Seconde 2016-2017
Kartable
Seconde 2016-2017

Vous êtes sur le point de démarrer une session d'évaluation

Fonctionnement

Une session d'évaluation dure en moyenne entre 2 et 10 minutes. Elle se compose d'un ou de plusieurs exercices plus ou moins longs. Chaque exercice est affiché sur une même page.


Une fois l'exercice terminé, le bouton Suivant permet d'accéder à l'exercice suivant.


La barre de progression indique l'avancement de la session d'évaluation.


A la fin du dernier exercice, le bouton Valider et terminer valide et clôture la session.


Aucun résultat n'est fourni avant la fin de la session. A la fin de la session, le résultat global est affiché : soit l'évaluation est réussie, soit elle est échouée. Aucun résultat par exercice ou par question n'est fourni.


  • Notes :
  • Une évaluation est réussie si toutes les réponses sont correctes.
  • Les QCM peuvent accepter plusieurs réponses correctes.
  • Veillez à respecter les majuscules, espaces, retours à la ligne ainsi que la ponctuation dans les champs de saisie.
Performance

Dans le cas où l'évaluation est réussie, un score est calculé afin de situer la performance par rapport aux autres utilisateurs de même niveau scolaire. Ce score n'est pas communiqué précisément, mais est reflété par le niveau du badge obtenu.

  • Plus la durée de la session d'évaluation est faible, plus le score est performant.
  • Plus le nombre de tentatives pour réussir l'évaluation est faible, plus le score est performant.

Attention, faire plusieurs tentatives d'affilée (ou avec un laps de temps court entre chacune) pénalise fortement le score. Après plusieurs échecs, il est ainsi préférable d'attendre 72h pour repasser l'évaluation afin que le score ne soit pas pénalisé. Une fois l'évaluation réussie, il n'est plus possible de la repasser pendant 48h (pour l'exercice en question).

Attention
Ne pas recharger ou quitter la page avant la fin de la session d'évaluation

Il n'est pas possible de revenir en arrière au cours d'une session. Le fait d'ouvrir un nouvel onglet, de changer de page, de changer d'application, de changer de fenêtre, de fermer le navigateur, etc. ou de cliquer sur le bouton Abandonner l'évaluation entraîne la fin de la session d'évaluation qui est alors comptabilisée comme un échec. Il est donc préférable d'avoir une connexion internet stable pour démarrer une session d'évaluation.

Etudier une scène d'exposition

Quelles informations fournit la scène d'exposition dans le texte suivant extrait de la pièce Le Médecin malgré lui de Molière ?

SGANARELLE :
Non je te dis que je n'en veux rien faire ; et que c'est à moi de parler et d'être le maître.

MARTINE :
Et je te dis moi, que je veux que tu vives à ma fantaisie : et que je ne me suis point mariée avec toi, pour souffrir tes fredaines.

SGANARELLE :
Ô la grande fatigue que d'avoir une femme : et qu'Aristote a bien raison, quand il dit qu'une femme est pire qu'un démon !

MARTINE :
Voyez un peu l'habile homme, avec son benêt d'Aristote.

SGANARELLE :
Oui, habile homme, trouve-moi un faiseur de fagots, qui sache, comme moi, raisonner des choses, qui ait servi six ans, un fameux médecin, et qui ait su dans son jeune âge, son rudiment par cœur.

MARTINE :
Peste du fou fieffé.

SGANARELLE :
Peste de la carogne.

MARTINE :
Que maudit soit l'heure et le jour, où je m'avisai d'aller dire oui.

SGANARELLE :
Que maudit soit le bec cornu de notaire qui me fit signer ma ruine.

MARTINE :
C'est bien à toi, vraiment, à te plaindre de cette affaire : devrais-tu être un seul moment, sans rendre grâces au Ciel de m'avoir pour ta femme, et méritais-tu d'épouser une personne comme moi ?

SGANARELLE :
Il est vrai que tu me fis trop d'honneur : et que j'eus lieu de me louer la première nuit de nos noces. Hé ! morbleu, ne me fais point parler là-dessus, je dirais de certaines choses...

