Première S 2015-2016
Kartable
Première S 2015-2016

L'écriture poétique

I

La mise en page

Étudier un poème nécessite en premier lieu d'observer sa mise en page. Ce poème est en général :

  • En vers
  • En prose
  • Un calligramme

Vers

Le vers est une unité de sens écrite sur une seule ligne et dont le nombre de syllabes est déterminé.

Poème en prose

Le poème en prose est un poème écrit sans retour systématique à la ligne après un nombre défini de syllabes. Il propose des jeux de sons et d'images au service d'un sens à tiroirs.

"Le Joujou du Pauvre" de Charles Baudelaire est un poème en prose.

Lorsque le texte est en vers, il convient d'observer la répartition des vers en strophes. Cette répartition peut présenter une structure identique à celle d'autres poèmes. On parle alors de forme fixe.

Strophe

La strophe est un groupe de vers placé entre deux espaces blancs.

Parmi toutes les formes fixes existant depuis le Moyen Âge, il est intéressant de retenir :

  • Le rondeau
  • La ballade
  • Le sonnet

Rondeau

Le rondeau est composé de trois strophes d'octosyllabes ou de décasyllabes. Il n'y a que deux rimes dans tout le poème et on y trouve un refrain.

Vincent Voiture a écrit le rondeau "Ma foi, c'est fait de moi".

Ballade

La ballade est composée de trois strophes suivies d'un envoi. L'envoi est souvent adressé au prince ou au roi. À chaque fin de strophe, on retrouve le même vers, appelé refrain.

"La Ballade des dames du temps jadis" est une ballade écrite par François Villon au XVe siècle.

Sonnet

Le sonnet est constitué de 14 vers et commence par deux quatrains. Souvent, ceux-ci riment selon un schéma de rimes ABBA, qui est répété.

Gérard de Nerval a écrit le sonnet "El desdichado".

II

La versification

A

Le rythme

Pour étudier un poème en vers, il est nécessaire de s'intéresser tout de suite à la versification. Cette dernière permet l'instauration d'un rythme. Il sera ainsi pertinent d'observer :

  • La longueur du mètre adopté (vers long à connotation épique, vers court signe de rapidité, etc.)
  • Le changement de mètre d'un vers à l'autre (rythme dansant, manifestation d'une instabilité ou d'une émotion du "je" lyrique, etc.)

Pour déterminer le mètre du vers :

  • Identifier les "e" muets qui ne comptent pas
  • Compter le nombre de syllabes
  • Identifier diérèses et synérèses pour rétablir un nombre a priori pair de syllabes

Diérèse

La diérèse sert à distinguer deux voyelles qui se suivent et en faire deux syllabes.

Par exemple, dans un mot, "ion" devient "i-on".

Synérèse

La synérèse, à l'inverse, sert à considérer que deux voyelles qui se suivent forment une seule syllabe.

Par exemple, "ié" reste "ié".

Il convient enfin d'identifier la correspondance entre les phrases et le vers. Si un groupe de mots est disposé sur deux vers différents, il y a trois possibilités d'enjambement :

  • L'enjambement (qui peut gommer le rythme répétitif du vers, mettre en lien des éléments des deux vers pris dans l'enjambement, etc.)
  • Le rejet (qui met en valeur les quelques syllabes rejetées)
  • Le contre-rejet (qui met en valeur les quelques syllabes mises en contre-rejet)

Enjambement

L'enjambement est la continuation d'un groupe de mots d'un premier vers sur le vers suivant.

Rejet

Un rejet est la continuation brève d'un groupe de mots au début du vers suivant.

Contre-rejet

Un contre-rejet est un (très bref) début du groupe de mots au vers précédent.

B

Les sons

L'analyse du poème nécessite de prendre en compte sa dimension sonore. Pour cela, il faut observer :

  • Les rimes
  • Les assonances
  • Les allitérations

Rime

La rime est la répétition d'un même son en fin de vers.

Étudier la richesse et l'alternance des rimes permet d'identifier le degré de préciosité d'un poème. Plus la rime est riche ou plus son alternance est complexe (mais régulière), plus les sonorités se veulent recherchées.

On peut déterminer la richesse d'une rime en fonction du nombre de sons répétés :

  • Une rime pauvre est une rime dans laquelle les deux fins de vers n'ont qu'un seul son en commun.
  • Une rime suffisante est une rime dans laquelle les deux fins de vers ont deux sons en commun.
  • Une rime riche est une rime dans laquelle les deux fins de vers ont trois sons ou plus en commun.

Il existe trois types d'alternances de rimes :

  • Les rimes suivies (ou plates) se succèdent directement.
  • Les rimes croisées (ou alternées) alternent l'une après l'autre.
  • Les rimes embrassées font en sorte qu'une première rime soit placée avant et après une autre rime.

Assonance

L'assonance est la répétition d'un même son voyelle à l'intérieur des vers.

