Se connecter
ou

Les dynamiques des espaces productifs dans la mondialisation

La France est la 5e puissance économique mondiale. Elle possède des activités variées et un vrai savoir-faire. Dans le cadre de la mondialisation, son économie est confrontée à de nombreux changements auxquels il lui faut s'adapter.

Un espace productif est un espace aménagé et mis en valeur par l'Homme, pour développer une activité économique. Il existe trois types d'espaces productifs : ceux destinés à la production agricole, à la production industrielle et à la production de services. Ces activités se répartissent sur le territoire français en fonction de différentes logiques et évoluent du fait des changements liés à la mondialisation et à l'intégration européenne.

I

Les espaces productifs agricoles

A

Un secteur puissant et productiviste

La France est le premier producteur agricole de l'Union européenne et le cinquième exportateur mondial. Plus de la moitié du territoire métropolitain est ainsi consacrée à l'agriculture, soit 29 millions d'hectares.

L'agriculture française est majoritairement productiviste. L'Union européenne et sa Politique agricole commune (PAC) ont joué un rôle important dans la modernisation de l'agriculture française en soutenant financièrement les exploitations agricoles. Ces dernières sont modernes, fortement mécanisées et ont recours à l'utilisation d'intrants chimiques (engrais, insecticides, etc.) et à l'irrigation. Elles connaissent un phénomène de concentration qui se traduit par une baisse de leur nombre et une hausse de leur taille moyenne (on passe de 22 ha dans les années 1950 à 78 ha aujourd'hui). La main-d'œuvre agricole est donc de moins en moins nombreuse et représente aujourd'hui 3% de la population active. L'agriculture française est aussi fortement intégrée à la filière agroalimentaire et au marché mondial.

Agriculture productiviste

L'agriculture productiviste est un type d'agriculture qui vise l'augmentation des rendements en utilisant les produits chimiques et la mécanisation.

B

Les évolutions des espaces agricoles français

Le premier objectif des agriculteurs est la rentabilité. Les espaces agricoles se sont spécialisés dans les productions agricoles les plus adaptées à leurs conditions climatiques et à leur environnement. C'est ce qui leur permet d'avoir de meilleurs rendements.

L'agriculture française fait désormais face à un nouveau défi : la protection de l'environnement. Cela explique la croissance de l'agriculture biologique qui n'utilise aucun engrais ou pesticide chimiques ou encore de l'agriculture raisonnée qui limite l'utilisation des intrants chimiques.

Enfin, elle cherche à se démarquer des productions venant de pays en développement en mettant en avant la qualité française. C'est ainsi que les labels et les AOC (Appellations d'origine contrôlée) se développent afin de garantir le respect d'un certain nombre d'exigences de qualité.

II

Des espaces industriels en mutation

A

La désindustrialisation

Jusqu'aux années 1950, les espaces industriels français se concentraient au Nord et au Nord-Est de la France, à proximité des matières premières qu'ils exploitaient (fer, charbon, etc.). La crise de l'industrie lourde française (industrie textile, sidérurgie), liée à une concurrence des pays émergents, a provoqué un phénomène de désindustrialisation et a conduit à l'apparition de friches industrielles dont certaines sont en voie de reconversion.

Entre 2000 et 2005, 36 000 emplois industriels ont disparu annuellement du fait des délocalisations.

Friche industrielle

Une friche industrielle est un ancien lieu de production industrielle laissé à l'abandon.

Cependant, la France reste une puissance industrielle et se classe au 5e rang mondial. L'industrie représente encore 12% de son PIB.

B

Le rôle des industries de haute technologie

La France favorise désormais les industries de haute technologie, nécessitant une main-d'œuvre qualifiée (aéronautique, énergie nucléaire et secteurs de l'innovation). Ces secteurs sont en plein essor économique : 71 pôles de compétitivité regroupent sur un même territoire des entreprises innovantes, des établissements d'enseignement supérieur et de recherche afin d'élaborer des projets innovants.

Le site de Toulouse-Blagnac, consacré à l'assemblage et aux essais des avions Airbus, est un pôle de compétitivité.

C

Une nouvelle géographie industrielle

La crise de l'industrie lourde ainsi que le développement des industries de haute technologie ont pour conséquence la mise en place d'une nouvelle géographie industrielle qui favorise certains espaces du territoire :

  • Les métropoles qui bénéficient d'une connexion aux axes de transport et de la présence d'une main-d'œuvre qualifiée. A ce titre, l'Île-de-France représente 15% des emplois industriels français.
  • Les régions entourant les grands axes de transport et notamment les vallées fluviales.
  • Les façades maritimes qui sont des interfaces connectées au reste du monde.
III

Les espaces productifs de services

A

Le poids du tertiaire dans l'économie française

Le secteur des services (ou secteur tertiaire) domine l'économie française. Il contribue à 80% à la richesse du pays et emploie plus de 75% de la population active. On parle de tertiarisation des activités, car tous les secteurs sont touchés par les services. C'est notamment le cas de l'industrie et de l'agriculture qui font aussi appel à des sociétés de services (publicité, commerciaux, concepteurs, etc.).

B

La localisation des activités tertiaires

L'essentiel des activités de services, en particulier le tertiaire supérieur qui nécessite un personnel très qualifié et une bonne accessibilité, se concentre dans les métropoles. Certaines d'entre elles possèdent même des quartiers dédiés à ce secteur.

Le quartier de La Défense à Paris est le premier espace français dédié au tertiaire supérieur.

Les périphéries des grandes métropoles jouent un rôle croissant, notamment pour accueillir les services nécessitant de grands espaces (aéroports, parcs d'attractions).

Les espaces ruraux isolés bénéficient de peu de services. Les commerces ne souhaitent pas s'y implanter et certains services publics sont fermés en raison d'une faible population à servir par rapport au coût du service.

C

Le tourisme, un secteur-clé du tertiaire

Ce service est le plus lucratif pour l'économie française. Avec 84,5 millions de touristes qui ont visité le pays en 2015, cette activité génère plus de 1,3 millions d'emplois et représente 7% du PIB français. La France est la première région touristique au monde. Le tourisme est présent sur tout le territoire :

  • Les littoraux accueillent un tourisme balnéaire.
  • Les chaînes de montagnes sont très prisées en période de sports d'hiver.
  • Les grandes villes abritent la plupart des musées et du patrimoine culturel.
  • Les périphéries urbaines accueillent les grands parcs de loisirs.
  • À la campagne, le tourisme vert se développe.