La IIe République de 1848 à 1851 Personnages

-

Victor Hugo

1802−1885

Français 

Écrivain, il s'oppose au coup d'État du président de la République Louis-Napoléon Bonaparte le 2 décembre 1851. Condamné à l'exil à partir de 1852, il s'installe en Belgique puis dans les îles Anglo-Normandes de Jersey et Guernesey où il résiste de l'extérieur en dénonçant la « dictature de l'usurpateur Napoléon le Petit » dans des pamphlets comme Les Châtiments, un ouvrage interdit en France jusqu'en 1870.

-

Louis-Napoléon Bonaparte

1808−1873

Français 

Neveu de Napoléon Ier, il domine la vie politique sous la IIe République dont il est élu président pour un mandat unique de 3 ans en 1848. Après avoir accompagné la politique conservatrice du parti de l'Ordre qui réduit notamment le suffrage universel, il se présente comme le défenseur de la démocratie et réalise, le 2 décembre 1851, un coup d'État qui est approuvé par les Français au cours d'un plébiscite. Il modifie la Constitution et devient « prince-président » pour 10 ans avec tous les pouvoirs.

-

Émile Ollivier

1825−1913

Français 

Homme politique élu député républicain en 1857, il devient le leader du Tiers Parti, un mouvement politique qui se développe sous le Second Empire dans les années 1860 et qui considère possible d'associer l'ordre du régime impérial et le rétablissement des libertés des Français. Nommé à la tête du gouvernement par Napoléon III en 1869, il accélère la libéralisation du régime qu'il transforme en régime parlementaire.

-

Alphonse de Lamartine

1790−1869

Français 

Poète du mouvement romantique, il joue un rôle majeur dans la révolution parisienne de février 1848 qui fait naître la IIe République. Il insiste pour que le drapeau tricolore soit conservé et il est nommé ministre des Affaires étrangères du gouvernement provisoire. Battu par Louis-Napoléon Bonaparte aux élections présidentielles de décembre 1848, il devient un opposant à la république conservatrice. Il quitte la vie politique après le coup d'État du 2 décembre 1851.

-

Victor Schœlcher

1804−1893

Français 

Journaliste, il est le principal défenseur de l'abolition de l'esclavage sous la monarchie de Juillet. Nommé sous-secrétaire d'État aux colonies dans le gouvernement provisoire de la République française en 1848, il fait est l'auteur du décret du 27 avril 1848 qui abolit l'esclavage dans les colonies de Martinique, de Guadeloupe, de Guyane et de La Réunion.