Quatrième 2015-2016
Kartable
Quatrième 2015-2016

Les migrations des Marocains

Les migrants marocains se dirigent majoritairement vers l'Europe afin de fuir la pauvreté. Souvent jeunes, leur niveau d'étude est variable. Les migrants qui partent du Maroc pour rejoindre l'Europe sont aussi des personnes d'Afrique subsaharienne qui ne font que transiter par le Maroc (ils traversent le pays sans s'y arrêter).

Les conséquences de l'immigration sont positives pour les pays d'accueil, mais la situation est plus équivoque pour les pays de départ.

I

Le Maroc, un pays d'émigration

A

Caractéristiques de l'émigration marocaine

  • Sur 33 millions de Marocains, 4,5 millions habitent à l'étranger, soit 13% de la population du pays.
  • La communauté marocaine vivant à l'étranger est jeune puisque 70% ont moins de 45 ans.
  • Bien que la diaspora marocaine soit présente dans 100 pays, 80% se concentre dans 6 pays européens : France, Espagne, Italie, Allemagne, Belgique et Allemagne.
  • Le profil sociologique des Marocains est varié. Il existe de nombreux travailleurs manuels mais la présence de jeunes diplômés et de personnes qualifiées augmente constamment. Ce phénomène de départ d'une main-d'œuvre qualifiée s'appelle la "fuite des cerveaux".
B

Les causes de départ des Marocains

Plusieurs facteurs expliquent l'émigration des Marocains :

  • La pauvreté est le principal déterminant de l'émigration. Malgré une amélioration ces dernières années, le niveau de développement du Maroc (IDH de 0,628 en 2014) reste en dessous de la moyenne mondiale et est très en dessous de la moyenne de ses voisins européens au Nord (IDH de 0,871 en 2011 pour l'Union européenne). De plus, le chômage est très important chez les jeunes Marocains.
  • À la situation sociale s'ajoute la proximité géographique. Il y a deux enclaves espagnoles au Maroc (Ceuta et Melilla). Les îles Canaries sont à un peu plus de 100 km du littoral marocain et le Maroc est séparé de l'Espagne continentale par le détroit de Gibraltar, large de seulement 14 kilomètres.
  • L'histoire coloniale lie aussi le Maroc à la France et à l'Espagne. En effet, ces deux pays ont colonisé le Maroc et des liens culturels et historiques demeurent forts.
-

Les migrations des Marocains vers l'Espagne

C

Le Maroc, un pays de transit

Les migrations au départ du Maroc ne concernent pas que les Marocains. Des personnes issues de l'Afrique subsaharienne (pays situés au sud du Sahara) cherchent aussi à passer en Espagne en transitant par le Maroc.

L'Union européenne a renforcé sa frontière avec le Maroc et des tentatives de passage en force de la part des migrants ont eu lieu. Elles ont causé des victimes chez les migrants.

-

La protection des frontières à Ceuta

Wikimédia

II

Les effets des migrations marocaines

A

Dans le pays de résidence des immigrés marocains

Comme pour l'ensemble des immigrés, les conséquences de l'immigration marocaine sont positives pour les pays d'accueil :

  • Les travailleurs marocains fournissent une main-d'œuvre manquante dans des emplois peu qualifiés (ouvriers du bâtiment, travailleurs agricoles, etc.).
  • Les immigrés paient leurs impôts dans leur pays d'accueil et participent ainsi à enrichir ces pays.
  • Comme la population des migrants marocains est jeune, elle permet de ralentir le vieillissement de la population dont souffrent les pays développés.
B

Les conséquences pour le Maroc

Les conséquences de l'émigration sont plus ambiguës pour le Maroc :

  • Les sommes d'argent transférées par les travailleurs émigrés ("les remises") représentent 9 % du PIB marocain en 2010. Cet argent est massivement investi dans le pays et contribue au dynamisme de l'économie.
  • L'émigration permet aussi de limiter dans une certaine mesure le chômage au Maroc. Elle prive cependant le pays d'une main-d'œuvre jeune et dynamique.
C

Les conséquences pour les migrants

La situation des migrants varie en fonction de la conjoncture économique. En période de crise, la situation des immigrés peut être précaire :

  • Les immigrés sont les premiers touchés par le chômage massif qui frappe les secteurs touchés par la crise.
  • La perception des migrants est dégradée lorsque la situation économique est difficile.

Enfin, de nombreux immigrés clandestins marocains et en provenance du reste de l'Afrique sont confrontés à des conditions dangereuses lors des traversées en mer. De plus, ils vivent dans la clandestinité (en marge ou en violation des lois) et sont souvent exploités dans les pays d'accueil en raison de leur situation d'illégalité.

pub

Demandez à vos parents de vous abonner

Vous ne possédez pas de carte de crédit et vous voulez vous abonner à Kartable.

Vous pouvez choisir d'envoyer un SMS ou un email à vos parents grâce au champ ci-dessous. Ils recevront un récapitulatif de nos offres et pourront effectuer l'abonnement à votre place directement sur notre site.

J'ai une carte de crédit

Vous utilisez un navigateur non compatible avec notre application. Nous vous conseillons de choisir un autre navigateur pour une expérience optimale.