Première L 2015-2016
Kartable
Première L 2015-2016

Les espoirs d'un ordre mondial au lendemain des conflits : la SDN et l'ONU

À la fin de la Première Guerre mondiale, les vainqueurs du conflit se réunissent pour signer les traités de paix, dont celui de Versailles. L'objectif de ces traités est d'instaurer les conditions permettant une paix mondiale durable, en accord avec les 14 points du président Wilson. Les principes wilsoniens prévoient le "droit des peuples à disposer d'eux-mêmes" et la création de la Société des Nations (SDN) ayant pour objectif de régler les conflits par l'arbitrage international. Cependant, ces principes sont inégalement appliqués et l'Allemagne est humiliée par les conditions de paix. Malgré quelques actions, la SDN se révèle rapidement impuissante face à la montée des tensions dans les années 1930 et ne permet pas d'empêcher la Seconde Guerre mondiale.

L'Organisation des Nations unies (ONU) a aussi pour objectif de maintenir la paix et dispose notamment d'une force armée, les Casques bleus, pour mener à bien cette mission. Dans un contexte de guerre froide, son action est vite paralysée par l'affrontement entre les États-Unis et l'URSS.

I

La Société des Nations (SDN)

A

La SDN pour construire une paix durable

En janvier 1918, le président Woodrow Wilson énonce ses 14 points qui ont pour but de définir de nouvelles règles dans le monde d'après-guerre :

  • Mise en place d'une diplomatie publique et transparente et abandon de l'équilibre des puissances, c'est-à-dire que les termes de la paix doivent être fixés sur le droit et non sur le rapport de forces entre les puissances.
  • Libertés des mers, du commerce, etc.
  • Diminution de l'armement.
  • Évacuation des territoires occupés par des forces étrangères et droit des peuples à disposer d'eux-mêmes.
  • Création d'une association générale des nations visant à garantir leur paix et leur indépendance.

Droit des peuples à disposer d'eux-mêmes

Le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes est un principe de droit international selon lequel un peuple doit pouvoir choisir la forme de son gouvernement et de sa souveraineté.

Au nom du droit des peuples à disposer d'eux-mêmes mais aussi pour détruire les grands empires qui ont été vaincus lors de la Première Guerre mondiale, des nouveaux États sont créés sur les ruines de ces empires. Ainsi naît la Tchécoslovaquie au lendemain du conflit.

Ces propositions wilsoniennes servent de base aux discussions durant les traités de paix signés après la fin du conflit, dont le traité de Versailles (1919) chargé de régler la paix avec l'Allemagne :

  • De nouveaux États sont créés dans le respect du droit des peuples à disposer d'eux-mêmes.
  • La Société des Nations (SDN) est créée dans le but de garantir la sécurité collective.

Le traité signé à l'issue de la Conférence de Versailles règle la fin de la guerre pour l'Empire allemand mais d'autres traités sont signés pour régler les cas des autres puissances vaincues.

  • Le traité de Neuilly-sur-Seine règle le cas de la Bulgarie en 1919.
  • Le sort de l'Empire ottoman est fixé au traité de Sèvres mais un deuxième traité, plus favorable à la Turquie issue de la décomposition de l'Empire ottoman, est signé à Lausanne en 1923.
  • Le traité de Saint-Germain-en-Laye règle la question de l'Empire austro-hongrois en 1920.

Mais tous les principes wilsoniens ne sont pas respectés :

  • Les États vaincus ne participent pas à l'élaboration des traités de paix et se voient imposer les conditions de la paix.
  • Le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes n'est pas appliqué aux pays vaincus (Allemagne, Autriche, Hongrie), ou non reconnus (Irlande, Ukraine) ainsi qu'aux peuples colonisés.
  • Un esprit revanchard anime les Français lors des négociations qui obtiennent la reconnaissance de paiements de la part des Allemands, au titre des réparations.
  • L'Allemagne est divisée en deux par le corridor de Dantzig permettant de fournir aux Polonais un accès direct à la mer. Sa puissance est sérieusement diminuée. Son armée est limitée et l'Ouest de son territoire est démilitarisé. Elle considère d'ailleurs la paix de Versailles comme un diktat.
  • Enfin, le Sénat américain refuse de ratifier le traité de Versailles et l'entrée des États-Unis dans la SDN, ce qui limite fortement sa légitimité.
  • Enfin, la SDN n'a pas d'armée permanente, ce qui diminue sa capacité d'action.
B

Organisation et actions de la SDN

La Société des Nations comprend plusieurs institutions :

  • L'assemblée générale regroupe toutes les nations membres (48 en 1920). Elle prend les décisions.
  • Ces décisions sont ensuite exécutées par un conseil qui compte 9 membres dont 5 permanents (France, Royaume-Uni, Chine, Japon, Italie).
  • Un secrétariat permanent est dirigé par un Secrétaire général nommé par l'assemblée.
  • Des commissions sont crées : Le Bureau international du travail (BIT), la cour permanente de justice internationale, etc.

Les États membres prennent des engagements :

  • Ils doivent renoncer à recourir à la guerre et doivent s'en remettre à un arbitrage de l'assemblée en cas de tensions.
  • Ils doivent limiter leurs armements.
  • Les pays membres s'engagent à prendre des sanctions économiques et mêmes militaires pour aider un État membre agressé.

