Quatrième 2015-2016
Kartable
Quatrième 2015-2016

Les difficultés de la monarchie sous Louis XVI

-

Wikimédia

Louis XVI

23 août 1754 − 21 janvier 1793

Français

A la mort de Louis XV en 1774, son petit-fils Louis XVI lui succède. Sous Louis XVI, la France connaît une très grave crise à la fois financière, sociale et économique. Pour apaiser les tensions, Louis XVI convoque les Etats Généraux en 1789. Mais en quelques mois, l'Ancien Régime s'écroule avec la formation d'une Assemblée nationale, la prise de la Bastille, la proclamation de la fin des privilèges et la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen. Le roi a peur et refuse de signer les décrets de l'Assemblée nationale, alors le 5 Octobre un cortège de femmes en colère vient le chercher à Versailles et le ramène à Paris au Palais des Tuileries.
Un nouveau régime est mis en place : la Monarchie constitutionnelle. Mais Louis XVI s'enfuit en juin 1791. Il veut rejoindre les troupes autrichiennes et les nobles français qui ont émigré, puis marcher sur Paris pour écraser la Révolution et rétablir la Monarchie absolue. Reconnu à Varennes, il est ramené aux Tuileries. Il perd alors la confiance du peuple et certains commencent à réclamer la République. En 1792, la France est en guerre contre les Prussiens et les Autrichiens qui commencent à envahir le pays. Ils menacent Paris de destruction s'il est fait du mal au roi. Le peuple en révolte attaque le Palais des Tuileries le 10 août. L'Assemblée nationale ordonne l'arrestation du roi et l'élection d'une nouvelle Assemblée, la Convention au suffrage universel. Une fois élue, la Convention proclame la République le 22 Septembre 1792 puis elle juge Louis XVI : il est condamné à mort et guillotiné le 21 janvier 1793.

L'exécution du roi Louis XVI provoque une vive émotion en France et en Europe. Les souverains européens forment une coalition et entrent en guerre contre la France. En Vendée, les paysans se soulèvent au nom du roi et de la religion.
La Révolution entre dans une nouvelle phase, celle de la Terreur.

-

Wikimédia

Jacques Necker

30 septembre 1732 − 9 avril 1804

Genevois

Jacques Necker, orignaire de Genève, s'installe à Paris et travaille dans la banque. Sa réussite est éclatante et il fait vite fortune. A plusieurs reprises Necker prête de l'argent au Trésor Royal. En 1772 il se retire des affaires et en 1773 il publie un ouvrage : Eloge de Colbert. Necker admire Colbert et critique la politique de Turgot. Louis XVI le nomme directeur Général des finances en 1777. Il fait des économies, mais il faut financer la guerre d'Amérique et il doit emprunter. Il veut engager des réformes et dénonce les pensions versées aux courtisans. Il se fait alors beaucoup d'ennemis et les nobles font pression sur le roi qui le renvoie en 1781. Mais Necker est devenu très populaire et en 1788 Louis XVI le rappelle pour faire face à la crise. Il propose la réunion des Etats Généraux et propose le doublement du nombre des députés du Tiers état. Mais une fois encore, le roi cède aux pressions et le renvoie le 11 juillet 1789. Pour calmer la foule parisienne qui se déchaîne dans Paris après la prise de la Bastille, Louis XVI fait revenir Necker le 16 juillet. Mais Necker ne peut plus contrôler les événements qui se succèdent très vite, et décide de quitter la France en 1790. Il retourne en Suisse avec sa fille, Madame de Staël.

pub

Demandez à vos parents de vous abonner

Vous ne possédez pas de carte de crédit et vous voulez vous abonner à Kartable.

Vous pouvez choisir d'envoyer un SMS ou un email à vos parents grâce au champ ci-dessous. Ils recevront un récapitulatif de nos offres et pourront effectuer l'abonnement à votre place directement sur notre site.

J'ai une carte de crédit

Vous utilisez un navigateur non compatible avec notre application. Nous vous conseillons de choisir un autre navigateur pour une expérience optimale.