Se connecter
ou

Les migrations

I

Le Royaume-Uni

A

La migration européenne

L'émigration depuis le Royaume-Uni s'est d'abord déroulée vers les colonies de l'Empire, notamment en Amérique du Nord, puis en Asie et Afrique, et enfin en Mésopotamie à l'apogée de l'Empire. Les colons exploitaient les richesses locales et des administrateurs géraient les colonies.

Le Royaume-Uni utilisait également les colonies pour déporter des prisonniers dans les bagnes, d'abord dans les futurs États-Unis, puis, après l'indépendance, en Australie où environ 165 000 prisonniers furent déportés.

Le Royaume-Uni a également connu une immigration européenne. Une grande communauté irlandaise est venue travailler dans les grandes villes anglaises depuis la révolution industrielle jusque dans les années 1990. La plus forte immigration est venue d'Europe de l'Est suite aux élargissements de l'Union européenne en 2004 et 2007.

B

La migration africaine

Le Royaume-Uni ayant colonisé presque la moitié de l'Afrique, il est logique qu'il y ait une importante communauté d'immigrés africains dans le pays, dont les enfants et souvent les petits-enfants sont nés en Grande-Bretagne. Les plus importantes communautés sont issues du Nigéria et de la Somalie.

Le Royaume-Uni est directement impliqué dans la traite d'esclaves depuis l'Afrique vers les Amériques jusqu'au XIXe siècle, spécialement vers les colonies des Caraïbes. La Jamaïque, par exemple, est peuplée majoritairement de descendants d'Africains esclaves. Une grande communauté caribéenne vit au Royaume-Uni.

C

La migration asiatique

Les colonies britanniques en Asie étaient importantes. Elles comprenaient ce qui est aujourd'hui le Pakistan, l'Inde, le Bangladesh et la Birmanie. Des communautés de tous ces pays ont migré à travers l'histoire vers le Royaume-Uni. On retrouve particulièrement, parmi les plus importantes communautés étrangères dans le pays, les communautés pakistanaise et indienne.

II

Aux États-Unis

A

La migration européenne

Les États-Unis ont été fondés par la migration européenne. Les colons du Mayflower étaient en effet anglais et hollandais. Des groupes de Français, d'Allemands, puis au XIXe siècle, une forte immigration italienne et irlandaise ont également contribué à leur construction. En effet, la Grande Famine irlandaise (1845 − 1852) a poussé des millions de gens à l'émigration vers ce pays.
Les immigrés arrivant à New York devaient passer obligatoirement par le centre d'immigration d'Ellis Island, où l'on enregistrait les noms et vérifiait l'état de santé des arrivants.

B

La migration sud-américaine

Des communautés migrantes issues de tous les pays d'Amérique latine coexistent aux États-Unis.
Cependant, la plus grande communauté vient du Mexique voisin, qui a une frontière de près de 3000 km avec les USA. Cette frontière est le fleuve Rio Grande et est difficile à garder, ce qui entraîne une forte immigration clandestine et beaucoup de dangers pour les migrants.
En conséquence, la communauté mexicaine est très implantée dans le Sud-Ouest des États-Unis, et l'espagnol est en passe d'être autant parlé que l'anglais dans le pays.

C

La migration asiatique

La migration asiatique aux États-Unis remonte au XIXe siècle, avec des communautés chinoises déjà présentes.
Après la deuxième Guerre mondiale, les communautés japonaises se sont développées, de même que les communautés coréennes et vietnamiennes à partir des années 1960 − 1970.

III

Le vocabulaire de la migration

Le vocabulaire de la migration est le suivant :

Migration Migration
Émigration Emigration
Immigration Immigration
Migrant Migrant
Mouvements Movements
Déménager To move
Travailler To work
Nés en Grande-Bretagne British born
Caraïbes Caribbean
Déporter To deport
Bagne Penal colony
La Grande Famine The Great Famine
Centre d'immigration Immigration center
Passeport Passport
Visa de travail Working visa
Immigrés clandestins Illegal immigrants
Communautés Communities
S'installer To settle down
Naturaliser To naturalize