Espaces et échanges Fiche bac

I

Définitions

A

Espace

Un "espace" peut être :

  • Un lieu
  • Une étendue, un volume occupé par quelque chose
  • Une surface que l'on a autour de soi
  • La distance entre deux choses ou deux personnes
  • Une période, une durée qui sépare deux moments
  • Le milieu situé au-delà de l'atmosphère terrestre, où se trouvent les astres

Un village, une ville, un pays, un continent sont des espaces car ils représentent des lieux.

Toute surface que l'on a autour de soi, tout lieu dans lequel on se retrouve représente un espace : une rue, un parc, un salon, une école, un train, etc.

B

Échange

Un "échange" se produit lorsque l'on :

  • Donne quelque chose à quelqu'un et que l'on reçoit autre chose en retour (il s'agit dans ce cas-là de troc).
  • Engage une conversation avec une personne, il y a alors un échange de paroles.
  • Réalise une opération commerciale entre plusieurs pays.
  • Envoie son enfant dans une famille d'accueil dans un pays étranger, pour qu'il apprenne la langue et la culture, et que l'on reçoit chez soi, en contrepartie, l'enfant de cette famille.

Quand on parle avec quelqu'un, on partage des propos, c'est-à-dire qu'on donne des informations à une personne, qui nous en donne en retour. C'est pourquoi on peut parler d'échange.

Les familles qui échangent leurs maisons pendant les vacances : une famille habite, pendant une durée déterminée, dans la maison d'une autre famille, qui habitera pendant cette même durée dans la maison de la première.

II

Différents types d'espaces et échanges

A

Espaces et échanges virtuels

1

Généralités

Avec l'avancée des nouvelles technologies, il y a de plus en plus d'échanges virtuels dans la société :

Les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Tuenti, etc.) permettent de communiquer via Internet et peuvent servir d'instruments de lutte, notamment pour des manifestations ou des rassemblements. Les informations qui y sont transmises sont alors instantanément diffusées au niveau national mais aussi international. Les internautes peuvent alors se tenir informés des actions qui sont menées, de la date et du lieu des manifestations, des revendications qui y sont faites, et peuvent aussi commenter et se mobiliser via le réseau social.

Les blogs permettent aux blogueurs de poster sur Internet des photos ou des vidéos, sur le thème de leur choix. Ils peuvent par exemple faire part de leur expérience personnelle, donner des conseils de mode, de beauté, de jardinage, partager des recettes de cuisine, montrer des nouveautés technologiques, etc. Les blogs sont donc un bon moyen de partage de connaissances.

La presse digitale permet aux journalistes de transmettre des informations, des faits ou des événements via un site Internet, qui seront instantanément suivis par des millions d'internautes. Les informations qui sont mises sur des sites Internet sont souvent plus libres que les informations divulguées dans la presse. Cependant, en transmettant plus d'informations, les journalistes mettent davantage leur vie en danger. Le fait que l'information soit transmise de manière instantanée éveille la désapprobation de certains dirigeants qui surveillent et contrôlent l'information via la censure digitale.

Les réseaux sociaux ont permis aux étudiants chiliens de se rassembler en masse lors des manifestations de 2011.

Yoani Sánchez est une blogueuse cubaine qui a créé un blog appelé "Generación Y" sur lequel elle poste des photos de la réalité cubaine, c'est-à-dire qu'elle dévoile des faits que le gouvernement veut cacher. Elle a été la première à dénoncer la situation à Cuba, ce qui lui a valu des problèmes avec le gouvernement. Ce dernier avait notamment refusé de lui accorder un permis de sortie pour se rendre à Madrid, où elle devait recevoir un prix.

2

Avantages et limites

Les échanges virtuels ont permis de nombreuses choses :

  • Les nouvelles technologies favorisent la diffusion immédiate d'informations (son, image, vidéo, écrit) dans un contexte de liberté totale d'expression.
  • Les blogs sont un moyen de partage de connaissances sur des sujets extrêmement divers.
  • Les réseaux sociaux permettent de relayer des informations et peuvent devenir des instruments efficaces de mobilisation : ce fut le cas par exemple lors des manifestations étudiantes au Chili en 2011.

On peut en revanche noter quelques limites :

  • La liberté d'expression et l'immédiateté de diffusion de l'information pose problème aux régimes dictatoriaux qui pratiquent la censure. C'est le cas à Cuba où il est quasiment impossible d'avoir accès à Internet sans contrôle du gouvernement.
  • Pour éviter la diffusion de certaines informations, des journalistes mexicains qui enquêtaient sur la corruption des autorités ou sur les trafics de drogue ont été assassinés.
  • La concurrence d'Internet met à mal la presse traditionnelle qui perd des lecteurs et lutte pour ne pas disparaître.
  • L'extrême liberté d'expression permet à n'importe qui de publier n'importe quoi, d'où la nécessité de recouper et vérifier les informations et le danger que représente la diffusion des théories extrémistes.
  • Le harcèlement via les réseaux sociaux pose également un problème grave, notamment auprès des plus jeunes.
  • Enfin, l'omniprésence des nouvelles technologies fait tendre vers un monde individualiste où les personnes ne communiquent ou ne partagent plus directement entre elles.
B

Espaces et échanges linguistiques et culturels

Le programme Erasmus permet aux étudiants universitaires européens d'étudier pendant un an dans un autre pays européen que le leur. Ils peuvent aussi faire des stages en entreprise grâce à un programme de bourses. L'Espagne est la destination préférée des jeunes du programme Erasmus, devant la France, l'Allemagne et le Royaume-Uni.

