La Révolution française de 1789 à 1791 : une nouvelle conception de la nation Notions

Monarchie absolue

La monarchie absolue est un régime politique dans lequel tous les pouvoirs sont concentrés entre les mains d'un roi ou « monarque » qui les exerce au nom de Dieu sur les sujets de son royaume. En France, la monarchie absolue est renforcée par Louis XIV en 1661.  

Ancien régime

L'Ancien Régime est le type d'organisation politique et sociale en France avant la Révolution française. L'Ancien Régime politique correspond à la monarchie absolue de droit divin et l'Ancien Régime social correspond à la société d'ordres et de privilèges composée du clergé, de la noblesse et du tiers état qui paye seul les impôts. 

États généraux

Les états généraux sont une réunion des représentants des trois ordres du royaume convoqués par le roi dans le but de valider par un vote l'augmentation ou la création d'un impôt.

Tiers état

Le tiers état est le troisième groupe de la société d'Ancien Régime, il représente 98 % des 28 millions d'habitants que compte la France en 1789. Privés de privilèges, ses membres assument seuls les charges fiscales du royaume. Ordre hétérogène, il se compose de personnes exerçant des emplois manuels aux revenus faibles comme les paysans des campagnes et les artisans des villes mais aussi de personnes exerçant des professions intellectuelles comme les commerçants, les banquiers ou les avocats que l'on qualifie de bourgeois. 

Souveraineté nationale

La souveraineté nationale est le principe politique selon lequel le seul pouvoir légitime est détenu par la nation. Sa traduction concrète consiste à ce que le peuple fasse les lois, directement ou par l'intermédiaire de représentants élus. La souveraineté nationale s'oppose à l'absolutisme selon lequel le roi décide seul les lois.

Assemblée nationale

L'Assemblée nationale est créée à l'issue de la réunion des députés des trois ordres aux États généraux à l'initiative du tiers état et dans le but de rédiger une Constitution à partir du 17 juin 1789. 

Séparation des pouvoirs

La séparation des pouvoirs est le principe politique selon lequel le pouvoir législatif − discuter et voter les lois −, le pouvoir exécutif − faire appliquer les lois − et le pouvoir judiciaire − juger et punir ceux qui enfreignent la loi − sont détenus par des institutions ou des personnes différentes évitant ainsi la concentration des pouvoirs. Lorsque c'est le cas, les pouvoirs s'équilibrent car ils jouent, l'un envers l'autre, le rôle de contre-pouvoirs. La séparation des pouvoirs s'oppose à la monarchie absolue.

Grande Peur

La Grande Peur est un mouvement insurrectionnel de l'été 1789 qui voit les paysans de la province s'armer par peur d'un complot des nobles et s'attaquer aux châteaux des seigneurs afin de mettre fin à leurs privilèges. 

Insurrection

Provoquée par un mécontentement, une indignation, l'insurrection est une révolte qui fait de l'utilisation de la force physique et de la violence un moyen de faire changer la situation et d'obtenir ce qui est réclamé voire même de renverser le pouvoir établi.

Révolution française

Située entre 1789 et 1799, la Révolution française est marquée par de brusques et profonds bouleversements politiques et sociaux. La première année de la Révolution française, 1789, est la borne chronologique qui marque la fin de l'époque moderne et le début de l'époque contemporaine.

Contre-révolution

La contre-révolution est une idéologie dont les partisans refusent les changements provoqués par une révolution. Ils mettent tout en œuvre pour revenir à la situation politique et sociale antérieure. Pendant la Révolution française, les partisans de la contre-révolution sont par exemple les royalistes, les nobles émigrés et certains clercs.

Constitution

La Constitution est le texte décrivant précisément la nature, les principes, les valeurs et le fonctionnement des institutions du régime politique d'un État. Pendant la Révolution, la Constitution est rédigée par les représentants de la nation.

Droits et libertés

Les droits et les libertés sont un ensemble de prérogatives qui permettent aux citoyens d'agir librement de façon individuelle et collective, proclamés dans la Déclaration des Droits de l'homme et du citoyen de 1789. 

Monarchie constitutionnelle

La monarchie constitutionnelle est le régime politique qui remplace la monarchie absolue avec la Révolution de 1789. Appliquant les principes de la souveraineté nationale et de la séparation des pouvoirs, elle transforme Louis XVI en « roi des Français » et perdure jusqu'en 1792.

Droit de veto 

Le droit de veto, qui signifie en latin « je m'oppose », est une procédure mise en place dans la monarchie constitutionnelle entre 1789 et 1792. Elle permet au « roi des Français » de suspendre l'application d'une loi votée par les représentants de la nation pendant une durée maximum de 4 ans.

Suffrage censitaire

Le suffrage censitaire est un type d'élection qui ne permet de voter qu'à ceux qui payent un impôt appelé « le cens » et qui disposent donc d'un niveau de richesse atteignant un seuil fixé.