Se connecter
ou

Etudier un texte ironique

Difficulté
2-5 MIN
3 / 8

On donne le texte suivant extrait de Candide de Voltaire :

Rien n'était si beau, si leste, si brillant, si bien ordonné que les deux armées. Les trompettes, les fifres, les hautbois, les tambours, les canons, formaient une harmonie telle qu'il n'y en eut jamais en enfer. Les canons renversèrent d'abord à peu près six mille hommes de chaque côté ; ensuite la mousqueterie ôta du meilleur des mondes environ neuf à dix mille coquins qui en infectaient la surface. La baïonnette fut aussi la raison suffisante de la mort de quelques milliers d'hommes. Le tout pouvait bien se monter à une trentaine de mille âmes. Candide, qui tremblait comme un philosophe, se cacha du mieux qu'il put pendant cette boucherie héroïque.

1

Quelle est la cible visée par le texte ? Justifier la réponse.

2

Quelle est la thèse défendue par le texte ? Justifier la réponse.

3

Quels sont les procédés de l'ironie mis en œuvre ? Justifier la réponse.

Précédent Suivant