Quatrième 2015-2016
Kartable
Quatrième 2015-2016

L'Europe des Lumières

-

Wikimédia

Jean le Rond D'Alembert

16 novembre 1717 − 29 octobre 1783

Français

D'Alembert, abandonné à la naissance, est adopté par une famille modeste, mais reçoit une éducation soignée et révèle rapidement des capacités intellectuelles exceptionnelles. Il étudie les langues anciennes, la philosophie, la théologie, puis il suit des cours de droit et devient avocat, en 1738. C'est alors qu'il découvre les mathématiques qui vont devenir une passion. Ses travaux sont remarqués par l'Académie des Sciences et en 1741 il y obtient un poste d'adjoint et devient titulaire en 1765.
L'essentiel de son œuvre scientifique porte sur des recherches en mécanique, en astronomie et en acoustique.
D'Alembert publie avec Diderot l'Encyclopédie à partir de 1751. Cent trente auteurs, dont les philosophes Montesquieu, Voltaire et Rousseau, ont participé à cette œuvre collective. D'Alembert s'occupe des articles consacrés aux mathématiques, mais il rédige aussi la préface de l'Encyclopédie, appelée Discours préliminaire, où il présente l'objectif de l'Encyclopédie, c'est-à-dire faire un état de toutes les connaissances, dans tous les domaines. Il y précise également les idées des Lumières (mais de façon un peu détournée pour éviter l'interdiction de l'ouvrage). L'entreprise est un succès. Mais d'Alembert rompt avec Diderot en 1758, et se consacre entièrement aux travaux de l'Académie française où il entre en 1754.

-

Wikimédia

Denis Diderot

5 octobre 1713 − 31 juillet 1784

Français

Après des études chez les Jésuites à Langres, puis au lycée Louis Le Grand à Paris, Denis Diderot est reçu maître des Arts de l'Université de Paris. Il se lance alors dans une carrière d'écrivain et philosophe. Il écrit en 1746 Pensées philosophiques et en 1747 la Promenade du sceptique.
En 1746 il est chargé par le libraire Le Breton de traduire une encyclopédie de langue anglaise la Cyclopaedia. L'année suivante, il est chargé de diriger avec d'Alembert les travaux en France d'un ouvrage similaire, l'Encyclopédie. En 1749 il est condamné à quelques mois de prison pour sa Lettre sur les aveugles à l'usage de ceux qui voient. A sa sortie de prison Diderot se consacre à la réalisation de l'Encyclopédie pendant vingt ans de 1751 à 1772. L'Encyclopédie compte 35 volumes en tout. En parallèle, Diderot poursuit son œuvre littéraire. Ses plus célèbres romans sont le neveu de Rameau et Jacques le fataliste.

-

Wikimédia

François-Marie Arouet − Voltaire

21 novembre 1694 − 30 mai 1778

Français

Voltaire est l'un des plus grands philosophes français du siècle des Lumières. Fils d'un riche notaire parisien, il fait ses études chez les jésuites. Ses écrits qui déplaisent le conduisent deux fois à la prison de la Bastille. En exil en Angleterre, puis en Lorraine, il expose librement ses idées. Voltaire attaque la Monarchie absolue et défend l'idée d'une monarchie éclairée, c'est-à-dire un gouvernement où le roi agit pour le bien-être de ses sujets et non pour sa propre gloire. Dans les lettres philosophiques (1734), il se fait le défenseur des libertés et de la tolérance. Pendant vingt ans, il s'occupe de sciences et d'histoire et il publie Le siècle de Louis XIV. Parallèlement à son travail d'historien, il écrit des contes satiriques : les plus célèbres sont Zadig en 1748 et Candide en 1759. Il séjourne en Prusse auprès de Frédéric II, puis s'installe en Suisse et s'établit finalement en 1758 à Ferney sur la frontière franco-suisse, où il reçoit des visiteurs venus de différents pays, exerçant ainsi une autorité intellectuelle sur toute l'Europe. Il meurt en 1778 . En 1791, pendant la Révolution française, ses restes sont solennellement déplacés au Panthéon.

-

Wikimédia

Charles Louis de Secondat − Montesquieu

18 janvier 1689 − 10 février 1755

Français

Montesquieu est un magistrat de Bordeaux (conseiller au Parlement). Il vend sa charge en 1727 pour se consacrer à son domaine, à des voyages en Europe et à l'écriture. Il publie les Lettres Persanes en 1721. Dans cette satire il dénonce la concentration des pouvoirs aux mains d'une seule et même personne et préconise la séparation des pouvoirs. Il est élu à l'Académie Française en 1728. En 1748 il publie l'Esprit des Lois. Il y passe en revue les différentes formes de gouvernement, leurs qualités et leurs défauts. Il participe à l'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert et rédige différents articles.