MARTINE :
Quoi ? que dirais-tu ?

SGANARELLE :
Baste, laissons là ce chapitre, il suffit que nous savons ce que nous savons : et que tu fus bien heureuse de me trouver.

MARTINE :
Qu'appelles-tu bien heureuse de te trouver ? Un homme qui me réduit à l'hôpital, un débauché, un traître qui me mange tout ce que j'ai ?

SGANARELLE :
Tu as menti, j'en bois une partie.

MARTINE :
Qui me vend, pièce à pièce, tout ce qui est dans le logis.

SGANARELLE :
C'est vivre de ménage.

MARTINE :
Qui m'a ôté jusqu'au lit que j'avais.

SGANARELLE :
Tu t'en lèveras plus matin.

MARTINE :
Enfin qui ne laisse aucun meuble dans toute la maison.

SGANARELLE :
On en déménage plus aisément.

MARTINE :
Et qui du matin jusqu'au soir, ne fait que jouer, et que boire.

SGANARELLE:
C'est pour ne me point ennuyer.

MARTINE :
Et que veux-tu pendant ce temps, que je fasse avec ma famille ?

SGANARELLE :
Tout ce qu'il te plaira.

MARTINE :
J'ai quatre pauvres petits enfants sur les bras.

SGANARELLE :
Mets-les à terre.

MARTINE :
Qui me demandent à toute heure, du pain.

SGANARELLE :
Donne-leur le fouet. Quand j'ai bien bu, et bien mangé, je veux que tout le monde soit saoul dans ma maison.

MARTINE :
Et tu prétends ivrogne, que les choses aillent toujours de même ?

SGANARELLE :
Ma femme, allons tout doucement, s'il vous plaît.

MARTINE :
Que j'endure éternellement, tes insolences, et tes débauches ?

SGANARELLE :
Ne nous emportons point ma femme.

MARTINE :
Et que je ne sache pas trouver le moyen de te ranger à ton devoir ?

SGANARELLE :
Ma femme, vous savez que je n'ai pas l'âme endurante : et que j'ai le bras assez bon.

MARTINE :
Je me moque de tes menaces.

SGANARELLE :
Ma petite femme, ma mie, votre peau vous démange, à votre ordinaire.

MARTINE :
Je te montrerai bien que je ne te crains nullement.

SGANARELLE :
Ma chère moitié, vous avez envie de me dérober quelque chose.

MARTINE :
Crois-tu que je m'épouvante de tes paroles ?

SGANARELLE :
Doux objet de mes vœux, je vous frotterai les oreilles.

MARTINE :
Ivrogne que tu es.

SGANARELLE :
Je vous battrai.

MARTINE :
Sac à vin.

SGANARELLE :
Je vous rosserai.

MARTINE :
Infâme.

SGANARELLE
Je vous étrillerai.

MARTINE :
Traître, insolent, trompeur, lâche, coquin, pendard, gueux, belître, fripon, maraud, voleur... !

SGANARELLE :
(Il prend un bâton, et lui en donne)
Ah ! vous en voulez, donc.

MARTINE :
Ah, ah, ah, ah.

SGANARELLE :
Voilà le vrai moyen de vous apaiser.

Il est conseillé de s'entraîner suffisamment sur l'exercice avant de passer l'évaluation. Si vous estimez être prêt, munissez-vous d'un brouillon et cliquez sur Démarrer l'évaluation ; la session débute alors immédiatement. Sinon, cliquez sur Quitter l'évaluation ; vous pourrez démarrer l'évaluation ultérieurement.

Quitter l'évaluation
Evaluer ses connaissances sur cet exercice
pub

Demandez à vos parents de vous abonner

Vous ne possédez pas de carte de crédit et vous voulez vous abonner à Kartable.

Vous pouvez choisir d'envoyer un SMS ou un email à vos parents grâce au champ ci-dessous. Ils recevront un récapitulatif de nos offres et pourront effectuer l'abonnement à votre place directement sur notre site.

J'ai une carte de crédit

Vous utilisez un navigateur non compatible avec notre application. Nous vous conseillons de choisir un autre navigateur pour une expérience optimale.