Quatrième 2015-2016
Kartable
Quatrième 2015-2016

L'affirmation des nationalismes

-

Wikimédia

Camillo Cavour

10 août 1810 − 6 juin 1861

Piémontais, puis Italien

Cavour est un journaliste qui se lance dans la politique et est élu député de Turin. Il rêve d'une Italie libérée de la domination autrichienne et unifiée dans une Monarchie constitutionnelle autour de la maison de Savoie. En effet, l'Italie demeure divisée en plusieurs Etats et les régions de Venise et de Milan sont sous la domination autrichienne.
En 1849, le roi de Piemont-Sardaigne Charles-Albert abdique au profit de son fils Victor-Emmanuel II. En 1852 Victor-Emmanuel II nomme Cavour Premier ministre. Cavour poursuit alors la modernisation et l'industrialisation du Piémont. Mais surtout il œuvre pour réaliser l'unité italienne. Avec l'aide des troupes françaises de l'empereur Napoléon III, il réussit à chasser les Autrichiens de Lombardie (région de Milan) grâce aux victoires de Magenta et de Solférino, en 1859. La Lombardie est ensuite annexée par le Piémont. Dans le centre de la péninsule italienne et dans les Etats pontificaux, les partisans de l'unité italienne se soulèvent contre les princes qui les gouvernent et votent leur rattachement au Piémont. En échange de son soutien, la France reçoit la Savoie et Nice (1860). En 1860, les régions du Sud (l'ancien royaume des Deux-Siciles conquis par Garibaldi, au service de Victor-Emmanuel II) sont à leur tour rattachées au Piémont. En 1861, Victor-Emmanuel II est proclamé roi d'Italie. Mais Cavour meurt avant de voir son rêve totalement accompli (le rattachement de la Vénétie en 1866, et la prise de Rome qui devient la capitale de l'Italie en 1871).

-

Wikimédia

Giuseppe Garibaldi

4 juillet 1807 − 2 juin 1882

Niçois, puis Italien

Après une condamnation à mort pour avoir participé à une insurrection à Gênes, Garibaldi s'enfuit en 1835 pour l'Amérique du Sud. Il combat aux côtés des indépendantistes au Brésil puis en Uruguay et crée une troupe de mercenaires italiens en 1843, surnommés les chemises rouges. A la tête de ses chemises rouges, Garibaldi devient un héros populaire. De retour en Italie, le Républicain se met au service du roi du Piémont, Charles Albert (père de Victor-Emmanuel). Il combat les Autrichiens qui occupent la Lombardie, mais c'est un échec. Il tente de proclamer la République à Rome en 1849, mais Louis-Napoléon vient au secours du Pape, il doit de nouveau partir en exil. De retour en Italie en 1854, il se met au service de Victor-Emmanuel II, et combat les Autrichiens à la tête des chasseurs alpins et participe ainsi à l'annexion de la Lombardie par le Piémont. Par la suite Cavour envoie Garibaldi et ses chemises rouges en Italie du Sud. Garibaldi chasse le roi des Deux-Siciles et occupe la Sicile et l'Italie du Sud qui sont alors rattachées au Piémont. Le roi du Piémont Victor-Emmanuel II est proclamé roi d'Italie en 1861. Devenu âgé, Garibaldi se tourne vers la politique. Il est élu député de Rome en 1874. Il se consacre ensuite à l'écriture et rédige les mémoires d'une chemise rouge. Il laisse le souvenir d'un héros romantique, artisan de l'unité italienne et défenseur des grandes causes.

