Se connecter
ou

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus : Conditions générales d'utilisation

J'ai compris

Déterminer le nombre de liaisons qu'un atome doit établir

L'application des règles du duet et de l'octet permet de déterminer le nombre de liaisons covalentes que peut former un atome.

Indiquer le nombre de liaisons covalentes que peut établir l'atome de fluor, de symbole \(\displaystyle{\ce{^{19}_{9}F}}\) .

Etape 1

Repérer le numéro atomique de l'atome

On repère le numéro atomique Z de l'atome, sachant que dans sa représentation symbolique, il est écrit en bas à gauche.

Le numéro atomique d'un atome étant écrit en bas à gauche dans sa représentation symbolique, celui de l'atome de fluor est \(\displaystyle{Z = 9}\).

Etape 2

En déduire le nombre d'électrons composant l'atome

On en déduit le nombre d'électrons composant l'atome : comme un atome est électriquement neutre, on sait qu'il est égal à son nombre de protons.

Le numéro atomique de l'atome de fluor étant \(\displaystyle{Z=9}\), il comporte 9 protons. Or un atome est électriquement neutre, il comporte donc également 9 électrons.

Etape 3

Écrire la structure électronique de l'atome

On écrit la structure électronique de l'atome, c'est-à-dire la répartition de ses électrons sur les couches électroniques.

Comme l'atome de fluor comporte 9 électrons, sa structure électronique est : (K)2(L)7.

Etape 4

Rappeler la règle du duet ou de l'octet

Selon le cas, on rappelle la règle du duet ou de l'octet :

  • Au cours de leurs transformations chimiques, les atomes de numéro atomique inférieur ou égal à 5 tendent à acquérir la structure électronique en duet ((K)2) de l'hélium.
  • Au cours de leurs transformations chimiques, les atomes de numéro atomique supérieur à 6 tendent à acquérir une structure électronique externe en octet ((L)8 ou (M)8 par exemple, analogue à celle du néon ou de l'argon).

D'après la règle de l'octet, au cours de leurs transformations chimiques, les atomes de numéro atomique supérieur à 6 tendent à acquérir une structure électronique externe en octet ((L)8 ou (M)8 par exemple, analogue à celle du néon ou de l'argon).

Etape 5

Appliquer la règle du duet ou de l'octet

On détermine le nombre de liaisons covalentes que l'atome doit établir pour respecter les règles du duet et de l'octet, sachant que chacune d'entres elles va apporter un électron supplémentaire sur sa couche externe.

Comme sa structure électronique est (K)2(L)7, pour respecter la règle de l'octet, l'atome de fluor doit établir une seule liaison covalente.

Identifie-toi pour voir plus de contenu

Pour avoir accès à l'intégralité des contenus de Kartable et pouvoir naviguer en toute tranquillité,
connecte-toi à ton compte. Et si tu n'es toujours pas inscrit, il est grand temps d'y remédier.