Allitération

L'allitération est la répétition d'un son consonne à l'intérieur du vers.

III

Les figures de style

Un poème n'est pas qu'une succession de sons rythmés. Il s'agit également d'un réseau d'images, très souvent mises en œuvre par des figures de style.

A

Par analogie

La dimension poétique du texte peut provenir de l'utilisation de correspondances, créées par des figures de style par analogie.

Comparaison

Une comparaison met en relation deux éléments de sorte à les rendre similaires sur un ou plusieurs points déterminés.

Métaphore

La métaphore met en comparaison deux éléments mais aucun outil de comparaison n'est explicite.

L'albatros, ce "prince des nuées" (Charles Baudelaire)

Personnification

La personnification est une figure qui donne à un élément abstrait ou concret l'apparence d'une personne humaine.

La tristesse, elle a pas de conversation. (Grand Corps Malade)

Allégorie

L'allégorie met en analogie une idée abstraite avec un élément concret du monde (objet, animal, personne, etc.).

La balance de la justice.

B

Par opposition

Mais parfois les correspondances s'accompagnent de la juxtaposition d'éléments contraires, qui créent des images d'autant plus originales. Pour cela, le poème met en œuvre des figures de style par opposition.

Antithèse

Une antithèse est une figure d'opposition qui juxtapose deux idées ou deux phrases contraires.

Dans Le Cid de Pierre Corneille, Rodrigue déclare : "À vaincre sans péril, on triomphe sans gloire."

Oxymore

Un oxymore est une figure d'opposition qui associe deux mots de sens contraires dans une construction grammaticale (sujet/verbe, nom/adjectif qualificatif, verbe/adverbe, etc.).

Cette petite grande âme venait de s'envoler. (Victor Hugo, Les Misérables)

C

Par amplification

Beaucoup de poèmes lyriques expriment des sentiments violents. Pour cela, ils mettent en œuvre des figures de style par amplification.

Hyperbole

Une hyperbole est une figure d'exagération (ou amplification) qui intensifie un propos.

Dans Cyrano de Bergerac d'Edmond Rostand, Cyrano déclare : "j'ai dix bras !"

Gradation

Une gradation est une énumération dans laquelle chaque terme énuméré est plus fort que le terme précédent.

Adieu veau, vache cochon, couvée. (Jean de La Fontaine, Fables)

Anaphore

Une anaphore est une figure par amplification qui fonctionne par la répétition d'un mot ou d'un groupe de mots en début de phrase ou de vers.

Ils étaient vingt et trois quand les fusils fleurirent
Vingt et trois qui donnaient le cœur avant le temps
Vingt et trois étrangers et nos frères pourtant
Vingt et trois amoureux de vivre à en mourir
Vingt et trois qui criaient la France en s'abattant

(Louis Aragon, "Strophes pour se souvenir")

IV

Les fonctions

Pour finir, il est essentiel de retenir que l'écriture poétique est une combinaison d'expression du sens et de jeux de langage, à la fois sonores et visuels. Ainsi, outre les registres, il est essentiel d'identifier les fonctions du poème. On dénombre plusieurs types de poésies possibles, dont notamment :

  • La poésie lyrique
  • La poésie didactique
  • La poésie engagée
  • La poésie esthétique

Poésie lyrique

La poésie lyrique est un genre de poésie qui développe les sentiments du poète. Elle a pour caractéristique l'omniprésence du "je" ou du "tu". Les poèmes lyriques ont parfois une dimension autobiographique. Le poète y déplore souvent un objet perdu.

Dans Alcools, Guillaume Apollinaire met en œuvre une poésie lyrique.

Poésie didactique

La poésie didactique entend donner un enseignement au lecteur. L'auteur utilise la forme plaisante pour rendre son message plus percutant. L'enseignement peut être d'ordre moral, scientifique ou esthétique.

L'Art poétique de Nicolas Boileau relève de la poésie didactique.

Poésie engagée

La poésie se fait engagée quand le poète place un discours argumentatif dans son œuvre. L'argument peut être soit direct, soit indirect.

"Strophes pour se souvenir" de Louis Aragon est un poème engagé.

Poésie esthétique

La poésie esthétique est une forme de poésie qui privilégie la forme sur le fond. Il s'agit de faire de la poésie un véritable objet d'art.

Les membres du Parnasse proposent une poésie esthétique, fondée sur la parfaite description d'un élément du monde, sans recherche d'un message quelconque.

pub

Demandez à vos parents de vous abonner

Vous ne possédez pas de carte de crédit et vous voulez vous abonner à Kartable.

Vous pouvez choisir d'envoyer un SMS ou un email à vos parents grâce au champ ci-dessous. Ils recevront un récapitulatif de nos offres et pourront effectuer l'abonnement à votre place directement sur notre site.

J'ai une carte de crédit

Vous utilisez un navigateur non compatible avec notre application. Nous vous conseillons de choisir un autre navigateur pour une expérience optimale.