Quatrième 2015-2016
Kartable
Quatrième 2015-2016

Le peuple dans la Révolution

La Révolution française constitue un tournant dans l'histoire du peuple de France. Le peuple acquiert des droits politiques comme le droit de vote (réservé à une partie des citoyens). Il doit l'acquisition de ces droits nouveaux à un fort engagement en faveur de la Révolution, notamment lors de grandes journées révolutionnaires comme la prise de la Bastille (14 juillet 1789) ou la prise des Tuileries (10 août 1792).

I

Le peuple et la citoyenneté

A

La Déclaration des droits de l'homme et du citoyen (26 août 1789)

La Révolution de 1789 met un terme à l'Ancien Régime. Jusque-là, le peuple est composé de sujets du roi qui n'ont pas de rôle dans la vie politique du royaume. Avec la Révolution, le peuple acquiert des droits politiques. Les sujets deviennent aussi des citoyens, c'est-à-dire des membres d'une nation détentrice de la souveraineté, ce qui s'exprime notamment par le droit de vote acquis par certains citoyens. Cette transformation est inscrite dans la loi avec l'adoption de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen par l'Assemblée nationale, le 26 août 1789.

Extraits de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen :

Article 1. Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l'utilité commune.

Article 2. Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l'Homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté, et la résistance à l'oppression.

Article 3. Le principe de toute Souveraineté réside essentiellement dans la Nation. Nul corps, nul individu ne peut exercer d'autorité qui n'en émane expressément.

Article 6. La Loi est l'expression de la volonté générale. Tous les Citoyens ont droit de concourir personnellement, ou par leurs Représentants, à sa formation. Elle doit être la même pour tous, soit qu'elle protège, soit qu'elle punisse. Tous les Citoyens étant égaux à ses yeux sont également admissibles à toutes dignités, places et emplois publics, selon leur capacité, et sans autre distinction que celle de leurs vertus et de leurs talents.

-

Représentation de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen

Par Nicolas Parrault III, via Wikimedia Commons, modifié (Jean-Jacques François Le Barbier, 1789)

B

La Constitution de 1791 et les "citoyens actifs"

La Constitution de 1791 restreint l'accès au plein exercice de la citoyenneté parmi le peuple. Elle met en place un système où le suffrage est censitaire, c'est-à-dire que le droit de vote n'est accordé qu'à une partie de la population, notamment en fonction des revenus.

Seuls les hommes de plus de 25 ans et payant au moins 3 livres d'impôts acquièrent le droit d'élire indirectement leurs représentants à l'Assemblée nationale, appelés députés, qui détiennent le pouvoir législatif. Dès lors, pour une population d'environ 26 millions d'habitants, seuls 4 millions sont des citoyens à part entière, c'est-à-dire jouissant du droit de vote.

-

La Constitution de 1791

II

Le peuple dans les journées révolutionnaires

Le peuple a acquis d'importants droits pendant la Révolution. Il doit en partie l'acquisition de ces droits à son engagement décisif lors de grandes journées révolutionnaires, comme la prise de la Bastille ou la prise des Tuileries.

A

La prise de la Bastille (14 juillet 1789)

La prise de la Bastille, le 14 juillet 1789, est l'un des événements les plus marquants de la Révolution. C'est aussi la première fois que le peuple s'engage ouvertement en faveur de la Révolution.

La Bastille est une forteresse située à l'est de la ville de Paris. En juillet 1789, quelques jours après la formation de l'Assemblée nationale constituante, la capitale connaît une situation particulièrement tendue. Des troupes mercenaires stationnent non loin de la ville, et beaucoup pensent que le roi veut mettre un terme à la Révolution. De plus, le prix du pain est très haut, ce qui rend la population mécontente.

C'est ce contexte qui explique que le 14 juillet 1789 un groupe d'hommes et de femmes issus du peuple de Paris assiège la forteresse de la Bastille, notamment pour s'emparer des armes et des munitions qu'elle contient. Le siège est un succès, notamment grâce à l'aide apportée par des hommes des gardes-françaises (l'armée du roi). Ce succès obtient immédiatement un retentissement considérable, et ce dans toute l'Europe.

La première Garde nationale se forme dans le cadre de cette journée révolutionnaire. C'est une milice urbaine formée de citoyens bénévoles, dont la fonction est de maintenir l'ordre, mais aussi de défendre la Révolution.

-

La prise de la Bastille (1789)

Par Manchot sanguinaire, via Wikimedia Commons

B

La prise du palais des Tuileries (10 août 1792)

La prise du palais des Tuileries, le 10 août 1792, est une autre grande journée révolutionnaire pendant laquelle le peuple joue un rôle crucial. On appelle "Sans-culottes" les hommes et les femmes issus du peuple de Paris qui jouent un rôle actif dans la défense des acquis révolutionnaires : ces Sans-culottes sont les principaux acteurs de la prise des Tuileries.

Les Sans-culottes sont ainsi nommés parce qu'ils portent le pantalon, au contraire des nobles et des bourgeois qui portent la culotte.

-

Un groupe de Sans-culottes (gravure de 1912)

Par Jodo, via Wikimedia Commons

Le palais des Tuileries est situé dans la ville de Paris. Le roi Louis XVI et sa famille y résident depuis octobre 1789. En juin 1791, le roi et sa famille tentent de fuir Paris. Ils sont reconnus à Varennes et ramenés aux Tuileries : cette fuite manquée incite le peuple de Paris à la méfiance à l'égard du roi.

En juillet 1792, le duc de Brunswick, qui commande les armées de l'Autriche et de la Prusse, alors en guerre contre la France, publie un manifeste dans lequel il ordonne au peuple de Paris de "se soumettre sur-le-champ et sans délai au roi". Le peuple de Paris soupçonne alors Louis XVI de s'être secrètement allié avec l'Autriche et la Prusse dans le but de rétablir son pouvoir absolu. C'est pour cette raison que le 10 août 1792, des Sans-culottes, aidés de gardes nationaux, prennent le palais des Tuileries après avoir vaincu les gardes suisses qui le défendent. Après la prise du palais, le roi et sa famille sont emmenés en prison par les Sans-culottes.

La prise du palais des Tuileries joue un rôle capital dans l'histoire de la Révolution. En effet, elle est suivie de la suspension du régime monarchique et de l'élection au suffrage universel masculin de la Convention nationale le 21 septembre 1792. La Convention est une Assemblée nationale chargée de donner une nouvelle Constitution à la France.

-

La prise du palais des Tuileries (tableau de Jacques Bertaux, 1793)

Par Indefini, via Wikimedia Commons

pub

Demandez à vos parents de vous abonner

Vous ne possédez pas de carte de crédit et vous voulez vous abonner à Kartable.

Vous pouvez choisir d'envoyer un SMS ou un email à vos parents grâce au champ ci-dessous. Ils recevront un récapitulatif de nos offres et pourront effectuer l'abonnement à votre place directement sur notre site.

J'ai une carte de crédit

Vous utilisez un navigateur non compatible avec notre application. Nous vous conseillons de choisir un autre navigateur pour une expérience optimale.