Première L 2016-2017
Kartable
Première L 2016-2017

Le temps des dominations coloniales

La colonisation débute par les voyages des explorateurs et des missionnaires chrétiens. La conquête coloniale commence dans la première moitié du XIXe siècle mais ce n'est vraiment qu'à partir des années 1870 que les États européens se lancent dans une véritable course aux colonies. Les motifs sont avant tout économiques, même si l'idée d'une "mission civilisatrice" se développe.

Les colonies ont des statuts différents mais les effets de la domination coloniale sont partout les mêmes. L'exploitation économique, l'asservissement des populations et les changements culturels bouleversent profondément les sociétés autochtones.

I

L'expansion coloniale

A

Les motivations coloniales

À partir des années 1830, certaines puissances européennes multiplient les conquêtes commencées au XVIe siècle. La supériorité technique et militaire acquise pendant la Révolution industrielle leur permet de dominer des États majoritairement ruraux et non industrialisés.

Les motivations des conquêtes coloniales sont multiples.

Les raisons sont principalement économiques :

  • Les pays européens souhaitent profiter des ressources naturelles des pays.
  • Les puissances colonisatrices espèrent que les colonies offriront des débouchés pour les produits européens.
  • Les colonies permettent aussi de placer des capitaux.

Des justifications morales sont avancées :

  • Certains pensent que l'Europe se doit d'exporter sa civilisation, qu'elle juge supérieure, au reste du monde. Jules Ferry ou le britannique Kipling pensent que la mission des Européens est de "civiliser" le monde.
  • La lutte contre l'esclavage qui sévit dans certains pays colonisés est un argument souvent avancé pour justifier la colonisation de peuples "arriérés".
  • Les théories considérées comme scientifiques au XIXe siècle affirment l'inégalité des races.
  • L'exposition internationale coloniale de Vincennes en 1931, organisée par le Maréchal Lyautey, met en avant ce mythe d'une mission civilisatrice.

D'autres motivations sont à prendre en compte :

  • Les causes sont aussi sociales. En effet, les colonies apparaissent dans certains cas comme un excellent moyen d'installer les populations marginales des États européens.
  • Les conquêtes coloniales sont aussi à relier avec les sentiments nationaux qui animent les peuples européens au XIXe siècle. La possession d'un empire colonial est considérée comme prestigieuse pour un État et montre sa supériorité.

Pour toutes ces raisons, les défenseurs de la colonisation sont nombreux. En France, il s'agit du parti colonial.

B

Les premières colonisations

Colonie

Une colonie est l'établissement d'un pays hors de ses frontières, dans une région plus ou moins éloignée placée sous sa dépendance financière, économique, politique et souvent culturelle. Le pays colonisateur est appelé "métropole".

La colonisation débute par des missions d'exploration :

  • Livingstone remonte le fleuve Zambèze.
  • Stanley puis Pierre Savorgnan de Brazza descendent le fleuve Congo.

Des missionnaires chrétiens parcourent aussi ces terres encore largement méconnues dans le but de convertir des populations.

Puis viennent les conquêtes militaires. Dans les années 1830, elles restent limitées :

  • La France commence la conquête de l'Algérie en 1830 et obtient la soumission totale d'Abd-el-Kader, le principal opposant à la conquête française, en 1847.
  • La Grande-Bretagne lance ses conquêtes en Nouvelle-Zélande et en Inde.
C

La "course aux colonies"

À partir des années 1870, les Européens se livrent à une véritable "course aux colonies" :

  • Les Français s'emparent de l'Afrique de l'Ouest et de l'Indochine.
  • Les Britanniques colonisent le sud et une grande partie de l'est de l'Afrique ainsi que l'Empire des Indes.
  • Les Belges dominent le Congo.
  • Lancés plus tardivement dans le processus de colonisation, l'Italie s'empare de la Libye et de la Somalie et les Allemands du Cameroun.

Joseph Gallieni est un acteur important de la colonisation française. Il établit la domination française en Afrique de l'Ouest et organise la domination française en Indochine avec l'aide de Lyautey.

La conférence de Berlin (1884 − 1885) fixe les règles de partage de l'Afrique. Pour qu'un pays puisse revendiquer une colonie, il doit occuper militairement le territoire.

Des tensions apparaissent entre les pays colonisateurs :

  • En 1898, de graves tensions apparaissent entre Français et Britanniques à Fachoda, au Soudan.
  • La France et l'Allemagne s'opposent au Maroc.

En 1914, la Grande-Bretagne puis la France ont les plus grands empires coloniaux.