La SDN parvient à résoudre plusieurs crises internationales et à mener à jouer un rôle dans la mise en œuvre des traités de paix signés au lendemain de la guerre :

  • Avec le pacte de Locarno en 1925, l'Allemagne reconnaît ses frontières occidentales.
  • L'Allemagne rentre dans la SDN en 1926 après les accords signés par les deux ministres des affaires étrangères français (Aristide Briand) et allemand (Gustav Stresemann).
  • En 1928, à l'initiative d'Aristide Briand, le pacte Briand-Kellogg est signé par 63 pays qui déclarent la guerre illégale.
  • Elle organise des plébiscites dans les régions revendiquées par plusieurs pays.

Plébiscite

Consultation par un vote sur le désir d'une population par rapport à une question précise.

En 1935, les habitants de la Sarre décident par plébiscite de rejoindre l'Allemagne au détriment de la France qui accepte l'issue du vote.

C

L'échec de la SDN

Mais le pacifisme qui caractérise "l'esprit de Genève" (ville où est implantée la SDN) ne résiste pas à la montée des tensions internationales et des nationalismes. Elle est impuissante face à de nombreuses crises :

  • La conquête de la Mandchourie par le Japon en 1931.
  • L'attaque et l'occupation de l'Éthiopie par l'Italie en 1935.
  • La politique agressive de l'Allemagne (remilitarisation de la Ruhr, annexion de l'Autriche et de la Tchécoslovaquie en 1938 suite aux accords de Munich, déclenchement de la Seconde Guerre mondiale).
II

L'Organisation des Nations unies (ONU)

A

La fondation de l'ONU

À la sortie de la guerre, les Alliés ont pour priorité de régler le sort des puissances vaincues :

  • L'Allemagne et le Japon capitulent sans condition et leur territoire est occupé par les Alliés.
  • Des procès sont organisés et des condamnations sont prononcées pour crimes contre l'humanité et l'administration est épurée.

Mais déjà avant la fin de la guerre, les Alliés souhaitent l'avènement d'un nouvel ordre mondial. Ils veulent mettre en place une organisation internationale afin de garantir la paix et de défendre les Droits de l'Homme. Les objectifs sont fixés lors de la conférence de Yalta en février 1945 réunissant Staline, Churchill et Roosevelt. Yalta prévoit la mise en place d'élections libres dans les pays libérés et pour obtenir le soutien de Staline au Japon, Roosevelt lui consent la domination sur les Pays Baltes et sur une partie de la Pologne.

L'ONU est fondée le 26 juin 1945 avec la conférence de San Francisco qui se conclut par la signature de la Charte des Nations unies par 51 États. Son siège est fixé à New York.

B

Le fonctionnement et les principes de l'ONU

L'ONU est composée de différentes institutions :

  • Les représentants des États signataires se réunissent dans une assemblée délibérative tous les ans.
  • Cette assemblée élit un Secrétaire général, chargé de représenter et d'administrer l'ONU.
  • Un conseil de sécurité est composé de 5 membres permanents (États-Unis, Russie, Royaume-Uni, France et Chine) et de dix membres non permanents élus pour deux ans. Le conseil peut prendre des sanctions contre un État et envoyer les forces armées de l'ONU, les Casques bleus. Chacun des membres permanents du conseil de sécurité dispose d'un droit de veto.

Le maintien de la paix ne passe pas par la seule voix de la diplomatie, du rapport de force et de la contrainte. L'objectif de l'ONU est aussi de permettre "le progrès économique et social de tous les peuples". :

  • Elle reconnaît les droits fondamentaux des hommes et des femmes, ce qui constitue une nouveauté.
  • Elle se dote d'organes spéciaux comme la Cour internationale de Justice.
  • L'Unicef a pour but de protéger les enfants dans le monde entier.
  • L'organisation mondiale de la santé (OMS) est créée en 1948.
  • Les règles économiques sont fixées avec les accords de Bretton Woods, la création du GATT et de la Banque mondiale.
C

Actions et limites de l'ONU

L'ONU mène de nombreuses actions dans le monde :

  • Elle élabore le plan de partage de la Palestine en 1947.
  • Elle intervient en Corée pour repousser les troupes nord-coréennes.
  • Elle intervient suite à la crise de Suez en 1956 pour y maintenir la paix.

Mais l'ONU rencontre de nombreux échecs :

  • Son plan de partage de la Palestine est rendu caduc suite à son rejet par les pays arabes et au déclenchement de la première guerre israélo-arabe.
  • Le contexte de la guerre froide et l'opposition que se livrent les États-Unis et l'URSS bloquent les décisions au conseil de sécurité où ils peuvent utiliser leur droit de veto.
pub

Demandez à vos parents de vous abonner

Vous ne possédez pas de carte de crédit et vous voulez vous abonner à Kartable.

Vous pouvez choisir d'envoyer un SMS ou un email à vos parents grâce au champ ci-dessous. Ils recevront un récapitulatif de nos offres et pourront effectuer l'abonnement à votre place directement sur notre site.

J'ai une carte de crédit

Vous utilisez un navigateur non compatible avec notre application. Nous vous conseillons de choisir un autre navigateur pour une expérience optimale.