Se connecter
ou

Comparer deux traductions d'un texte antique

Difficulté
2-5 MIN
8 / 8

Dans les traductions suivantes des Métamorphoses d'Ovide, comparer les partis pris du traducteur.

TEXTE A :
C'est alors que l'enfant se sentit grisé par son vol audacieux,
et cessa de suivre son guide ; dans son désir d'atteindre le ciel,
il dirigea plus haut sa course. La proximité du soleil bientôt
ramollit la cire parfumée qui servait à lier les plumes.
La cire avait fondu ; Icare secoua ses bras dépouillés
et, privé de ses ailes pour ramer, il n'eut plus prise sur l'air,
puis sa bouche qui criait le nom de son père
fut engloutie dans la mer azurée, qui tira de lui son nom.

TEXTE B :
Sur leur droite étaient Lébinthos et Calymné fertile en miel, lorsque l'enfant, tout entier au plaisir de son vol audacieux, abandonna son guide ; cédant à l'attrait du ciel, il se dirigea vers des régions plus élevées. Alors le voisinage du soleil dévorant amollit la cire odorante qui fixait ses plumes ; et voilà la cire fondue ; il agite ses bras dépouillés ; privés des ailes qui lui servaient à ramer dans l'espace, il n'a plus de prise sur l'air ; sa bouche qui criait le nom de son père, est engloutie dans l'onde azurée à laquelle il a donné son nom.

Précédent