-

Wikimédia

Jean-Jacques Rousseau

28 juin 1712 − 2 juillet 1778

Suisse (Genevois)

Jean-Jacques Rousseau, issu d'une famille modeste, ne reçoit pas d'éducation particulière et il construit seul son immense culture, en autodidacte. Il arrive à Paris en 1742 et devient l'ami des encyclopédistes et participe à la rédaction d'articles de l'Encyclopédie. Sans fortune personnelle, il mène une vie pauvre, et séjourne chez quelques grands seigneurs qui lui offrent l'hospitalité. Parfois il doit fuir à l'étranger à cause de ses écrits politiques qui fâchent la monarchie et les aristocrates. En effet, Rousseau défend deux idées : la souveraineté du peuple et l'égalité des droits. Pour Rousseau le pouvoir législatif (c'est-à-dire de faire les lois) doit appartenir au peuple tout entier. Le peuple doit être l'auteur des lois auxquelles il se soumet. Il réclame la suppression des privilèges et l'égalité des droits. Ses deux ouvrages de 1762, du Contrat Social et Emile ou de l'Education, sont condamnés par le Parlement de Paris et il doit fuir à l'étranger pendant quelques années pour ne pas être arrêté. Ses dernières oeuvres sont moins politiques et davantage des réflexions intimes comme Rêveries du promeneur solitaire (1776 − 1778). Pendant la Révolution française, en 1794 ses restes sont transférés au Panthéon.

-

Wikimédia

Emmanuel Kant

22 avril 1724 − 12 février 1804

Prussien

Issu d'une famille luthérienne et ouvrière, il est le quatrième d'une famille de onze enfants et reçoit une éducation morale rigoureuse. Après ses études, il publie ses premiers ouvrages philosophiques et devient professeur indépendant dans sa ville natale de Königsberg, puis professeur à l'Université. Il donne des cours en mathématiques, physique, métaphysique, géographie, anthropologie. Il se retire de l'enseignement en 1796 et meurt en 1804.
Kant est le fondateur d'une nouvelle philosophie attachée au rationalisme mais dont les fondements sont trois questions auxquelles le philosophe doit répondre : Que puis-je connaître ? Que dois-je faire ? Que suis-je en droit d'espérer? Il laisse une œuvre philosophique fondamentale qui va inspirer les penseurs des XIXe et XXe siècles. La critique de la raison pure en 1781 et Critique de la raison pratique en 1788, font partie de ses écrits les plus célèbres.

-

Wikimédia

Antoine-Laurent de Lavoisier

28 août 1743 − 8 mai 1794

Français

Lavoisier fait des études de droit et devient avocat. Mais, très attiré par les sciences, il suit des cours de mathématiques, d'astronomie et fréquente un laboratoire de chimie.
Avec ses lampes, Lavoisier gagne un concours lancé par l'Académie des sciences (comment éclairer les rues d'une grande ville) et en 1758 il entre à l'Académie des sciences. En 1775, Lavoisier devient régisseur des poudres et salpêtres et réside à l'Arsenal où il a un laboratoire. Il assure aussi une fonction de fermier général (collecteur d'impôts). Au début de la Révolution en 1790, il est membre de la commission chargée d'établir un nouveau système de poids et mesures. La convention en 1793 arrête tous les fermiers généraux de l'Ancien Régime. Malgré toutes les interventions en sa faveur, Lavoisier comparait devant le Tribunal Révolutionnaire et le 8 mai 1794. Il est condamné et guillotiné.
Lavoisier est le créateur de la chimie en tant que science. Il découvre des lois fondamentales de la matière (le fameux "rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme"). Il explique le phénomène d'oxydation des métaux au contact de l'air, il donne la composition de l'air (oxygène et azote) et du gaz carbonique. Il participe avec d'autre scientifiques à la mise en place d'une nomenclature chimique. Dans son traité élémentaire de chimie, il utilise cette nomenclature.

pub

Demandez à vos parents de vous abonner

Vous ne possédez pas de carte de crédit et vous voulez vous abonner à Kartable.

Vous pouvez choisir d'envoyer un SMS ou un email à vos parents grâce au champ ci-dessous. Ils recevront un récapitulatif de nos offres et pourront effectuer l'abonnement à votre place directement sur notre site.

J'ai une carte de crédit

Vous utilisez un navigateur non compatible avec notre application. Nous vous conseillons de choisir un autre navigateur pour une expérience optimale.