Se connecter
ou

Les mouvements de résistance au pouvoir

I

La lutte pour l'indépendance de l'Inde

A

L'histoire

Le Parti indien du Congrès, à la fin du XIXe siècle, exprime le souhait auprès des autorités britanniques d'être davantage associé aux décisions politiques concernant le pays.

C'est Gandhi, dont l'influence devient plus importante au début du XXe siècle, ainsi que Nehru, qui vont réclamer l'indépendance de l'Inde. Gandhi prône la non-violence dans les moyens de lutte, comme le boycott des produits britanniques, la désobéissance civile, les grèves.

En 1942 il lance l'appel "Quit India" dans lequel il demande officiellement le départ des Britanniques et l'indépendance du pays. Le changement de gouvernement en Grande-Bretagne en 1945 accélère le mouvement vers l'indépendance, qui est officiellement proclamée le 15 août 1947.

Non-violence Non violence
Boycotter To boycott
Désobéissance civile Civil disobedience
Grève Strike
B

Le Mahatma Gandhi

Mohandas Karamchand Gandhi (1869 − 1948) est dans l'histoire une des figures les plus importantes des mouvements de résistance au pouvoir. Il a influencé de nombreux combattants de la liberté, comme Martin Luther King ou Nelson Mandela, et continue d'influencer de nouvelles générations.

Après des études de droit en Angleterre, il devient avocat et revient en Inde où il organise un mouvement de désobéissance civile à l'occupation coloniale du pays par les Britanniques. Ses moyens de lutte sont non violents : il encourage les Indiens à filer eux-mêmes leurs vêtements afin de vivre en autosuffisance, il lutte contre la pauvreté et le système des castes et pour la libération des femmes. Il est également un guide spirituel, apôtre de la paix et de l'amour. Il vit en ascète, dans la plus grande simplicité.

Il est emprisonné plusieurs fois par les autorités, mais rien ne le fait fléchir. Sa détermination est inébranlable. L'indépendance de l'Inde est effective en 1947, mais des violences éclatent entre hindous et musulmans : la partition du pays est décidée, malgré la désapprobation de Gandhi, entre le Pakistan (musulman) et le reste de l'Inde. Gandhi sera assassiné en 1948 par un nationaliste hindou.

En Inde, Gandhi est considéré comme Père de la Nation et son anniversaire est célébré chaque année le 2 octobre.

Autosuffisance Self-sufficiency
Caste Caste
Ascétisme Asceticism
Simplicité Simplicity
Apôtre Apostle / Preacher
II

La lutte pour la fin de la ségrégation raciale aux États-Unis

A

L'histoire

Malgré l'abolition de l'esclavage en 1865, à l'issue de la guerre de Sécession, la ségrégation raciale est toujours présente dans les États du sud des États-Unis.

La ségrégation implique des lieux distincts réservés aux communautés noire et blanche, une séparation constante entre les deux. C'est dans un bus, en 1955, à Montgomery (Alabama) que commence l'histoire de la révolte contre ce système : une femme noire, Rosa Parks, refuse de céder sa place à un blanc comme la ségrégation l'y oblige.

Elle va être rejointe par le pasteur Martin Luther King (1929 − 1968) qui demande à toute la communauté noire de boycotter la compagnie de bus en question et réclame la fin de la ségrégation. Le boycott des bus dure plus d'un an. Des manifestations, des marches pacifiques s'organisent et le mouvement des droits civiques prend une ampleur considérable dans tout le pays.

La ségrégation est interdite en 1964 : toute forme de discrimination raciale est prohibée.

Ségrégation Segregation
Discrimination Discrimination
Manifestation Protest / Demonstration
Marche March
Pacifique Peaceful
Droits civiques Civil rights
B

Martin Luther King

Le pasteur Martin Luther King est très influencé par la lutte non violente de Gandhi et la théorie de la désobéissance civile. Il organise des marches pacifiques, des boycotts avec le Mouvement des droits civiques (Civil Rights Movement) et le NAACP (National Association for the Advancement of Colored People).

Ces différentes protestations entraînent de nombreuses arrestations parmi les militants et des réactions très violentes des américains favorables à la ségrégation. Martin Luther King est emprisonné à plusieurs reprises, mais il reste toujours fidèle à ses convictions et à la forme de protestation la plus efficace à ses yeux : la non-violence.

Après une marche pacifique vers Washington, il prononce ce qui deviendra son plus fameux discours "I have a dream", devant le mémorial de Lincoln le 28 août 1963. Il obtient le prix Nobel de la paix en 1964.

Il lutte contre la guerre du Vietnam, la pauvreté et les inégalités aux États-Unis et est assassiné à Memphis en 1968.

Pasteur Minister
Faire un rêve To have a dream
Inégalités Inequalities
Prix Nobel de la paix Nobel Peace Prize
Discours Speech
III

La lutte pour la fin de l'apartheid en Afrique du Sud

A

L'histoire

"Apartheid" est un mot afrikaans utilisé pour définir le système de séparation des communautés blanches des communautés noires en Afrique du Sud. L'afrikaans est la langue des Afrikaners qui sont les descendants des colons hollandais qui se sont installés en Afrique du Sud au XVIIe siècle (on les nomme aussi Boers). Une lutte pour le contrôle du pays s'est engagée entre les Boers et les Anglais (c'est la guerre des Boers de 1899 à 1902). L'Afrique du Sud est devenue un dominion de la Couronne britannique en 1909. L'apartheid a perduré depuis 1948 jusqu'en 1991, date de son abolition.

Les populations noires ont été repoussées hors des villes, dans des townships. C'est dans le township de Soweto que des manifestants pacifiques et de jeunes enfants sont abattus en 1976.

La lutte contre l'apartheid s'est incarnée dans la figure de Nelson Mandela, qui a passé vingt-sept années de sa vie en prison avant de devenir président de la République d'Afrique du Sud de 1994 à 1999.

Séparation Separation
Ghetto (en Afrique du Sud) Township
Emprisonné Imprisoned
Abolir To abolish
B

Nelson Mandela

Nelson Mandela (1918 − 2013) rejoint l'ANC (African National Congress) qui lutte contre l'apartheid en 1944. Il milite pour la désobéissance civile, inspirée de la lutte de Gandhi pour l'indépendance de l'Inde, et prône la non-violence. Il est arrêté à plusieurs reprises, ainsi que d'autres militants de l'ANC, et se lance alors dans des actions plus radicales, notamment la lutte armée. Il est de nouveau arrêté et condamné à la prison à vie en 1964. Il est incarcéré à la prison de Robben Island.

Il n'en sera libéré qu'en 1990, lorsque l'ANC ne sera plus interdit. En 1993, il reçoit le prix Nobel de la paix avec Frederik de Klerk, le président sud-africain qui a engagé son pays dans la fin de l'apartheid. Le 10 mai 1994, Mandela est le premier homme noir à être élu président de la République d'Afrique du Sud.

Suite à son élection, ce n'est pas une politique de représailles qui est menée dans le pays mais une politique de pardon et de réconciliation entre communautés noire et blanche, avec l'appui de l'archevêque Desmond Tutu (prix Nobel de la paix en 1984).

Militer To campaign for
Militant Activist
Prôner To advocate
Condamné à perpétuité Sentenced to life imprisonment
Réconciliation Reconciliation
Pardon Forgiveness