Se connecter
ou

Etudier un extrait de l'Ile des esclaves de Marivaux

Difficulté
2-5 MIN
3 / 8

On donne le texte suivant extrait de la pièce L'Île des esclaves de Marivaux.

TRIVELIN :
Cette scène-ci vous a un peu fatiguée ; mais cela ne vous nuira pas.

EUPHROSINE :
Vous êtes des barbares.

TRIVELIN :
Nous sommes d'honnêtes gens qui vous instruisons ; voilà tout. Il vous reste encore à satisfaire à une formalité.

EUPHROSINE :
Encore des formalités !

TRIVELIN :
Celle-ci est moins que rien ; je dois faire rapport de tout ce que je viens d'entendre, et de tout ce que vous m'allez répondre. Convenez-vous de tous les sentiments coquets, de toutes les singeries d'amour-propre qu'elle vient de vous attribuer ?

EUPHROSINE :
Moi, j'en conviendrais ! Quoi ! De pareilles faussetés sont-elles croyables !

TRIVELIN :
Oh ! Très croyables, prenez-y garde. Si vous en convenez, cela contribuera à rendre votre condition meilleure ; je ne vous en dis pas davantage... On espérera que, vous étant reconnue, vous abjurerez un jour toutes ces folies qui font qu'on n'aime que soi, et qui ont distrait votre bon cœur d'une infinité d'attentions plus louables. Si au contraire vous ne convenez pas de ce qu'elle a dit, on vous regardera comme incorrigible, et cela reculera votre délivrance. Voyez, consultez-vous.

EUPHROSINE :
Ma délivrance ! Eh ! Puis-je l'espérer ?

TRIVELIN :
Oui, je vous la garantis aux conditions que je vous dis.

EUPHROSINE :
Bientôt ?

TRIVELIN :
Sans doute.

1

Que représentent les deux personnages d'un point de vue social et quels rôles jouent-ils dans le déroulement de la scène ?

2

Quel personnage domine et au moyen de quels arguments ?

3

Quel est l'enjeu de la scène ?

Précédent Suivant