Première L 2015-2016
Kartable
Première L 2015-2016

Valoriser et ménager les milieux

La France est riche en milieux divers et variés, qui sont exploités à de nombreuses fins (développement, tourisme, exploitation des ressources). Cependant, ces milieux sont, par nature et du fait de l'occupation humaine, menacés par des risques. L'État français a donc un rôle de prévention et de protection des milieux.

I

Les milieux transformés en France

A

Les milieux naturels

1

La diversité des milieux

Les milieux naturels français sont très diversifiés, sur le plan du relief comme sur celui du climat :

  • En matière de relief, la France possède des massifs jeunes (Alpes, Pyrénées : sommets élevés et fortes pentes) ainsi que des massifs anciens (sommets moins élevés et arrondis) comme le Massif Central ou les Vosges.
  • Concernant le climat, il est tempéré sur tout le territoire, mais on y trouve les nuances océanique, semi-continental (est), méditerranéen (sud-est), montagnard et même tropical dans les régions d'outre-mer.
2

L'effet de l'Homme sur les milieux naturels

L'Homme agit sur l'environnement naturel français depuis des siècles. Ainsi la forêt des Landes est une plantation artificielle datant des XVIIIe et XIXe siècles.

Les zones où se construisent les villes sont profondément transformées, artificialisées (600 km2 de plus par an). Ces zones artificielles gagnent en général du terrain sur les milieux agricoles, eux aussi résultant de l'action humaine (fertilisation, découpage, etc.).

B

Des milieux exploités

1

Les ressources énergétiques

Avec l'épuisement du peu de ressources énergétiques fossiles françaises (les dernières mines de charbon sont fermées dans les années 1990), la France est contrainte d'importer la majorité de son approvisionnement (fossile et nucléaire).

Cependant la diversité des milieux français rend possible l'exploitation d'énergies renouvelables : hydroélectricité (énergie des cours d'eau, 13% de l'électricité produite en France), mais aussi solaire et éolien (création de parcs éoliens offshore au large de la côte Atlantique).

2

L'activité économique autour des milieux

D'autres milieux sont le lieu et le support d'activités économiques humaines, comme les forêts (pour le papier, l'ameublement et le chauffage), ou encore les espaces agricoles. Ainsi, les sols riches du Bassin parisien abritent la culture de céréales de la France (la Beauce est surnommée le "grenier de la France"). D'autres régions fournissent les conditions pour l'élaboration de vins de grande qualité (Bourgogne, Bordelais). Ce sont les terroirs.

Terroir

Un terroir est un territoire dont les caractéristiques sont favorables à la production de certains biens de qualité.

C

L'utilisation touristique

1

Une diversité de sites

Du fait de la diversité des paysages, des reliefs et des climats français, la France est un pays où diverses formes de tourisme se développent :

  • Le tourisme de montagne (été ou hiver)
  • Le tourisme vert (35% de la fréquentation touristique nationale, dans des résidences secondaires ou des hébergements ruraux)
  • Le tourisme balnéaire (qui domine en été)
2

La présence d'infrastructures

Afin d'encadrer la pratique du tourisme en France, l'État met en place des infrastructures :

  • Les infrastructures visent à améliorer l'accessibilité des sites (gares de chemin de fer pour les stations balnéaires et de ski). En effet, la fréquentation est proportionnelle à l'accessibilité (le TGV étant un élément-clé dans le dynamisme d'une région).
  • Elles cherchent aussi à mettre en valeur les sites : promenades, restaurants, offices du tourisme. Les infrastructures sont aussi privées (dans l'hébergement et la restauration notamment) : hôtels, campings, etc.
II

Les risques et la protection de l'environnement

A

La mise en valeur : une activité risquée

1

De nombreux risques

Les milieux français sont menacés par un certain nombre d'aléas, liés à leur position naturelle ou à l'activité humaine :

Des risques climatiques : sécheresse, voire canicule l'été ; grands froids l'hiver malgré une moyenne assez tempérée sur le territoire national. Dans certaines régions, les aléas sont plus spécifiques : sur le littoral atlantique, des tempêtes fortes et des inondations se produisent (Xynthia en 2010) ; des inondations surviennent dans le milieu méditerranéen. Enfin, les régions outre-mer (Guadeloupe, Martinique, Réunion) sont victimes régulièrement de cyclones.

Des risques sismiques et volcaniques : à part quelques régions du Sud-Est (Nice, avec un séisme de magnitude 6 en 1564), la France métropolitaine connaît peu de risques sismiques. En revanche l'outre-mer fait constamment face à des éruptions et tremblements de terre : éruption de la montagne Pelée en 1902 (destruction de la ville de Saint-Pierre), etc.

Des risques liés à l'activité humaine : les feux de forêts dus à la conjonction de la sécheresse et du peu de vigilance ou du vandalisme humain (90% des feux sont d'origine humaine). Indirectement, l'Homme est aussi responsable de la vulnérabilité des milieux urbains, par la construction par exemple dans des zones inondables (100 000 logements construits dans ces zones depuis 1999). L'industrie est aussi cause de risques : explosions, incendies, pollution (les sites sont classés en fonction de leur seuil de risque, et 670 sont classés Seveso, le seuil le plus haut) comme l'a illustré l'explosion de l'usine AZF en 2001.

