Quatrième 2015-2016
Kartable
Quatrième 2015-2016

Les puissances émergentes

Bien qu'il existe plusieurs critères pour définir les pays émergents, le principal critère est celui de la performance économique. Les pays émergents sont des pays qui connaissent une forte croissance économique mais dont le niveau de développement, en progression, est encore éloigné des pays riches.

Ces pays ont profité des capitaux étrangers et du soutien de l'État à la croissance. Puissances économiques, ils cherchent désormais à s'affirmer sur la scène politique internationale.

Ces pays ont connu une amélioration générale du niveau de vie, mais les inégalités sont en augmentation. À l'intérieur de ces pays, on observe aussi de profondes inégalités territoriales entre les régions qui profitent de la croissance et du commerce international et les régions qui en sont exclues.

I

L'affirmation des pays émergents

A

La croissance économique

1

Des économies en essor

Les pays dits "émergents" sont des pays qui connaissent des situations économiques, politiques et sociales très variées.

Cependant, il existe un critère commun pour définir un pays émergent qui est la performance économique. En effet, les pays émergents sont des pays qui, parmi les pays en développement, connaissent une forte croissance économique.

Pays émergent

Les pays émergents sont des pays qui connaissent une forte croissance économique mais dont le niveau de développement n'a pas atteint celui des pays développés.

Le poids des pays émergents dans l'économie mondiale est devenu très important :

  • En 2013, les pays en développement, dont les pays émergents, représentent 40% du PIB mondial et 45% du commerce international.
  • Selon le FMI, le Brésil, la Russie, l'Inde, la Chine et l'Afrique du Sud (BRICS) sont à l'origine de 60% de la croissance économique mondiale.
  • Cependant, bien que la croissance de ces pays reste supérieure aux pays développés, elle subit un ralentissement depuis quelques années.
PaysTaux de croissance en 2010Taux de croissance en 2013
Chine10,4%7,7%
Inde10,3%5%
Brésil7,5%2,5%
Afrique du Sud3,1%1,9%

La très grande diversité des pays émergents rend difficile la classification de ces pays. Cependant certains pays peuvent être regroupés :

  • La Chine et l'Inde sont les deux géants démographiques du groupe.
  • La Turquie, le Brésil, l'Afrique du Sud sont des pays qui s'affirment en tant que puissance régionales.
  • Les "pays ateliers" dont la Thaïlande, la Malaisie, la Turquie, la Tunisie, les Philippines, profitent des délocalisations.
  • Les pays pétroliers tirent leurs richesses de l'exploitation du pétrole.
2

Les causes de cette croissance

Les pays émergents ont su exploiter différentes stratégies afin de stimuler leur développement économique en s'intégrant aux flux d'échanges internationaux. Ils se sont intégrés dans le commerce mondial et, pour certains d'entre eux, ont diversifié leur économie :

  • Ils ont d'abord su attirer les capitaux étrangers, issus de pays à la recherche d'une main-d'œuvre moins coûteuse. Ils ont ainsi accueilli de nombreuses ouvertures d'usines dans le cadre de délocalisations. Une délocalisation consiste à transférer des unités de production d'un pays à un autre afin de réaliser des économies.
  • Leur développement industriel a été accéléré par l'exportation massive de produits manufacturés vers les pays riches à partir de leurs façades maritimes. À titre d'exemple, la Chine est aujourd'hui le premier exportateur mondial et ses ports de marchandises sont parmi les plus grands au monde.
  • Certaines puissances émergentes se sont fortement appuyées sur leurs exportations de matières premières agricoles ou d'hydrocarbures pour alimenter leur croissance économique.
  • Les États ont soutenu la croissance par leur stabilité et en favorisant l'arrivée des capitaux étrangers.
B

L'affirmation sur la scène politique internationale

Les puissances émergentes jouent un rôle de plus en plus important dans l'économie mondiale et revendiquent une influence dans les négociations internationales :

  • Le G20 (groupe des vingt) a ainsi été créé en 1999 afin de favoriser la concertation internationale sur des thèmes économiques et sociaux, en réunissant les ministres et les dirigeants de l'Union européenne et de 19 pays, dont des pays émergents.
  • Les principales puissances émergentes revendiquent également un siège permanent au Conseil de Sécurité de l'ONU, actuellement occupé par la France, les États-Unis, le Royaume-Uni, la Chine et la Russie. Ces ambitions sont affichées notamment par le Brésil et l'Inde.
  • Par ailleurs, les puissances émergentes cherchent à gagner en influence indépendamment des pays développés. C'est ainsi que la Chine est très présente en Afrique, continent historiquement lié à l'Europe, tandis que certains pays d'Amérique latine cherchent à s'émanciper de la tutelle américaine.
-

