Quatrième 2016-2017
Kartable
Quatrième 2016-2017

Conquêtes et sociétés coloniales au XIXe siècle

À partir des années 1830 et surtout des années 1870, les Européens se lancent dans la "course aux colonies". Les motivations qui poussent les Européens à conquérir de nouveaux territoires sont économiques, politiques et aussi culturelles.

Cette colonisation aboutit à la création d'empires coloniaux dont le plus grand est celui du Royaume-Uni.

Les statuts des colonies diffèrent, mais partout se mettent en place des sociétés dominées par les Européens. Les colonies sont exploitées, assimilées, évangélisées et profondément bouleversées.

I

Les conquêtes coloniales

Colonie

Une colonie est l'établissement d'un pays hors de ses frontières, dans une région placée sous sa dépendance financière, économique, politique et souvent culturelle. Le pays colonisateur est appelé "métropole".

A

Les motivations des conquêtes

Les motivations des conquêtes coloniales sont multiples :

  • Elles sont surtout économiques. Les pays européens souhaitent profiter des ressources naturelles des pays et espèrent que les colonies offriront des débouchés pour les produits européens.
  • Les causes sont aussi sociales. En effet, les colonies apparaissent comme un excellent moyen d'installer les populations pauvres des États européens.
  • Les conquêtes coloniales sont également à relier avec les sentiments nationaux qui animent les peuples européens au XIXe siècle. La possession d'un empire colonial est considérée comme quelque chose de prestigieux pour un État et montre sa supériorité.
  • Enfin, des arguments officiels sont aussi avancés. Certains pensent que l'Europe se doit d'exporter sa civilisation, qu'elle juge supérieure, au reste du monde. Le ministre français Jules Ferry ou le Britannique Kipling pensent que la mission des Européens est de "civiliser" le monde.
B

Les étapes et lieux de la colonisation

La colonisation débute par des missions d'exploration :

  • Livingstone remonte le fleuve Zambèze.
  • Henry Stanley puis Pierre Savorgnan de Brazza descendent le fleuve Congo.

Puis viennent les conquêtes militaires. Dans les années 1830, elles restent limitées :

  • La France commence la conquête de l'Algérie en 1830 et obtient la soumission totale d'Abd el-Kader, le principal opposant à la conquête française, en 1847.
  • La Grande-Bretagne lance ses conquêtes en Nouvelle-Zélande et en Inde.

À partir des années 1870, les Européens se livrent à une véritable "course aux colonies" :

  • Les Français s'emparent de l'Afrique de l'Ouest et de l'Indochine.
  • Les Britanniques colonisent le sud et une grande partie de l'est de l'Afrique ainsi que l'empire des Indes.
  • Les Belges dominent le Congo.
  • Lancés plus tardivement dans le processus de colonisation, l'Italie s'empare de la Libye et de la Somalie et les Allemands du Cameroun.

La conférence de Berlin (1884 − 1885) fixe les règles de partage de l'Afrique. Pour qu'un pays puisse revendiquer une colonie, il doit absolument occuper le territoire.

-

Les empires coloniaux en 1914

II

L'empire colonial français

A

Le contrôle des colonies

Les métropoles comme la France envoient des fonctionnaires gérer les territoires colonisés qui sont sous la domination d'un gouverneur. Les statuts de ces colonies sont variés :

  • Dans certains territoires, la métropole prend le contrôle total sur la colonie. Il s'agit d'une "administration directe", comme en Algérie.
  • Dans les protectorats, les indigènes gardent leur administration. Ils dépendent néanmoins de la métropole pour les décisions économiques ou de politique étrangère. C'est le cas du Maroc.

Le mode de colonisation est aussi varié :

  • Les colonies de peuplement sont des colonies dans lesquelles sont installés de nombreux colons.
  • Les colonies d'exploitation ne sont utilisées que pour l'exploitation de matières premières, le nombre de colons y est plus faible.

