 euros, la France métropolitaine 30 000 euros). Ainsi le PIB moyen des RUP ne s'élève qu'à 77% du PIB moyen de l'Union européenne.

Il faut cependant noter que ces chiffres sont en général supérieurs à ceux produits par les pays de l'environnement direct des RUP. Les aides européennes, les salaires versés aux fonctionnaires et les prestations sociales permettent cet écart.

3

Une fragilité économique et une dépendance

En raison de ces retards, les économies ultramarines sont fragiles et dépendantes (d'un produit ou des aides de l'Union) :

  • En l'absence de ressources naturelles, avec un niveau de vie élevé et un petit marché intérieur, les territoires d'outre-mer ont une économie volatile, avec des taux de chômage souvent forts.
  • Ces espaces sont souvent dépendants d'un produit (ou d'une activité) : le ylang ylang à Mayotte, le tourisme et les services financiers aux Caraïbes, le nickel en Nouvelle-Calédonie. Si les cours de ces activités chutent, les espaces sont directement touchés.
  • Il en résulte une forte dépendance à la métropole : la Guyane est rattachée à la métropole pour les activités spatiales, et les territoires touristiques dépendent des affinités de parents ou amis métropolitains.
C

Le rôle de l'UE

1

Les enjeux d'outre-mer

Les régions d'outre-mer continuent à attirer l'intérêt des métropoles par la richesse de leurs zones économiques exclusives (200 miles autour du territoire) et par leurs positions stratégiques (lancement de fusées pour la Guyane, biodiversité, présence stratégique et militaire dans le monde).

2

L'action concrète de l'Union européenne

Suivant une politique de cohésion (convergence des RUP), l'Union européenne a distribué 7,9 milliards d'euros de subventions entre 2007 et 2013. De l'aide est également accordée au PTOM (lutte contre la pauvreté, développement durable). Ces aides se concrétisent par différentes réalisations :

  • La construction d'infrastructures pour compenser l'isolement : routes, trains, ports et aéroports, hôpitaux, écoles et universités.
  • Des projets plus précis et étudiés, comme la construction d'une centrale électrique houlomotrice (utilisant l'énergie des vagues) dans l'archipel des Açores (île de Pico).
  • Des programmes de coopération avec les espaces locaux dans le but de favoriser l'intégration régionale : programmes "Caraïbes", "Océan Indien" et "Amazonie".
II

L'exemple de la Réunion

A

Des caractéristiques uniques

1

Un territoire éloigné de la métropole

La Réunion se situe à 9000 kilomètres de la France, dans l'océan Indien. Elle connaît donc la contrainte de l'isolement des autres DROM.

DROM

Les DROM (départements et régions d'outre-mer) sont les anciens départements d'outre-mer. Ils portent ce nom depuis 2003.

C'est une île volcanique (Piton de la Fournaise, en activité et Piton des Neiges, éteint) au climat tropical. Elle est donc aussi exposée aux cyclones et aux maladies tropicales (épidémie de chikungunya depuis 2005).

2

Une population mixte

La population réunionnaise se caractérise par sa diversité. On y trouve des Blancs, des Cafres d'Afrique, des Chinois, des Indiens, etc. Une langue, le créole, est née de ce mélange.

La population s'élève à 810 000 habitants, à 89% urbains. La population est jeune (plus de 35% de moins de 20 ans) et la fécondité y est de 2,5 enfants par femme (deuxième indice le plus élevé de France après la Guyane).

B

Les fragilités du développement

1

Une économie basique

L'économie de la Réunion est peu diversifiée :

  • Le secteur primaire est dominé par la culture de la canne à sucre (50% de la surface cultivable), en difficulté à cause de la concurrence voisine.
  • Le secteur secondaire est faible mais le tertiaire important ; il existe de nombreux emplois administratifs et le tourisme est la première source de revenus (800 000 nuitées par an).
2

Des inégalités sociospatiales

La région est traversée par des inégalités, d'abord par rapport à la métropole (PIB par habitant de 15 000 euros pour 30 000 euros en métropole, plus de 33% de chômage) qui résulte en une forte migration vers la métropole (pour trouver un emploi) ; ensuite par rapport à la région, dans laquelle la Réunion est privilégiée (infrastructures, fonds européens) d'où une forte migration vers l'île (notamment depuis Mayotte).

C

Les besoins d'aménagement

Le peuplement réunionnais est périphérique : la population est concentrée sur les littoraux, notamment autour de la capitale, Saint-Denis (200 000 habitants). Les "Hauts" de l'intérieur de la Réunion sont classés au patrimoine mondial de l'UNESCO et sont protégés.

En raison de sa forte dépendance à la métropole (trois quarts de ses exportations), la Réunion (qui est une RUP) a reçu 1,9 milliards d'euros de subventions au développement entre 2007 et 2013. Cet argent sert des projets d'aménagement sur le littoral ouest : route des Tamarins (à but de désengorgement), réseau de trains et de tramways (dans une logique de développement durable).

pub

Demandez à vos parents de vous abonner

Vous ne possédez pas de carte de crédit et vous voulez vous abonner à Kartable.

Vous pouvez choisir d'envoyer un SMS ou un email à vos parents grâce au champ ci-dessous. Ils recevront un récapitulatif de nos offres et pourront effectuer l'abonnement à votre place directement sur notre site.

J'ai une carte de crédit

Vous utilisez un navigateur non compatible avec notre application. Nous vous conseillons de choisir un autre navigateur pour une expérience optimale.