Se connecter
ou

Le vocabulaire de l'engagement (l'homme et la société) dans les récits des XXe et XXIe siècles

I

La littérature engagée

Littérature engagée

La littérature engagée est l'ensemble des œuvres littéraires dans lesquelles un auteur prend parti pour une cause, notamment politique.

"Le Déserteur" de Boris Vian est un poème antimilitariste.

Écrivain engagé

Un écrivain engagé est un écrivain qui, à travers son œuvre littéraire, défend une cause, notamment politique.

Alexandre Soljenitsyne est un écrivain russe engagé : dans son œuvre, il dénonce les crimes du communisme en URSS.

II

Les différentes manières de s'engager en littérature

Se souvenir

Se souvenir de quelque chose, c'est le rappeler à sa mémoire.

Je me souviens de cette guerre terrible.

Dénoncer

Dénoncer quelque chose, c'est le révéler, l'exposer, dans le but de le combattre.

Je dénonce le nazisme.

Critiquer

Critiquer, c'est porter sur quelqu'un ou quelque chose un jugement négatif.

Il a osé critiquer le régime !

Se révolter

Se révolter, c'est se soulever contre quelqu'un ou quelque chose, ou réagir avec violence.

Nous nous sommes révoltés contre cette guerre injuste.

Militer

Militer, c'est agir de façon répétée pour ou contre quelque chose.

Jean-Paul Sartre milite pour une littérature engagée.

Témoigner

Témoigner de quelque chose, c'est révéler une expérience que l'on a vécue ou connue.

Elle a témoigné de sa vie dans les camps de concentration.

Défendre

Défendre quelque chose, c'est soutenir une cause.

Dans son recueil Poésie et vérité, Paul Éluard défend la liberté.