Première S 2015-2016
Kartable
Première S 2015-2016

Paroles, "Le Cancre"

Le Cancre

Il dit non avec la tête
mais il dit oui avec le cœur
Il dit oui à ce qu'il aime
Il dit non au professeur
Il est debout
On le questionne
Et tous les problèmes sont posés
Soudain le fou rire le prend
Et il efface tout
Les chiffres et les mots
Les dates et les noms
Les phrases et les pièges
Et malgré les menaces du maître
Sous les huées des enfants prodiges
Avec des craies de toutes les couleurs
Sur le tableau noir du malheur
Il dessine le visage du bonheur.

Jacques Prévert

Paroles

1945

I

Le refus du cancre

  • Le titre du poème place d'emblée le texte dans l'univers familier de la classe.
  • On trouve le champ lexical de la classe : "cancre", "professeur", "maître", "enfants", "tableau", "craie".
  • Le refus de l'enfant s'exprime d'abord physiquement : "il dit non avec la tête".
  • Le refus est ensuite formulé : "il dit non au professeur", il y a une répétition.
II

Une véritable révolte

  • Au début, le "oui" de l'élève est intériorisé. Il ne parle pas. Il reste silencieux.
  • Au vers 8, l'enfant se révolte. Sa révolte est celle du rire : "le fou rire". C'est un éclat de rire qui extériorise son "oui" intérieur.
  • L'enfant se tient "debout", dans la position du révolté.
  • Il agit malgré les "menaces" et les "huées". Il est courageux.
  • L'enfant est opposé au "maître", au "professeur" et aux autres "enfants".
    Il est seul face au "on" indéfini.
  • Le présent de narration renforce la révolte de l'enfant : "dit" répété plusieurs fois, "questionne", "prend".
III

Les raisons de la révolte

  • La raison de la révolte dans le poème est la leçon qu'on veut inculquer au cancre. Il ne veut pas apprendre par cœur : "les chiffres", "les mots", "les dates", "les phrases" et "les pièges".
    On peut observer la répétition du déterminant généralisant "les".
  • On peut élargir ces raisons. L'enfant représente le poète surréaliste qui refuse l'automatisme, qui refuse les règles de la poésie qu'on lui dicte.
  • L'enfant représente aussi l'homme qui se rebelle contre les injustices. Les dates, les chiffres et les pièges sont des rappels des deux guerres qui ont marqué le XXe siècle.
    Le recueil de Prévert paraît en 1945, après la Seconde Guerre mondiale.
IV

Un engagement du cœur

  • Prévert insiste sur l'importance du cœur dans la révolte : "dit oui avec le cœur", "oui à ce qu'il aime". Le cancre ne réfléchit pas avec sa "tête" comme le professeur, mais avec ses sentiments.
    Sa révolte est inconsciente.
  • Prévert exprime ici son engagement de poète. Il s'engage pour la poésie surréaliste, et contre la poésie traditionnelle et ses règles trop rigides.
    Il refuse de renoncer devant les "menaces" ou les "huées".
  • Il s'engage contre les guerres passées. L'utilisation du terme "malheur" permet de rappeler ce passé.
  • Au "noir" du tableau sont opposées les "couleurs" des "craies".
  • On peut remarquer la personnification du bonheur : "le visage du bonheur".

De quoi parle ce poème ?

I. Le refus du cancre
II. La révolte du poète
III. L'engagement du poète

En quoi ce poème est-il original ?

I. Un cadre familier : la classe
II. Le cancre, double du poète
III. Une révolte contre la tradition poétique

Contre quoi se révolte le cancre/poète ?

I. Le savoir méthodique
II. La poésie traditionnelle
III. Les injustices et la guerre

pub

Demandez à vos parents de vous abonner

Vous ne possédez pas de carte de crédit et vous voulez vous abonner à Kartable.

Vous pouvez choisir d'envoyer un SMS ou un email à vos parents grâce au champ ci-dessous. Ils recevront un récapitulatif de nos offres et pourront effectuer l'abonnement à votre place directement sur notre site.

J'ai une carte de crédit

Vous utilisez un navigateur non compatible avec notre application. Nous vous conseillons de choisir un autre navigateur pour une expérience optimale.