Les pays membres du G20

II

Le développement des déséquilibres

A

La croissance des inégalités sociales

La croissance de ces pays a permis une amélioration générale du niveau de vie :

  • La croissance économique a créé des emplois qui ont permis une amélioration des conditions de vie. Le développement humain a ainsi connu des progrès significatifs.
  • Des progrès ont été enregistrés dans tous les domaines (santé, scolarisation, etc.).
  • La classe moyenne croît et permet de développer le marché intérieur.
  • Cette amélioration des conditions de vie a été rendue possible par la croissance, mais aussi par le rôle actif des États qui ont redistribué, dans une certaine mesure, les richesses produites par la mise en place de programmes de lutte contre la faim, de scolarisation, etc.

L'IDH en Chine est passé de 0,423 en 1980 à 0,719 en 2013. Le taux de sous-alimentation au Brésil est passé de 15% en 1991 à 6,9% en 2012.

Malgré ces progrès, les inégalités de richesse sont en augmentation. Les inégalités sociales d'un pays se mesurent avec l'indice de Gini qui augmente dans ces pays :

  • L'écart se creuse entre les populations urbaines et les populations rurales. En Chine, alors que de nombreuses personnes intègrent les classes moyennes, une grande partie des habitants des campagnes vit dans la pauvreté.
  • À l'intérieur des villes, les écarts sont importants entre d'une part, les populations aisées qui profitent de la croissance économique, de la mondialisation et habitent dans des quartiers luxueux et, d'autre part, les habitants des bidonvilles qui n'ont pas accès aux services de base.
  • Les perspectives d'évolutions sociales sont contrastées entre ceux qui sont scolarisés, notamment dans l'enseignement secondaire, et ceux qui ne le sont pas.

En Chine le pourcentage de personnes qui vivent avec moins de 1,25$ par jour est de 6,3%. En Inde, il est de 23,6%.

-

Contrastes sociaux à Buenos Aires (Argentine)

B

Les inégalités territoriales

Au même titre que les inégalités sociales, on observe un renforcement des inégalités territoriales. En effet, certains territoires profitent de la mondialisation alors que les territoires qui en sont exclus se maintiennent dans la pauvreté et le mal-développement :

  • Les métropoles profitent de la mondialisation. Elles cumulent les fonctions de commandement et regroupent les principaux services et les populations les plus aisées. Ce sont les métropoles qui reçoivent la majorité des IDE. La richesse croissante des métropoles des pays émergents est symbolisée par la présence des CBD, dont la taille des gratte-ciel dépasse désormais celle des pays développés.
  • Les façades littorales, surtout celles qui disposent d'un arrière-pays dynamique, sont au cœur des échanges et profitent aussi de cette croissance.
  • Mais la plus grande partie des territoires des pays émergents est exclue des bénéfices de la croissance économique et l'on observe de profondes ruptures entre les zones dynamiques et les zones de l'intérieur (campagnes) ainsi que les bidonvilles.
  • Les conséquences de ces disparités territoriales sont des flux migratoires en progression qui partent des zones marginalisées vers les zones dynamiques.

En Chine, pays à l'intérieur duquel les campagnes subissent la pauvreté, les migrants ruraux qui viennent s'installer en ville sont estimés à 260 millions en 2011, soit 20% de la population du pays. Venus chercher du travail en ville, ces migrants souffrent de la pauvreté, des mauvaises conditions de vie et n'ont pas le droit aux aides sociales car leur migration est illégale.

pub

Demandez à vos parents de vous abonner

Vous ne possédez pas de carte de crédit et vous voulez vous abonner à Kartable.

Vous pouvez choisir d'envoyer un SMS ou un email à vos parents grâce au champ ci-dessous. Ils recevront un récapitulatif de nos offres et pourront effectuer l'abonnement à votre place directement sur notre site.

J'ai une carte de crédit

Vous utilisez un navigateur non compatible avec notre application. Nous vous conseillons de choisir un autre navigateur pour une expérience optimale.