Seconde 2015-2016
Kartable
Seconde 2015-2016

La conquête des cités précolombiennes

À partir des années 1510, des Espagnols se lancent à la conquête du continent américain : ce sont les conquistadors. Entre 1519 et 1521 Hernán Cortés réalise la conquête du Mexique et s'empare de Tenochtitlan, la capitale de l'Empire aztèque, qui est baptisée Mexico. Entre 1531 et 1534 Francisco Pizarro réalise la conquête du Pérou et s'empare de Cuzco, la capitale de l'Empire inca.

I

La conquête de Tenochtitlan

A

Hernán Cortés et la conquête du Mexique

Hernán Cortés (vers 1485 − 1547) est un conquistador espagnol. Issu de la petite noblesse, il se rend au Nouveau Monde au début du XVIe siècle. En 1511 il s'installe à Cuba où il est au service de Diego Velázquez, le gouverneur de l'île. En 1519 il dirige une expédition d'exploration et de conquête du Mexique, qui est alors contrôlé par l'Empire aztèque, dont la capitale est la ville de Tenochtitlan.

L'Empire aztèque, dirigé par l'empereur Moctezuma, est alors très puissant, et Cortès ne dispose que d'à peine 600 soldats. Grâce au soutien d'autres Indiens, notamment ceux de la cité de Tlaxcala, qui espèrent mettre un terme à la domination aztèque, il parvient néanmoins à conquérir le Mexique.

-

Portrait d'Hernán Cortés (tableau anonyme, XVIe siècle)

Par Mcapdevila, via Wikimedia Commons

-

L'Empire aztèque avant la conquête espagnole

B

Tenochtitlan devient Mexico

Cortès et ses troupes entrent dans Tenochtitlan, la capitale aztèque, en novembre 1519. Les relations ne sont pas hostiles au moment de la rencontre : l'empereur Moctezuma réserve un bon accueil aux Espagnols. Les conquistadors qui découvrent cette ville d'environ 200 000 habitants sont émerveillés par sa richesse et sa beauté.

Mais craignant un complot de Moctezuma, Cortès le fait arrêter et emprisonner. En juin 1520 les habitants de la ville se révoltent contre les Espagnols, qui sont obligés de quitter la ville dans la nuit du 30 juin au 1er juillet 1520, appelée la Noche Triste car de nombreux Espagnols y perdent la vie.

Cortès, chassé de Tenochtitlan, assiège la capitale aztèque avec l'aide de ses alliés tlaxcaltèques. La ville est prise en août 1521. Baptisée Mexico par les Espagnols, elle subit d'importantes transformations. Les Espagnols font construire une immense cathédrale, assèchent le lac Texcoco, réorganisent le plan de la ville autour de grandes places rectangulaires. En 1535 le roi d'Espagne crée la vice-royauté de Nouvelle-Espagne, qui correspond au territoire aztèque conquis. Mexico en devient la capitale.

-

Plan de la ville de Mexico, construite sur les ruines de Tenochtitlan (par P. Savorgnano, 1524)

Par Lupo, via Wikimedia Commons

Bernal Díaz del Castillo raconte les premiers jours de Cortès à Tenochtitlan :

"Nous étions déjà dans la cité de Mexico depuis quatre jours […]. Cortès décida alors de parcourir la ville, pour visiter le grand marché et le grand temple de Huitzilopochtli. Il envoya dès lors auprès de Moctezuma Geronimo Aguilar, Doña Marina et l'un de ses pages appelé Orteguilla, qui comprenait déjà un peu la langue mexicaine, pour lui demander la permission de visiter ces différents lieux de la ville. En réponse à cette requête, Moctezuma nous donna avec assurance la permission de nous rendre où nous le voulions. Cependant, il craignait que nous puissions commettre quelque outrage à l'une de ses idoles : il décida dès lors de nous accompagner lui-même, avec certains de ses principaux officiers, et dans cette perspective il quitta son palais avec une suite en grande pompe."

