Devenir Premium
Se connecter
ou

L'affirmation de l'État monarchique dans le royaume des Capétiens et des Valois Personnages

-

Charles VII par Jean Fouquet

Wikimedia Commons

Charles VII

22 février 1403 − 22 juillet 1461

Royaume de France

En 1422, à la mort de Charles VI, le roi fou, son fils Charles VII se proclame roi. Il est en grande difficulté : le royaume est divisé, affaibli par les guerres et en grande partie occupé par les Anglais. En effet, le roi d'Angleterre Philippe V revendique le trône de France pour son jeune fils Philippe VI. Charles VII est soutenu par un groupe de seigneurs (les Armagnacs), tandis que d'autres puissants (les Bourguignons) sont alliés des Anglais.

En 1429, Jeanne d'Arc rejoint Charles VII, réfugié à Chinon, au sud de la Loire. Elle libère la ville d'Orléans, assiégée par les Anglais, puis conduit le roi à Reims, où il se fait sacrer. Le sacre, qui fait de Charles le roi légitime, lui permet de restaurer son autorité et peu à peu il fait la reconquête du royaume de France. Il se réconcilie avec le duc de Bourgogne et chasse définitivement les Anglais, mettant fin ainsi en 1453 à la guerre dite de Cent Ans.
Pour financer la guerre et l'armée royale devenue permanente et salariée, Charles VII lève de nouveaux impôts sur tout le royaume, et surtout la taille (l'impôt au roi payé par tous, à l'exception des nobles et du clergé).

-

Hugues Capet

Wikimedia Commons

Hugues Capet

939/941 − 24 octobre 996

Royaume des Francs

En 987, les grands seigneurs laïcs et les évêques du royaume des Francs élisent le comte de Paris et duc des Francs, Hugues Capet, pour devenir roi. Ils écartent ainsi du trône le prétendant à la succession carolingienne. Tous les rois qui se succèdent du XIe au XVIIIe siècle sont les descendants d'Hugues Capet : on les appelle les Capétiens.

Hugues Capet est un roi faible, qui exerce son pouvoir uniquement sur le domaine royal (c'est-à-dire les terres qu'il possède en tant que seigneur). Le reste du royaume est aux mains de seigneurs parfois plus puissants que le roi.

Mais le roi est un personnage sacré (qui reçoit l'onction lors de la cérémonie du sacre) et tous les seigneurs sont ses vassaux.

-

Jeanne d'Arc

Wikimedia Commons

Jeanne d'Arc

Vers 1412 − 30 mai 1431

Royaume de France

Jeanne d'Arc, dite la pucelle d'Orléans, est une jeune paysanne de Lorraine. Elle dit entendre les voix de plusieurs saints qui lui ordonnent de venir au secours de son roi, Charles VII, et de chasser les Anglais hors de France. Charles VII est en grande difficulté, dans un royaume de France affaibli, en partie occupé par les Anglais et divisé en deux, entre les Armagnacs alliés de Charles VII et les Bourguignons alliés des Anglais. Elle parvient à convaincre Charles VII de lui confier les troupes royales. Elle chasse les Anglais d'Orléans, puis conduit Charles VII à Reims où il se fait sacrer, ce qui fait de lui le seul roi légitime.
À Compiègne en 1430, Jeanne est faite prisonnière par les Bourguignons qui la livrent aux Anglais. Jugée par un tribunal d'inquisition et condamnée pour hérésie, elle est brûlée vive sur le bûcher à Rouen le 30 mai 1431.

Une fois disparue, Jeanne devient une héroïne légendaire, un mythe et une martyre. En 1456, elle est réhabilitée, et finalement canonisée en 1920.

-

Gisant de Jean sans Terre

History of England, S. R. Gardiner via Wikimedia Commons

Jean sans Terre

24 décembre 1166 − 19 octobre 1216

Royaume d'Angleterre

Jean sans Terre est le frère du roi d'Angleterre Richard Cœur de Lion. Il exerce le pouvoir sur l'Angleterre pendant l'absence de Richard qui participe à la croisade jusqu'en 1194.