Lorsqu'ils finissent leurs études, beaucoup de jeunes ne savent pas quel métier choisir. Partir à l'étranger est une bonne option pour être plus attractif pour les entreprises. En effet, si le marché du travail demande des personnes qualifiées, il est nécessaire de pouvoir présenter d'autres valeurs dans son parcours, comme l'expérience professionnelle ou encore la maîtrise de plusieurs langues, pour se différencier des autres candidats. C'est pourquoi beaucoup d'étudiants font des stages à l'étranger en sortant de leurs études.

En plus de la maîtrise de la langue, ces échanges permettent de connaître la culture d'un autre pays.

C

Espaces et échanges migratoires

L'Espagne a longtemps été un pays d'émigration, notamment vers le Nouveau Monde. Pendant la guerre civile (1936 − 1939), beaucoup de républicains se sont exilés, notamment vers la France.

Avec la mort de Franco (1975), l'entrée dans la Communauté européenne et sa croissance économique, l'Espagne est devenue un pays d'immigration.

  • Un grand nombre d'Africains tentent d'intégrer l'Espagne en passant par les Canaries, par les villes autonomes de Ceuta et Melilla situées au Maroc ou en franchissant le détroit de Gibraltar.
  • La plupart des Latino-Américains cherchant une vie meilleure en Europe choisissent l'Espagne car ils partagent la même langue, ce qui facilite leur intégration.
  • Malgré le durcissement de la politique migratoire aux État-Unis, beaucoup d'entre eux cherchent encore à franchir les frontières américaines par tous les moyens.

Avec la crise et le manque de perspectives, de plus en plus de jeunes Espagnols émigrent vers l'Europe, notamment vers l'Allemagne, pour chercher du travail.

Quelles que soient les routes empruntées, les conditions de voyage sont toujours extrêmement pénibles et périlleuses.

  • Les Latino-Américains qui traversent le continent pour rejoindre les États-Unis empruntent le plus souvent un train de marchandises appelé La Bestia ou El monstruo, entassés sans vivres ni papiers d'identité.
  • Les migrants progressant de l'Afrique vers l'Espagne traversent la Méditerranée dans des embarcations de fortune, les pateras, au péril de leur vie.

Beaucoup de ces voyages se soldent par un échec.

  • Beaucoup n'atteignent pas leur destination tant les conditions de voyage sont extrêmes, certains meurent même en mer.
  • Quand ils atteignent leur pays d'accueil, les migrants occupent généralement des postes subalternes mal payés et ce d'autant que beaucoup de pays, comme les États-Unis, ont durci leur politique migratoire.
  • De plus, l'intégration est difficile, surtout lorsqu'il sont peu ou pas diplômés, ne connaissent pas la langue de leur terre d'accueil et ont perdu leurs repères.
  • De même, les jeunes diplômés espagnols, qui voyaient leur avenir obstrué en Espagne, parviennent à s'épanouir professionnellement dans des pays tels que la Suisse, l'Allemagne ou le Royaume-Uni.

Pourtant, certains parviennent à s'en sortir, comme Juan Zaldivar qui, arrivé comme serveur au États-Unis, est devenu propriétaire d'une chaîne de restaurants.

D

Échanges au sein de la famille

Pendant la dictature franquiste (1939 − 1975), la femme n'était pas considérée comme une adulte mais comme une mineure. Elle passait de la tutelle de son père à celle de son mari. Elle n'avait pas de place dans la société, les seuls rôles qui lui étaient assignés au sein de la famille étaient ceux de maîtresse de maison, mère et épouse. Elle n'avait aucun droit, elle ne pouvait pas ouvrir un compte courant à la banque ou voyager sans la permission de son mari, par exemple. Elle s'occupait exclusivement des tâches ménagères et de l'éducation des enfants. C'était une épouse modèle. À cette époque-là, les familles nombreuses, avec un père et une mère, étaient le modèle familial le plus répandu, les familles monoparentales se faisant extrêmement rares.

Avec l'arrivée de la démocratie en Espagne, fin 1975, les valeurs traditionnelles ont commencé à s'estomper peu à peu et ont laissé place à de nouveaux types de familles, où la femme peut travailler, élever seule son enfant, ou encore partager les tâches ménagères :

  • La famille monoparentale (familia monoparental), où un parent élève seul ses enfants. On parlera alors de "mère célibataire" (madre soltera) et de "père célibataire" (padre soltero).
  • La famille recomposée (familia ensamblada), où les parents ont eu des enfants d'une précédente union. Cette reconstruction familiale a généralement lieu après un divorce, et les enfants ont, dans ce cas, des parents divorcés.
  • La famille homoparentale (familia homoparental), où les parents sont deux personnes du même sexe.
  • Le couple pacsé (la pareja de hecho), où les parents ne sont pas unis par les liens du mariage, mais par le PACS.
III

Vocabulaire

L'échange El intercambio
Échanger Intercambiar
Les migrations Las migraciones
Les migrants Los migrantes
Les immigrés Los inmigrantes
Émigrer Emigrar
L'origine El origen
Le monde numérique El mundo digital
L'ordinateur El ordenador
Le téléphone portable El móvil
Les réseaux sociaux Las redes sociales
Le commerce El comercio
Le mariage El matrimonio
Se marier Casarse
Divorcer Divorciarse
Le couple La pareja
Le demi-frère El hermanastro
La demi-sœur La hermanastra
Le rôle El papel
Les tâches ménagères Las tareas domésticas
La presse La prensa