Devenir Premium
Se connecter
ou

Reconnaître une solution saturée Exercice

Difficulté
2-5 MIN
1 / 2
1

On réalise une expérience de dissolution de sucre (saccharose) dans de l'eau.

Pour cela :

  • On verse dans un bécher, 100 mL d'eau.
  • On verse 100 g de sucre dans l'eau. On homogénéise la solution pour dissoudre le sucre.
  • On verse à nouveau 100 g de sucre dans l'eau. On homogénéise la solution pour dissoudre le sucre.
  • On rajoute alors 50 g de sucre dans l'eau. On homogénéise la solution pour dissoudre le sucre mais celui-ci reste apparent au fond du bécher.

Pourquoi malgré l'homogénéisation, le sucre reste-t-il apparent ?

Indication : On peut dissoudre jusqu'à 2 g de sucre (saccharose) par mL d'eau.

2

On réalise une expérience de dissolution de sulfate de cuivre dans de l'eau.

Pour cela :

  • On verse dans un bécher, 150 mL d'eau.
  • On verse 24 g de sulfate de cuivre dans l'eau. On homogénéise la solution pour dissoudre le sulfate de cuivre.
  • On verse à nouveau 24 g de sulfate de cuivre dans l'eau. On homogénéise la solution pour dissoudre le sulfate de cuivre.
  • On rajoute alors 10 g de sulfate de cuivre dans l'eau. On homogénéise la solution pour dissoudre le sulfate de cuivre mais celui-ci reste apparent au fond du bécher.

Pourquoi malgré l'homogénéisation, le sulfate de cuivre reste-t-il apparent ?

Indication : On peut dissoudre jusqu'à 0,32 g de sulfate de cuivre par mL d'eau.

3

On réalise une expérience de dissolution de soude (hydroxyde de sodium) dans de l'eau.

Pour cela :

  • On verse dans un bécher, 150 mL d'eau.
  • On verse 82,5 g de soude dans l'eau. On homogénéise la solution pour dissoudre la soude.
  • On verse à nouveau 82,5 g de soude dans l'eau. On homogénéise la solution pour dissoudre la soude.
  • On rajoute alors 15 g de soude dans l'eau. On homogénéise la solution pour dissoudre la soude mais celle-ci reste apparente au fond du bécher.

Pourquoi malgré l'homogénéisation, la soude reste-t-elle apparente ?

Indication : On peut dissoudre jusqu'à 0,110 g de soude (hydroxyde de sodium) par mL d'eau.

4

On réalise une expérience de dissolution de sel (chlorure de potassium) dans de l'eau.

Pour cela :

  • On verse dans un bécher, 200 mL d'eau.
  • On verse 34 g de sel dans l'eau. On homogénéise la solution pour dissoudre le sel.
  • On verse à nouveau 34 g de sel dans l'eau. On homogénéise la solution pour dissoudre le sel.
  • On rajoute alors 5 g de sel dans l'eau. On homogénéise la solution pour dissoudre le sel mais celui-ci reste apparent au fond du bécher.

Pourquoi malgré l'homogénéisation, le sel reste-t-il apparent ?

Indication : On peut dissoudre jusqu'à 0,34 g de sel (Chlorure de potassium) par mL d'eau.

5

On réalise une expérience de dissolution de lactose (composant du lait) dans de l'eau.

Pour cela :

  • On verse dans un bécher, 300 mL d'eau.
  • On verse 33 g de lactose dans l'eau. On homogénéise la solution pour dissoudre le lactose.
  • On verse à nouveau 33 g de lactose dans l'eau. On homogénéise la solution pour dissoudre le lactose.
  • On rajoute alors 10 g de lactose dans l'eau. On homogénéise la solution pour dissoudre le lactose mais celui-ci reste apparent au fond du bécher.

Pourquoi malgré l'homogénéisation, le lactose reste-t-il apparent ?

Indication : On peut dissoudre jusqu'à 0,22 g de lactose par mL d'eau.

6

On réalise une expérience de dissolution de vitamine C dans de l'eau.

Pour cela :

  • On verse dans un bécher, 350 mL d'eau.
  • On verse 58 g de vitamine C dans l'eau. On homogénéise la solution pour dissoudre la vitamine C.
  • On verse à nouveau 58 g de vitamine C dans l'eau. On homogénéise la solution pour dissoudre la vitamine C.
  • On rajoute alors 4 g de vitamine C dans l'eau. On homogénéise la solution pour dissoudre la vitamine C mais celle-ci reste apparente au fond du bécher.

Pourquoi malgré l'homogénéisation, la vitamine C reste-t-elle apparente ?

Indication : On peut dissoudre jusqu'à 0,33 g de vitamine C par mL d'eau.

Suivant