Le Second Empire de 1852 à 1870 Notions

Coup d'État

Le coup d'État est une prise de pouvoir illégale faisant usage de la force. Louis-Napoléon Bonaparte a mené un coup d'État le 2 décembre 1851 pour rester au pouvoir alors que la Constitution de la IIe République le lui interdisait.

Candidature officielle

La candidature officielle est mise en place sous le Second Empire pour biaiser les élections. Ce système consiste à présenter, notamment aux élections législatives, des « candidats officiels » qui sont sponsorisés par le régime impérial. Grâce aux « candidatures officielles », le corps législatif est largement composé de députés du parti de l'Ordre qui soutiennent la politique conservatrice de l'empereur. 

Démocratie illibérale

La démocratie illibérale est un régime politique paradoxal qui combine des aspects typiquement démocratiques, comme le suffrage universel, et d'autres typiques d'une dictature, comme par exemple le trucage des élections, la censure de la presse et la restriction des libertés individuelles. Au cours de sa première phase, de 1852 à 1859, le Second Empire prend la forme d'une démocratie illibérale.

Régime parlementaire

Le régime parlementaire est un régime politique dont l'organisation des institutions donne l'avantage au pouvoir législatif. Dans un régime parlementaire, comme c'est le cas à la toute fin du Second Empire à partir de 1869, le gouvernement est responsable de sa politique devant les représentants de la nation, c'est-à-dire les députés. Dans cette configuration, le gouvernement a besoin du soutien de la majorité des députés pour mettre en œuvre sa politique et, lorsqu'il perd ce soutien, il est contraint de démissionner.