Première L 2015-2016
Kartable
Première L 2015-2016

L'Union européenne dans la mondialisation

L'Union européenne est une puissance économique de premier ordre, intégrée dans la mondialisation. Malgré son déclin, sa population et son intégration politique en font un acteur unique. L'existence de la Northern Range, interface de communication avec le reste du monde, et de l'espace méditerranéen, illustre les dynamiques actuelles de l'Union européenne : intégration à la mondialisation et difficulté des relations avec les espaces plus pauvres des alentours.

I

Une puissance complète

A

Un espace productif à l'échelle mondiale

Dans tous les secteurs, l'économie européenne est extrêmement avancée. Elle assure 28% du PIB mondial, ce qui la classe au premier rang mondial (devant les États-Unis) :

  • L'industrie européenne, bien qu'en recul, fournit 20% de la production mondiale, dans de nombreux secteurs (luxe, agroalimentaire, aéronautique, armement, énergie, transport, etc.).
  • En matière d'agriculture, l'Europe possède une avance du fait de sa PAC (politique agricole commune), qui l'a menée à l'autosuffisance puis à l'exportation.
B

Un pôle des échanges

L'Union européenne est au cœur des flux d'échanges de la mondialisation :

  • Elle réalise 40% du commerce mondial de marchandises, pour la moitié intercommunautaire. Cependant, les échanges avec les autres pôles de la Triade ne sont pas en reste : l'Union exporte des produits manufacturés (2/3 de ses exportations) et des produits énergétiques.
  • En matière de services, l'Union réalise un quart des échanges, avec ses 350 millions de touristes internationaux par an (ce qui en fait la première destination touristique du monde) et ses services financiers (la City de Londres, au 2e rang mondial dans le classement des Bourses avec Euronext).
C

Les firmes européennes

Une des mesures de la puissance européenne est l'activité des firmes transnationales issues de ses pays membres : 10 des 20 premières mondiales en sont, de même qu'un tiers des 500 premières (Shell, BP, Total, etc.).

Ces firmes utilisent les avantages comparatifs des territoires européens et mondiaux pour se déployer. Conformément à la DIT, les fonctions de décision et de recherche restent en Europe tandis que les activités productives sont délocalisées. De ce fait, l'Europe est le premier émetteur et le premier récepteur d'IDE (investissements directs à l'étranger) au monde.

II

Les facteurs de la puissance

A

La population et les territoires

La puissance européenne est ancienne, et a résisté aux ascensions américaines au XXe siècle et chinoises au XXIe siècle. Cette puissance repose sur son capital humain (507 millions d'habitants avec un niveau de vie moyen élevé, donc un marché intérieur efficace et une main-d'œuvre qualifiée), une forte accessibilité (réseau de transports performant) et une sécurité garantie par l'État de droit.

B

L'intégration européenne

Le deuxième facteur de la puissance européenne est sa forte intégration régionale :

  • Des politiques comme la PAC (Politique agricole commune), les projets industriels multinationaux (Airbus, Ariane) et l'union monétaire autour de l'euro renforcent l'économie européenne.
  • L'intégration politique garantit la paix : pas de guerre entre deux membres de l'Union depuis le traité de Rome (1957).
III

Les limites de la puissance européenne

A

Le déclin relatif de l'Europe

Du fait de l'ancienneté de sa puissance, l'Union européenne fait aujourd'hui face à des facteurs de déclin :

  • Une population de plus en plus vieille (le vieillissement le plus avancé du monde derrière le Japon), ce qui provoque de nombreux problèmes sociaux (retraites, dépendance) et sollicite les budgets européens. En 2005, la population européenne en âge de travailler représentait 11,9% de la population active mondiale et les prévisions estiment qu'elle ne représentera plus que 6,4% en 2050.
  • Un fort solde migratoire, souvent rejeté, qui représente pourtant une solution contre le vieillissement de la population. La question de l'adhésion de la Turquie est révélatrice de ce paradoxe européen.
B

Les faiblesses de l'Union européenne dans la mondialisation

Aujourd'hui, l'Union européenne est dépendante de la Russie et du Moyen-Orient pour les matières premières et l'énergie ; de plus, elle accuse du retard dans la recherche et développement (derrière les États-Unis et le Japon) et connaît actuellement une crise structurelle de l'euro.

Ces retards et difficultés sont exacerbés par la concurrence du monde extérieur : l'UE souffre des bas prix de la Chine et de l'Inde, mais aussi de leur émergence dans la mondialisation. Confrontée à un fort endettement, l'Union européenne semble parfois dans l'impasse.

pub

Demandez à vos parents de vous abonner

Vous ne possédez pas de carte de crédit et vous voulez vous abonner à Kartable.

Vous pouvez choisir d'envoyer un SMS ou un email à vos parents grâce au champ ci-dessous. Ils recevront un récapitulatif de nos offres et pourront effectuer l'abonnement à votre place directement sur notre site.

J'ai une carte de crédit

Vous utilisez un navigateur non compatible avec notre application. Nous vous conseillons de choisir un autre navigateur pour une expérience optimale.