-

Wikimédia

Otto von Bismarck

1er avril 1815 − 30 juillet 1898

Prussien, puis Allemand

Membre de la noblesse prussienne, Bismarck devient chancelier du roi Guillaume Ier de Prusse en 1862. A cette époque, les Allemands sont dispersés en 39 Etats, et les deux plus puissants d'entre eux, en rivalité, la Prusse et l'Autriche, veulent réaliser l'unité des Allemands.
Bismarck, pour réaliser l'unité de l'Allemagne, commence par écarter l'Autriche, vaincue en 1866 à Sadowa. La Prusse s'agrandit et crée avec les Etats allemands du Nord la Confédération de l'Allemagne du Nord, un Etat fédéral dont le roi de Prusse est le Président.
Bismarck manoeuvre pour que la France déclare la guerre à la Prusse en 1870, obligeant ainsi les Etats allemands du Sud à s'allier à la Confédération. La France est envahie et vaincue. Après la victoire prussienne, les princes du Sud entrent dans la Confédération de l'Allemagne qui prend le nom d'Empire allemand. Le 18 janvier 1871, à Versailles, Guillaume Ier est proclamé Empereur d'Allemagne. La France vaincue, devenue une République, signe le traité de Francfort avec l'Empire allemand en mai 1871. Elle perd l'Alsace et le Nord-Est de la Lorraine.
Guillaume Ier, un vieillard en 1871, laisse Bismarck mener la politique extérieure et intérieure de l'Empire allemand (le Reich). Bismarck renforce l'autorité du gouvernement impérial et fait de l'Empire une grande puissance européenne. Il met en place une politique autoritaire de germanisation du Reichsland, c'est-à-dire l'Alsace-Lorraine. Et par un système d'alliances en Europe tente d'isoler la France.
En 1888, Guillaume II, le petit-fils de Guillaume Ier, devient empereur. Bismarck garde ses fonctions et poursuit sa politique. Mais en mars 1890, Guillaume II se débarrasse du vieux chancelier et lui demande sa démission. Bismarck se retire après vingt-huit ans an pouvoir.

-

Wikimédia

Victor-Emmanuel II d'Italie

14 Mars 1820 − 9 janvier 1878

Piémontais, puis Italien

Charles-Albert, roi de Piémont Sardaigne, abdique au profit de son fils Victor-Emmanuel II, en 1849. L'Italie est alors divisée en plusieurs Etats et les régions de Venise (Vénétie) et de Milan (Lombardie) sont sous domination autrichienne. Le royaume de Piémont-Sardaigne est le plus industrialisé des Etats italiens. A la différence des autres souverains de la péninsule italienne, attachés à l'absolutisme, Victor-Emmanuel II est un roi libéral qui respecte une constitution. En 1852, Victor-Emmanuel II nomme Premier ministre Cavour, comme lui un libéral qui rêve d'unifier l'Italie.
Avec l'aide des troupes françaises de Napoléon III, le Piémont chasse les Autrichiens de Lombardie, grâce aux victoires de Magenta et Solférino (1859). Victor-Emmanuel II annexe la Lombardie. En Italie du centre et dans les Etats du Pape, les partisans de l'unité italienne se révoltent contre les princes qui les gouvernent et votent leur rattachement au Piémont. En 1860, Garibaldi, un aventurier italien et ardent patriote, se met au service de Victor-Emmanuel, débarque en Sicile et en Italie du Sud et chasse le roi des Deux-Siciles. Les régions du Sud sont à leur tour rattachées au Piémont.
En 1861, Victor-Emmanuel II est alors proclamé roi d'Italie. En 1866, la Prusse bat l'Autriche. Victor-Emmanuel II profite alors de l'affaiblissement de l'Autriche pour lui arracher la Vénétie. Soucieux de ne pas mécontenter les catholiques français, Napoléon III maintient des troupes à Rome pour protéger le Pape et ses Etats. Mais en 1870, la France en guerre contre la Prusse rappelle son armée. Rome est aussitôt occupée par l'armée italienne et Victor-Emmanuel II fait de Rome la capitale du royaume d'Italie en 1871.

pub

Demandez à vos parents de vous abonner

Vous ne possédez pas de carte de crédit et vous voulez vous abonner à Kartable.

Vous pouvez choisir d'envoyer un SMS ou un email à vos parents grâce au champ ci-dessous. Ils recevront un récapitulatif de nos offres et pourront effectuer l'abonnement à votre place directement sur notre site.

J'ai une carte de crédit

Vous utilisez un navigateur non compatible avec notre application. Nous vous conseillons de choisir un autre navigateur pour une expérience optimale.