Aléa

Un aléa est un événement naturel ou artificiel qui peut être dangereux et à l'origine d'une catastrophe.

2

De la prévention à la protection

Pour faire face à ces aléas, la France pratique la prévention et la protection :

  • La prévision est appliquée par les bulletins météo de Météo France (alertes en fonction des dangers régionaux) tandis qu'outre-mer, des organismes surveillent volcans et séismes (comme l'Observatoire volcanologique de la montagne Pelée en Martinique).
  • La protection lutte directement contre l'aléa : digues, barrages, constructions antisismiques. Mais ces équipements sont souvent coûteux (un million d'euros pour un kilomètre de digue) et provoquent des comportements d'oubli du risque.

Dans la pratique, la prévention s'illustre par des Plans de prévision des risques (PPR) qui définissent des zones non-constructibles (inondations, séismes). Les PPR sont proposés par les communes et validés par l'État, mais seulement 7500 sur 12 000 ont été approuvés aujourd'hui (surtout pour les inondations).

L'État dispose également de plans d'urgence, comme le plan Orsec (organisation des secours). Dans des situations plus spécifiques, il existe des plans d'intervention spécialisés, comme les Plans particuliers d'intervention (PPI) pour les zones industrielles à risques (Seveso).

B

Des territoires protégés

Afin de protéger les milieux naturels des risques et de l'action humaine, certaines catégories de territoires protégés ont été créées par l'État. La première est celle des parcs naturels :

  • Les parcs nationaux, fondés en 1963, au nombre de 10. Y sont interdites l'activité industrielle, la construction et la circulation (sauf randonnée, ce qui attire plus de 7 millions de visiteurs chaque année).
  • Les parcs naturels régionaux : créés en 1967, au nombre de 51. Leur réglementation est plus souple que celle des parcs nationaux : leur but est la protection des activités traditionnelles, la préservation des paysages et de la faune, ainsi que le tourisme de découverte.
  • Les parcs naturels marins : il existe sept sites en 2014. Leur but est la conciliation des activités maritimes et des écosystèmes naturels.

Deuxième catégorie de territoires protégés : les réserves. Ce sont de petits parcs naturels créés pour un certain patrimoine. On en compte 310 en France. Par exemple, la réserve des Bouches de Bonifacio (Corse), essentiellement marine.

C

Le développement durable et la protection des milieux

1

Un développement économique responsable

Pour concilier développement économique et protection des milieux, le développement durable s'impose aujourd'hui :

  • Il passe par la pratique de l'agriculture biologique, avec une réglementation respectueuse de l'environnement et des animaux (pas d'engrais ni de pesticides chimiques). Cependant la France est en retard sur ses voisins (20 000 exploitations bio), malgré une conversion rapide de la population (succès de supermarchés bio, d'agriculture de proximité).
  • Dans le tourisme, la protection de l'environnement et du patrimoine devient un critère de choix. Le tourisme durable ou écotourisme croît, plus engagé que le tourisme de masse.
  • Dans l'activité économique enfin, le développement durable s'incarne dans la mise en place d'une législation européenne. En conséquence, les émissions de CO2 de l'industrie ont diminué de 10% de 1990 à 2007. Certaines sociétés se lancent aujourd'hui dans l'éco-industrie et les matériaux verts, qui est aujourd'hui un "label" vendeur.
2

Deux exemples : les littoraux et la ville

Le développement durable s'installe en France, dans les milieux ruraux comme en ville :

Les littoraux sont un exemple de développement durable réussi : un système de gestion intégrée des zones côtières a été mis en place, permettant d'harmoniser les activités tout en respectant l'environnement (même s'il conduit parfois à des conflits entre les différents acteurs).

Le développement durable n'est pas absent des villes : les transports en commun sont promus (plus écologiques), ainsi que l'utilisation du vélo (Vélib à Paris, à Lyon, à Toulouse). En 2013, dans 1017 collectivités locales, un agenda 21 a été mis en place, qui engage au respect des conventions de Rio (1992) : habitat, transports, recyclage, énergies. Enfin des écoquartiers sont construits dans de nombreuses villes de France, ils cherchent à favoriser la mixité sociale tout en respectant l'environnement.

pub

Demandez à vos parents de vous abonner

Vous ne possédez pas de carte de crédit et vous voulez vous abonner à Kartable.

Vous pouvez choisir d'envoyer un SMS ou un email à vos parents grâce au champ ci-dessous. Ils recevront un récapitulatif de nos offres et pourront effectuer l'abonnement à votre place directement sur notre site.

J'ai une carte de crédit

Vous utilisez un navigateur non compatible avec notre application. Nous vous conseillons de choisir un autre navigateur pour une expérience optimale.