Devenir Premium
Se connecter
ou

La Chine et le monde depuis 1949 Etude de documents type bac

Difficulté
>20 MIN

Nouvelle Calédonie, 2015, voie ES

Montrez en quoi ces deux documents sont révélateurs de l'idée que se fait la Chine de sa place dans le monde des années 1950 aux années 1970.

Document 1

Affiche chinoise de Li Binghong (vers 1950)

http://chineposters.net/themes/soviet-union.php

-

Traduction du titre de l'affiche : "L'alliance sino-soviétique pour l'amitié et l'aide mutuelle promeut une paix durable dans le monde."

Document 2

Deng Xiaoping1, extrait du discours devant l'Assemblée générale de l'ONU, 10 avril 1974

À en juger par les changements intervenus dans les relations internationales, notre globe comporte en fait maintenant trois parties, trois mondes qui sont à la fois liés mutuellement et contradictoires entre eux. Les États-Unis et l'Union soviétique forment le premier monde, les pays développés se trouvant entre eux, le second monde. Les deux superpuissances, les États-Unis et l'Union soviétique, tentent mais en vain de s'assurer l'hégémonie mondiale. Elles cherchent par divers moyens à placer sous leur contrôle respectif les voies de développement […]. Tous les jours, elles parlent de "détente" mais créent en fait la tension. […]

La Chine est un pays socialiste et en même temps un pays en voie de développement. La Chine appartient au tiers-monde. Le gouvernement et le peuple chinois, indéfectiblement fidèles aux enseignements du président Mao, appuient résolument la lutte menée par les nations et les peuples opprimés de partout pour la conquête et la sauvegarde de l'indépendance nationale et le développement de l'économie nationale, contre le colonialisme, l'impérialisme et l'hégémonie. […] La Chine n'est pas une superpuissance et jamais elle ne cherchera à en être une.

1 Deng Xiaoping : membre du comité central du Parti communiste chinois et chef de la délégation chinoise à l'ONU.

1

Jusqu'à quand le président Mao a-t-il dirigé la Chine ?

Document 1

Affiche chinoise de Li Binghong (vers 1950)

http://chineposters.net/themes/soviet-union.php

-

Traduction du titre de l'affiche : "L'alliance sino-soviétique pour l'amitié et l'aide mutuelle promeut une paix durable dans le monde."

Document 2

Deng Xiaoping1, extrait du discours devant l'Assemblée générale de l'ONU, 10 avril 1974.

À en juger par les changements intervenus dans les relations internationales, notre globe comporte en fait maintenant trois parties, trois mondes qui sont à la fois liés mutuellement et contradictoires entre eux. Les États-Unis et l'Union soviétique forment le premier monde, les pays développés se trouvant entre eux, le second monde. Les deux superpuissances, les États-Unis et l'Union soviétique, tentent mais en vain de s'assurer l'hégémonie mondiale. Elles cherchent par divers moyens à placer sous leur contrôle respectif les voies de développement […]. Tous les jours, elles parlent de "détente" mais créent en fait la tension. […]

La Chine est un pays socialiste et en même temps un pays en voie de développement. La Chine appartient au tiers-monde. Le gouvernement et le peuple chinois, indéfectiblement fidèles aux enseignements du président Mao, appuient résolument la lutte menée par les nations et les peuples opprimés de partout pour la conquête et la sauvegarde de l'indépendance nationale et le développement de l'économie nationale, contre le colonialisme, l'impérialisme et l'hégémonie. […] La Chine n'est pas une superpuissance et jamais elle ne cherchera à en être une.

1 Deng Xiaoping : membre du comité central du Parti communiste chinois et chef de la délégation chinoise à l'ONU.

2

Quelle est la vision du monde des Chinois d'après le document 2 ?

Document 1

Affiche chinoise de Li Binghong (vers 1950)

http://chineposters.net/themes/soviet-union.php

-

Traduction du titre de l'affiche : "L'alliance sino-soviétique pour l'amitié et l'aide mutuelle promeut une paix durable dans le monde."

