Première L 2016-2017
Kartable
Première L 2016-2017

L'immigration et la société française

Dès la fin du XIXe siècle, la France a largement recours à l'immigration et notamment pendant les Trente Glorieuses où les immigrés participent à la reconstruction et à la modernisation du pays. Cependant, durant les périodes de crise économique, l'immigration est souvent remise en cause et les immigrés sont rejetés.

I

L'immigration en France dans la première moitié du XXe siècle

A

Les débuts de l'immigration de masse

La France, en raison d'une faible natalité, compense son besoin de main-d'œuvre en recourant à l'immigration de masse dès la fin du XIXe siècle. Les immigrés s'installent alors dans les grands bassins miniers et industriels du Nord et de l'Est de la France.

L'immigration est majoritairement européenne, avec notamment des importantes communautés belge et italienne.

Après la Première Guerre mondiale, l'Etat français signe des conventions avec différents pays européens, dont la Pologne, afin de pallier les pertes de travailleurs morts durant le conflit. La France devient l'un des premiers pays d'immigration au monde. Et si les retours sont nombreux, beaucoup d'étrangers se font naturaliser grâce aux lois sur la nationalité en 1937.

La France accueille aussi de nombreux réfugiés comme des Arméniens, des Italiens, puis des Russes (après la révolution de 1917), des Allemands (avec l'avènement du fascisme et du nazisme), et des Espagnols (durant et après la guerre civile de 1936). Il y a 2,5 millions d'étrangers en 1926.

Étranger

Un étranger est une personne résidant dans un pays, sans en avoir la nationalité, même s'il est né dans ce dernier.

Immigré

Un immigré est une personne qui est née dans un pays étranger et qui peut être naturalisée après son arrivée.

B

Le rejet des immigrés dans les années 1930

La France, touchée par la crise économique internationale et la montée du chômage, fait face à un mouvement de xénophobie. Les étrangers sont accusés de prendre le travail des Français et l'État entreprend des expulsions massives au mépris des conventions signées avec les pays des immigrés.

L'immigration est restreinte par des lois, comme en 1938 sous le gouvernement Daladier.

Sous le régime de Vichy, le gouvernement met en place une xénophobie officielle et accuse les étrangers d'être responsables du déclin de la France.

-

La France, "dépotoir de l'Europe"

Dessin de Roger Roy, Gringoire, 18 septembre 1936

II

L'immigration depuis 1945

A

L'immigration de masse durant les Trente Glorieuses

La France fait appel à l'immigration de masse dans le cadre des Trente Glorieuses. De 1,7 million en 1946, les immigrés passent à 3,4 millions en 1975, ils représentent alors 6,5% de la population. Ils sont majoritairement employés dans l'industrie pour des emplois peu qualifiés.

Les immigrés viennent d'Europe du Sud (Portugal, Italie, etc.) mais aussi du Maghreb et de l'Afrique noire.

L'office nationale de l'immigration est spécialement créé pour encadrer les arrivées.

Les immigrés présents sur le sol français rencontrent de nombreuses difficultés comme le problème des logements insalubres (bidonvilles), le racisme, la pauvreté, le déracinement, etc.

-

Le bidonville de Nanterre, dont la grande majorité des habitants sont des immigrés

B

Le "problème de l'immigration"

En 1974, dans un contexte de crise économique, l'immigration de masse est stoppée. Dans le même temps, l'État met en place le regroupement familial. Cela permet à des migrants, dont le gouvernement a pris conscience qu'ils ne rentreront pas dans leur pays d'origine, de faire venir leur famille.

Avec l'installation durable des difficultés économiques et de l'apparition du chômage de masse, les immigrés redeviennent les boucs émissaires d'une société en crise. Le Front National, parti d'extrême droite, devient de plus en plus important.

En 1983, de nombreux enfants d'immigrés organisent une marche pour l'égalité et contre le racisme, que certains appellent "la marche des beurs". Cette marche a pour but de réclamer l'égalité des droits.

Avec des relais dans les plus hautes sphères de l'État, les discours xénophobes se sont en quelque sorte banalisés. La France a depuis quelques années une politique migratoire extrêmement restrictive.

L'intégration se fait cependant progressivement. La pratique d'une langue étrangère chez les jeunes français est en recul, le pourcentage de mariages mixtes ne cesse de croître, et le succès d'enfants immigrés dans des domaines tels que le sport, la culture ou la politique sont des exemples d'intégration réussie.

pub

Demandez à vos parents de vous abonner

Vous ne possédez pas de carte de crédit et vous voulez vous abonner à Kartable.

Vous pouvez choisir d'envoyer un SMS ou un email à vos parents grâce au champ ci-dessous. Ils recevront un récapitulatif de nos offres et pourront effectuer l'abonnement à votre place directement sur notre site.

J'ai une carte de crédit

Vous utilisez un navigateur non compatible avec notre application. Nous vous conseillons de choisir un autre navigateur pour une expérience optimale.