Extrait de l'Histoire véridique de la Conquête de la Nouvelle-Espagne de Bernal Díaz del Castillo, d'après la traduction anglaise de John Ingram Lockhart (1894)

II

La conquête de Cuzco

A

Francisco Pizarro et la conquête du Pérou

Francisco Pizarro (1478 − 1541) est un conquistador espagnol. Issu de la petite noblesse d'Estrémadure, il rejoint le continent américain en 1502. Il participe à plusieurs expéditions d'exploration, notamment au Panama. En 1531 il prend la tête d'une petite expédition de 180 hommes qui part en direction du Pérou. Malgré la faiblesse de ses effectifs, Pizarro parvient à conquérir l'Empire inca, qui domine alors la région.

La conquête est facilitée par une guerre civile qui déchire les Incas. Les deux fils de l'Inca (le nom donné à l'empereur), Huascar et Atahualpa, s'affrontent pour obtenir la succession. En 1532 Pizarro organise une rencontre avec Atahualpa dans la ville de Cajamarca, pendant laquelle l'Inca est attaqué par surprise et capturé. En 1534 Pizarro et ses hommes prennent la ville de Cuzco, capitale de l'Empire inca.

-

Portrait de Francisco Pizarro (tableau anonyme, XVIe siècle)

Par Mathiasrex, via Wikimedia Commons

-

L'Empire inca avant la conquête espagnole

B

La conquête de Cuzco et ses conséquences

Cuzco est le centre politique, économique et spirituel de l'Empire inca. Au début du XVIe siècle la ville compte environ 300 000 habitants. On y trouve le Temple du Soleil, le plus haut lieu de la religion des Incas.

En 1534, Cuzco est pillée par les hommes de Pizarro, et de nombreux monuments sont détruits, à l'exemple du Temple du Soleil. La ville subit alors d'importantes transformations. Par exemple, une église est construite sur les ruines du Temple du Soleil.

Sous la domination espagnole, la ville de Cuzco perd en importance politique. En effet c'est la ville de Lima, sur la côte du Pacifique, qui devient la capitale de la vice-royauté du Pérou, créée en 1542 par le roi d'Espagne.

-

La rencontre de Cajamarca entre Francisco Pizarro et l'Inca Atahualpa, en 1532 (dessin de Felipe Guamán Poma de Ayala, vers 1615)

Par Ferbr1, via Wikimedia Commons

-

L'église Santo Domingo de Cuzco, construite sur les ruines du Temple du Soleil

Par Gabriel Lovato, via Wikimedia Commons

Un conquistador regrette sa participation à la conquête du Pérou :

"Je souhaite que Votre Majesté comprenne que le motif qui me mène à faire cette déclaration est la paix de ma conscience et la culpabilité que je partage. Car nous avons détruit par nos mauvaises actions un gouvernement qui était apprécié par ses sujets. Ceux-ci, hommes et femmes, étaient si étrangers au crime et à la convoitise […] que quand ils découvrirent que nous étions des voleurs et que nous cherchions à contraindre leurs femmes et leurs filles au péché, ils nous méprisèrent […]. À cause du mauvais exemple que nous avons donné aux Indiens, eux qui ne faisaient aucun mal ne sont plus capable aujourd'hui d'aucun bien. Je prie Dieu de me pardonner […]."

Extrait d'une lettre de Mansio Serra de Leguizamon au roi d'Espagne (XVIe siècle)

pub

Demandez à vos parents de vous abonner

Vous ne possédez pas de carte de crédit et vous voulez vous abonner à Kartable.

Vous pouvez choisir d'envoyer un SMS ou un email à vos parents grâce au champ ci-dessous. Ils recevront un récapitulatif de nos offres et pourront effectuer l'abonnement à votre place directement sur notre site.

J'ai une carte de crédit

Vous utilisez un navigateur non compatible avec notre application. Nous vous conseillons de choisir un autre navigateur pour une expérience optimale.