Document 2

Deng Xiaoping1, extrait du discours devant l'Assemblée générale de l'ONU, 10 avril 1974.

À en juger par les changements intervenus dans les relations internationales, notre globe comporte en fait maintenant trois parties, trois mondes qui sont à la fois liés mutuellement et contradictoires entre eux. Les États-Unis et l'Union soviétique forment le premier monde, les pays développés se trouvant entre eux, le second monde. Les deux superpuissances, les États-Unis et l'Union soviétique, tentent mais en vain de s'assurer l'hégémonie mondiale. Elles cherchent par divers moyens à placer sous leur contrôle respectif les voies de développement […]. Tous les jours, elles parlent de "détente" mais créent en fait la tension. […]

La Chine est un pays socialiste et en même temps un pays en voie de développement. La Chine appartient au tiers-monde. Le gouvernement et le peuple chinois, indéfectiblement fidèles aux enseignements du président Mao, appuient résolument la lutte menée par les nations et les peuples opprimés de partout pour la conquête et la sauvegarde de l'indépendance nationale et le développement de l'économie nationale, contre le colonialisme, l'impérialisme et l'hégémonie. […] La Chine n'est pas une superpuissance et jamais elle ne cherchera à en être une.

1 Deng Xiaoping : membre du comité central du Parti communiste chinois et chef de la délégation chinoise à l'ONU.

3

Quand la République populaire de Chine est-elle proclamée ?

Document 1

Affiche chinoise de Li Binghong (vers 1950)

http://chineposters.net/themes/soviet-union.php

-

Traduction du titre de l'affiche : "L'alliance sino-soviétique pour l'amitié et l'aide mutuelle promeut une paix durable dans le monde."

Document 2

Deng Xiaoping1, extrait du discours devant l'Assemblée générale de l'ONU, 10 avril 1974.

À en juger par les changements intervenus dans les relations internationales, notre globe comporte en fait maintenant trois parties, trois mondes qui sont à la fois liés mutuellement et contradictoires entre eux. Les États-Unis et l'Union soviétique forment le premier monde, les pays développés se trouvant entre eux, le second monde. Les deux superpuissances, les États-Unis et l'Union soviétique, tentent mais en vain de s'assurer l'hégémonie mondiale. Elles cherchent par divers moyens à placer sous leur contrôle respectif les voies de développement […]. Tous les jours, elles parlent de "détente" mais créent en fait la tension. […]

La Chine est un pays socialiste et en même temps un pays en voie de développement. La Chine appartient au tiers-monde. Le gouvernement et le peuple chinois, indéfectiblement fidèles aux enseignements du président Mao, appuient résolument la lutte menée par les nations et les peuples opprimés de partout pour la conquête et la sauvegarde de l'indépendance nationale et le développement de l'économie nationale, contre le colonialisme, l'impérialisme et l'hégémonie. […] La Chine n'est pas une superpuissance et jamais elle ne cherchera à en être une.

1 Deng Xiaoping : membre du comité central du Parti communiste chinois et chef de la délégation chinoise à l'ONU.

4

Que ne dit pas Deng Xiaoping sur la relation sino-américaine ?

Document 1

Affiche chinoise de Li Binghong (vers 1950)

http://chineposters.net/themes/soviet-union.php

-

Traduction du titre de l'affiche : "L'alliance sino-soviétique pour l'amitié et l'aide mutuelle promeut une paix durable dans le monde."

Document 2

Deng Xiaoping1, extrait du discours devant l'Assemblée générale de l'ONU, 10 avril 1974.

À en juger par les changements intervenus dans les relations internationales, notre globe comporte en fait maintenant trois parties, trois mondes qui sont à la fois liés mutuellement et contradictoires entre eux. Les États-Unis et l'Union soviétique forment le premier monde, les pays développés se trouvant entre eux, le second monde. Les deux superpuissances, les États-Unis et l'Union soviétique, tentent mais en vain de s'assurer l'hégémonie mondiale. Elles cherchent par divers moyens à placer sous leur contrôle respectif les voies de développement […]. Tous les jours, elles parlent de "détente" mais créent en fait la tension. […]

La Chine est un pays socialiste et en même temps un pays en voie de développement. La Chine appartient au tiers-monde. Le gouvernement et le peuple chinois, indéfectiblement fidèles aux enseignements du président Mao, appuient résolument la lutte menée par les nations et les peuples opprimés de partout pour la conquête et la sauvegarde de l'indépendance nationale et le développement de l'économie nationale, contre le colonialisme, l'impérialisme et l'hégémonie. […] La Chine n'est pas une superpuissance et jamais elle ne cherchera à en être une.

