Quatrième 2015-2016
Kartable
Quatrième 2015-2016

L'Europe en 1815

L'Europe est transformée en 1815. L'occupation des troupes françaises dans une grande partie de l'Europe a permis de répandre les idées révolutionnaires : l'égalité juridique et le principe de souveraineté nationale.

En réaction à cette occupation, les sentiments nationaux se sont révélés et de nombreux peuples aspirent à unir leur nation.

Cependant, les monarchies qui ont vaincu la France cherchent à imposer, lors du congrès de Vienne en 1815, un retour à l'ordre ancien et rétablissent des monarchies absolues. Cela n'empêche pas les principes de la Révolution d'animer des mouvements nationaux dans toute l'Europe.

I

L'Europe bouleversée par la Révolution française

A

La France à la conquête de l'Europe

La Révolution et l'Empire aboutissent à une domination de la France sur une grande partie de l'Europe :

  • La France révolutionnaire est en guerre contre la Prusse et l'Autriche dès 1792.
  • En 1793, après l'exécution du roi, une coalition se forme contre la France.
  • La conscription nationale qui permet la mobilisation d'un million d'hommes pendant la Terreur permet à la France de protéger ses frontières et de conquérir de nouveaux territoires.
  • Napoléon remporte beaucoup de victoires dans toute l'Europe.
  • En 1811, l'Empire napoléonien est formé de 130 départements.
  • De nombreux États sont des États vassaux dirigés par des membres de la famille de Napoléon.
  • Dès 1812, Napoléon subit un revers en Russie et en 1814 une coalition l'oblige à abdiquer.
B

La diffusion des idées révolutionnaires

Dans les pays dominés par la France, les idées de la Révolution se diffusent et sont en partie appliquées :

  • Des constitutions sont rédigées.
  • Les privilèges sont supprimés.
  • Le servage est aboli.
  • Le Code civil est introduit.

Certains pays comme les Pays-Bas ou la Norvège continuent d'appliquer ces principes après le départ des Français.

II

La diffusion du sentiment national

A

La naissance d'un sentiment antifrançais

Le sentiment à l'égard de l'occupation française change. Dans un premier temps, les soldats français sont accueillis avec enthousiasme par les peuples européens, ils portent avec eux les principes de la Révolution.

Un principe essentiel de la Révolution française est celui de la souveraineté nationale : le peuple doit lui-même se gouverner. Cependant, assez rapidement, l'occupation française rencontre des résistances. En effet, le principe de souveraineté nationale n'est pas appliqué dans ces pays puisque c'est la France qui dirige.

B

L'éveil du sentiment national en Europe

Un sentiment national apparaît dans ces pays dominés par la France. La diffusion de l'idée de souveraineté nationale fait prendre conscience aux populations que chaque peuple peut se gouverner lui-même.

L'occupation par une armée étrangère, l'armée française, renforce la solidarité entre les membres d'une même nation. Les individus prennent conscience qu'ils appartiennent à la même société et qu'ils doivent lutter pour cette nation.

Des révoltes éclatent contre l'occupation française en Espagne et dans les territoires de langue allemande au nom du droit des peuples à disposer d'eux-mêmes.

Le sentiment national, c'est-à-dire le sentiment d'appartenir à une nationalité et de devoir la défendre, se diffuse en Europe.

Sentiment national

Le sentiment national est le sentiment d'appartenir à la même nationalité, c'est-à-dire de partager une langue, des coutumes, une histoire et un avenir commun.

Le sentiment national s'exprime au XIXe siècle dans de nombreux pays. Le 3 mai 1808, en Espagne, la répression française contre les soulèvements espagnols réveille le sentiment national chez les Espagnols. Cette répression est représentée par le peintre Goya dans le tableau Tres de mayo.

III

La volonté de revenir à l'ordre ancien

A

Le congrès de Vienne (1815)

Les puissances victorieuses de la France se réunissent au congrès de Vienne en 1815. Ce congrès est dominé par Metternich, le chancelier autrichien. Ces États réorganisent l'Europe, mais ne tiennent pas compte des changements opérés en Europe :

  • Les pays vainqueurs, comme l'Autriche, la Russie, la Prusse et les Pays-Bas, s'approprient des territoires sans tenir compte du souhait des populations.
  • Les dynasties royales ou princières renversées par la Révolution sont rétablies.
  • L'absolutisme est de nouveau installé dans ces États.
  • Pour éviter une nouvelle révolution et maintenir l'ordre européen décidé à Vienne, la Russie, l'Autriche et la Prusse forment une alliance : la Sainte-Alliance.
-

L'Europe après le congrès de Vienne

B

Les idées de la Révolution ne disparaissent pas

Les espoirs connus par les peuples européens ne disparaissent pas avec le congrès de Vienne. Dans toute l'Europe, des signes montrent que les mentalités ont changé :

  • En 1817, en Allemagne, des étudiants allemands réclament la fin de l'absolutisme et l'unité de l'Allemagne.
  • En 1821, les Grecs entrent en révolte contre l'occupation ottomane au nom du droit des peuples à disposer d'eux-mêmes.
  • Dans les années 1820, des Italiens se réunissent dans des sociétés secrètes et luttent pour l'unité de la nation italienne et pour les libertés.
  • De nombreux artistes du courant romantique défendent les libertés.
pub

Demandez à vos parents de vous abonner

Vous ne possédez pas de carte de crédit et vous voulez vous abonner à Kartable.

Vous pouvez choisir d'envoyer un SMS ou un email à vos parents grâce au champ ci-dessous. Ils recevront un récapitulatif de nos offres et pourront effectuer l'abonnement à votre place directement sur notre site.

J'ai une carte de crédit

Vous utilisez un navigateur non compatible avec notre application. Nous vous conseillons de choisir un autre navigateur pour une expérience optimale.