À la mort de Richard, en 1199, il s'empare de la couronne. Au cours de son règne, il entre en conflit avec Philippe Auguste qui lui reprend toutes ses terres françaises, y compris la Normandie.
En Angleterre, il est confronté à de nombreuses révoltes fiscales. Il meurt en 1216. Son fils, Henri III, lui succède.

-

Louis IX communiant

BNF via Wikimedia Commons

Louis IX − saint Louis

25 avril 1214 − 25 août 1270

Royaume de France

Au cours de son long règne, Louis IX s'attache à étendre le domaine royal et à renforcer son autorité sur l'ensemble du royaume.
Dans tout le domaine royal, il impose la justice et l'autorité du roi, en nommant des baillis, des sénéchaux et des prévôts qui le représentent. Il impose sa monnaie dans tout le royaume.
Très pieux et grand défenseur du christianisme, il participe aux VIIe et VIIIe croisades.
Il meurt en 1270 à Tunis au cours de la VIIIe croisade. En 1297, Louis IX est canonisé par le Pape et devient saint Louis.

-

Portrait de Louis XI

Peinture de l'école française du XVIIe siècle (Château de Plessis-lès-Tours, Indre-et-Loire) via Wikimedia Commons

Louis XI

3 juillet 1423 − 30 août 1483

Royaume de France

À la mort de Charles VII en 1461, son fils Louis XI lui succède.

Louis XI a considérablement étendu le domaine royal (acquisition de la Provence, du Roussillon et d'une grande partie de la Bourgogne).
Son règne est marqué par son conflit avec le duc de Bourgogne, Charles le Téméraire (1467 − 1477). C'est après la mort de Charles le Téméraire que Louis XI s'empare d'une partie des terres bourguignonnes.
Louis XI impose fermement son autorité sur les seigneurs et modernise le gouvernement, avec une administration plus efficace. Persuadé que la richesse d'un pays (et donc du roi) provient de l'activité économique, il encourage le commerce dans les grandes villes ainsi que les activités artisanales et industrielles.

-

Couronnement de Philippe Auguste

BNF via Wikimedia Commons

Philippe II Auguste

21 août 1165 − 14 juillet 1223

Royaume de France

Le règne de Philippe Auguste, particulièrement long, marque une étape importante dans l'évolution du pouvoir des rois de France.
Philippe Auguste étend considérablement le domaine royal en confisquant les fiefs du roi d'Angleterre et il remporte une victoire militaire importante en 1214 à Bouvines, contre les alliés des Anglais, le comte de Flandre et l'empereur germanique. La situation du royaume et la volonté du roi provoquent les premiers signes d'un sentiment patriotique, d'appartenance à une nation qui défend son territoire.

Philippe Auguste renforce également le pouvoir royal, en développant l'administration.
Il s'attache à embellir la ville de Paris, où il réside parfois : pavage des rues, création de l'université, construction de monuments.

-

Portrait de Philippe le Bel du XIXe siècle

Wikimedia Commons

Philippe IV dit Philippe le Bel

1268 − 29 novembre 1314

Royaume de France

Philippe IV le Bel devient roi en 1285. Pendant le règne de Philippe le Bel, la monarchie se transforme et devient une monarchie administrative : des secrétaires, des conseillers, des légistes s'activent sous l'autorité du roi. Celui-ci convoque parfois des assemblées composées de nobles et de bourgeois pour mieux faire accepter certaines décisions.

Sous le règne de Philippe le Bel, le domaine royal s'étend encore, avec l'acquisition de la Franche-Comté. Le roi a épousé Jeanne de Navarre, ce qui lui assure la Champagne et ce qui fait de lui le premier roi de France et de Navarre. Mais il perd la Guyenne au sud, rendue aux Anglais.
En octobre 1307, Philippe le Bel ordonne l'arrestation de tous les Templiers du royaume. L'ordre est supprimé et les personnages importants de l'ordre sont jugés, condamnés à mort et brûlés. Tous les biens de l'ordre du Temple sont saisis. Les besoins financiers du roi deviennent importants, une réforme fiscale est donc réalisée pour augmenter les recettes de l'État.