II

La domination des colonies

A

Le contrôle des colonies

Les métropoles envoient des fonctionnaires gérer les territoires colonisés qui sont sous la domination d'un gouverneur. Les statuts de ces colonies sont variés :

  • Dans certains territoires la métropole prend le contrôle total sur la colonie. Il s'agit d'une "administration directe", comme en Algérie. C'est la solution choisie par la France dans plusieurs de ses colonies.
  • Dans les protectorats, les colonies gardent leur administration. Elles dépendent néanmoins de la métropole pour les décisions économiques ou de politique étrangère. C'est le cas du Maroc et de l'Inde. Les élites indigènes conservent quelques pouvoirs et travaillent avec les autorités coloniales, il s'agit d'une politique d'association. Le Royaume-Uni utilise majoritairement ce mode de domination.
  • Enfin, dans les dominions qui sont des colonies britanniques (Canada, Australie), ce sont les colons eux-mêmes qui gèrent la colonie. Mais la métropole continue de gérer leurs affaires extérieures.

En Inde, les Etats princiers sont maintenus bien que la reine Victoria prenne le titre d'impératrice des Indes en 1876.

La manière dont les colonies sont exploitées varie :

  • Les colonies de peuplement sont des colonies dans lesquelles sont installés de nombreux colons.
  • Les colonies d'exploitation ne sont utilisées que pour l'exploitation de matières premières, le nombre de colons y est plus faible.

Enfin le rapport que les métropoles entretiennent avec les populations change aussi en fonction des métropoles :

  • Les Français veulent assimiler les populations indigènes, c'est-à-dire leur imposer la culture française. La France rédige un Code de l'indigénat qui réglemente la domination des Français sur les autochtones (travail forcé, interdiction de sortir la nuit, etc.).
  • Les Britanniques s'appuient davantage sur les élites locales et respectent en partie les coutumes locales.
B

Des sociétés exploitées et bouleversées

La colonisation bouleverse les économies locales :

  • Les colons s'approprient les meilleures terres.
  • Les ressources sont accaparées pour les besoins des métropoles. On parle d'une "économie de pillage".
  • Les colons développent des cultures de plantations (cacao, coton, sucre, café, etc.) au détriment des cultures vivrières.
  • Les infrastructures construites (routes, ponts, ports, etc.) ont pour objectif de faciliter les exportations des produits coloniaux.
  • Enfin, les indigènes doivent payer de nouveaux impôts.

Les sociétés indigènes sont modifiées par la colonisation :

  • Les artisans sont affectés car ils ne peuvent pas concurrencer les produits européens importés.
  • L'exploitation modifie les structures économiques des sociétés indigènes.
  • Les indigènes sont soumis à des humiliations et au travail forcé et peuvent être condamnés sans jugement.
  • La langue et la religion des colons se diffusent dans ces sociétés.
  • Quelques écoles sont construites mais elles ont aussi pour conséquence l'oubli des cultures d'origine.
  • Quelques efforts sont réalisés dans le domaine de la santé avec notamment la mise en place de campagnes de vaccination.

Les efforts sanitaires restent limités : dans les colonies françaises d'Afrique de l'Ouest, on compte seulement 11 hôpitaux sur le territoire en 1935.

C

Les contestations de la colonisation

Dans les métropoles, rares sont les détracteurs de la colonisation.

En France, au XIXe siècle, la droite s'oppose aux colonies car elle veut mobiliser les efforts du pays contre l'Allemagne qui lui a infligé une humiliante défaite en 1870 et lui a pris l'Alsace Lorraine. Seul Clémenceau, chez les radicaux (à gauche), s'oppose à la colonisation. Le parti communiste et les surréalistes s'opposent fermement à la colonisation au nom de la solidarité entre les peuples exploités. Lors de l'exposition coloniale de 1931, ils organisent une contre-exposition.

En revanche, lors des conquêtes coloniales, des peuples se soulèvent contre les puissances colonisatrices.

Les Anglais font face à des révoltes de la part des peuples colonisés : la révolte des Ashantis est écrasée dans le sang. Dans certains cas, la résistance peut être forte. En 1879 se déroule la guerre entre les Anglais et les Zoulous qui, malgré leur défaite, remportent plusieurs batailles.

Certains membres de l’élite indigène occidentalisée remettent en cause la domination coloniale et permettent l’éclosion de mouvements nationalistes.

Gandhi en Inde, Messali Hadj en Algérie, Habib Bourguiba en Tunisie et Abd el-Krim au Maroc, s'opposent aux colonisateurs.

pub

Demandez à vos parents de vous abonner

Vous ne possédez pas de carte de crédit et vous voulez vous abonner à Kartable.

Vous pouvez choisir d'envoyer un SMS ou un email à vos parents grâce au champ ci-dessous. Ils recevront un récapitulatif de nos offres et pourront effectuer l'abonnement à votre place directement sur notre site.

J'ai une carte de crédit

Vous utilisez un navigateur non compatible avec notre application. Nous vous conseillons de choisir un autre navigateur pour une expérience optimale.