Enfin, le rapport que les métropoles entretiennent avec les populations change aussi en fonction des métropoles :

  • Les Français veulent assimiler les populations indigènes, c'est-à-dire leur imposer la culture française. La France rédige un Code de l'indigénat.
  • Les Britanniques s'appuient davantage sur les élites locales et respectent les coutumes locales. On parle de politique d'association.

Code de l'indigénat

Le Code de l'indigénat est un ensemble de règles juridiques imposées aux indigènes qui reconnaît la domination des colons sur les indigènes jugés inférieurs.

B

Des sociétés exploitées et bouleversées

La colonisation bouleverse les économies locales :

  • Les meilleures terres sont appropriées par les colons.
  • Ils développent des cultures de plantations (cacao, coton, sucre, café, etc.) au détriment des cultures vivrières.
  • Les infrastructures construites (routes, ponts, ports, etc.) ont pour seul objectif de faciliter les exportations des produits coloniaux.
  • Enfin, les indigènes doivent payer de nouveaux impôts.

Les sociétés indigènes sont totalement bouleversées par la colonisation :

  • Les artisans sont ruinés, ne pouvant concurrencer les produits européens importés.
  • L'exploitation économique modifie les structures sociales des sociétés indigènes.
  • Les indigènes subissent des humiliations, le travail forcé et peuvent être condamnés sans jugement.
  • La langue et la religion des colons se diffusent dans ces sociétés.
  • Quelques efforts sont réalisés dans le domaine de la santé avec notamment la mise en place de campagnes de vaccination.

Travail forcé

Le travail forcé est l'obligation d'effectuer un travail, souvent difficile, sans salaire.

III

L'abolition de l'esclavage

A

Une remise en cause ancienne

Plusieurs contestations de l'esclavage apparaissent au XVIIIe siècle :

  • Des révoltes d'esclaves ont lieu, mais elles sont durement réprimées.
  • En 1791, les esclaves de la colonie française de Saint-Domingue (Haïti), sous la conduite de Toussaint Louverture, mènent une révolte et obtiennent leur liberté.
  • Les personnes qui dénoncent l'esclavage sont des abolitionnistes.
  • Les Lumières dénoncent l'esclavage, assimilé à une entrave aux "droits naturels" des hommes.
  • La société des amis des Noirs est créée à Londres en 1787 puis à Paris.
-

Toussaint Louverture

Yrithinnd via Wikimedia Commons

B

Le processus de l'abolition

Il faut cependant attendre le XIXe siècle pour voir l'abolition définitive de l'esclavage, comme en France en 1848 sous l'action de Victor Schœlcher. Cette abolition est le résultat d'un long processus :

  • Sous la Révolution, les députés de la Convention ont aboli l'esclavage une première fois pour calmer les révoltes dans les colonies des Antilles. Mais Napoléon Bonaparte est revenu sur cette mesure et a légalisé l'esclavage le 20 mai 1802 dans les territoires d'outre-mer.
  • Le gouvernement du roi Louis-Philippe 1er abolit l'esclavage dès le 9 décembre 1846 sur l'île de Mayotte.
  • C'est dans le contexte de la Révolution de février 1848 que l'esclavage est définitivement aboli.
  • Le décret prévoit de libérer dans un délai de deux mois 250 000 esclaves noirs ou métis en Martinique et en Guadeloupe, ainsi qu'à la Réunion, en Guyane et à Saint-Louis du Sénégal.
-

L'abolition de l'esclavage dans les colonies françaises de François-Auguste Biard

Botaurus via Wikimedia Commons

IV

Schéma bilan

-
pub

Demandez à vos parents de vous abonner

Vous ne possédez pas de carte de crédit et vous voulez vous abonner à Kartable.

Vous pouvez choisir d'envoyer un SMS ou un email à vos parents grâce au champ ci-dessous. Ils recevront un récapitulatif de nos offres et pourront effectuer l'abonnement à votre place directement sur notre site.

J'ai une carte de crédit

Vous utilisez un navigateur non compatible avec notre application. Nous vous conseillons de choisir un autre navigateur pour une expérience optimale.