1 Deng Xiaoping : membre du comité central du Parti communiste chinois et chef de la délégation chinoise à l'ONU.

5

Dans quel contexte le document 1 a-t-il été réalisé ?

Document 1

Affiche chinoise de Li Binghong (vers 1950)

http://chineposters.net/themes/soviet-union.php

-

Traduction du titre de l'affiche : "L'alliance sino-soviétique pour l'amitié et l'aide mutuelle promeut une paix durable dans le monde."

Document 2

Deng Xiaoping1, extrait du discours devant l'Assemblée générale de l'ONU, 10 avril 1974.

À en juger par les changements intervenus dans les relations internationales, notre globe comporte en fait maintenant trois parties, trois mondes qui sont à la fois liés mutuellement et contradictoires entre eux. Les États-Unis et l'Union soviétique forment le premier monde, les pays développés se trouvant entre eux, le second monde. Les deux superpuissances, les États-Unis et l'Union soviétique, tentent mais en vain de s'assurer l'hégémonie mondiale. Elles cherchent par divers moyens à placer sous leur contrôle respectif les voies de développement […]. Tous les jours, elles parlent de "détente" mais créent en fait la tension. […]

La Chine est un pays socialiste et en même temps un pays en voie de développement. La Chine appartient au tiers-monde. Le gouvernement et le peuple chinois, indéfectiblement fidèles aux enseignements du président Mao, appuient résolument la lutte menée par les nations et les peuples opprimés de partout pour la conquête et la sauvegarde de l'indépendance nationale et le développement de l'économie nationale, contre le colonialisme, l'impérialisme et l'hégémonie. […] La Chine n'est pas une superpuissance et jamais elle ne cherchera à en être une.

1 Deng Xiaoping : membre du comité central du Parti communiste chinois et chef de la délégation chinoise à l'ONU.

6

Quel est le nom officiel de la Chine maoïste ?

Document 1

Affiche chinoise de Li Binghong (vers 1950)

http://chineposters.net/themes/soviet-union.php

-

Traduction du titre de l'affiche : "L'alliance sino-soviétique pour l'amitié et l'aide mutuelle promeut une paix durable dans le monde."

Document 2

Deng Xiaoping1, extrait du discours devant l'Assemblée générale de l'ONU, 10 avril 1974.

À en juger par les changements intervenus dans les relations internationales, notre globe comporte en fait maintenant trois parties, trois mondes qui sont à la fois liés mutuellement et contradictoires entre eux. Les États-Unis et l'Union soviétique forment le premier monde, les pays développés se trouvant entre eux, le second monde. Les deux superpuissances, les États-Unis et l'Union soviétique, tentent mais en vain de s'assurer l'hégémonie mondiale. Elles cherchent par divers moyens à placer sous leur contrôle respectif les voies de développement […]. Tous les jours, elles parlent de "détente" mais créent en fait la tension. […]

La Chine est un pays socialiste et en même temps un pays en voie de développement. La Chine appartient au tiers-monde. Le gouvernement et le peuple chinois, indéfectiblement fidèles aux enseignements du président Mao, appuient résolument la lutte menée par les nations et les peuples opprimés de partout pour la conquête et la sauvegarde de l'indépendance nationale et le développement de l'économie nationale, contre le colonialisme, l'impérialisme et l'hégémonie. […] La Chine n'est pas une superpuissance et jamais elle ne cherchera à en être une.

1 Deng Xiaoping : membre du comité central du Parti communiste chinois et chef de la délégation chinoise à l'ONU.