Seconde 2016-2017
Kartable
Seconde 2016-2017

Citoyenneté et empire à Rome (Ier - IIIe siècles)

-

Wikimédia

Gaius Julius Caesar

juillet 100 − 15 Mars 44 avant J.-C.

Romain

Jules César, issu d'une grande famille patricienne de Rome, devient consul en 59 av. J.-C. A la fin de sa charge, un an plus tard, il devient gouverneur des deux provinces romaines de la Gaule cisalpine et de la Gaule narbonnaise. Il décide alors de faire la conquête de toute la Gaule. Jules César se rend définitivement maître de toute la Gaule après sa victoire à Alésia en 52 av. J.-C. Il raconte ses campagnes militaires dans la Guerre des Gaules. Il veut devenir célèbre à Rome et ainsi faciliter son accession au pouvoir. En 49 av. J.-C., il envahit l'Italie avec son armée. Il chasse le consul Pompée de Rome et se fait nommer dictateur à vie par le Sénat. Mais en 44, il est assassiné par des sénateurs qui craignent le retour de la royauté.

-

Wikimédia

Gaius Octavius − Auguste

23 septembre 63 avant J.-C. − 19 août 14 après J.-C.

Romain

Après l'assassinat de César, Octave, son fils adoptif, veut prendre le pouvoir à son tour et affronte Antoine, un des anciens généraux de César. Pendant un temps, Octave et Antoine s'entendent et se partagent le pouvoir, formant avec Lépide un triumvirat. Il se partagent l'Empire (Octave en Occident, Antoine en Orient et Lépide en Afrique) et éliminent ensemble l'opposition républicaine. Vers 36 av. J.-C., les rivalités se réveillent. Octave est soutenu par l'Occident romain, tandis qu'Antoine a le soutien de l'Orient romain et de la reine d'Egypte, Cléopâtre. Octave confisque les possessions africaines de Lépide et déclare la guerre à Cléopâtre. En 31 av. J.-C., Octave gagne la bataille d'Actium. Antoine et Cléopâtre se suicident. Après cette victoire, Octave devient tout puissant. Il reçoit le titre d'imperator et fonde un nouveau régime en 27 av. J.-C., remplaçant la République par le principat, qu'on appelle ensuite l'Empire. Il obtient du Sénat et des Comices un pouvoir presque absolu et se fait donner le titre d'Auguste, qui lui donne un caractère sacré. L'empereur Auguste est chef de l'armée, le chef du gouvernement, il fait les lois, rend la justice et contrôle la vie religieuse. Auguste, qui ne veut pas finir assassiné comme César, laisse subsister le Sénat et les Comices. Les sénateurs ont un rôle subalterne, mais ils gardent leur prestige. Mais le nouveau régime reste fragile et Auguste est tourmenté par le problème de sa succession, finalement il adopte Tibère pour en faire son successeur.

-

Wikimédia

Claude

1er août 10 avant J.-C. − 13 octobre 54 après J.-C.

Romain

Claude, frère de l'empereur Tibère, est proclamé empereur à la mort de son neveu Caligula. Grand érudit, mais de santé fragile et d'un caractère faible, il se laisse gouverner par sa femme Messaline et ses proches. Sous son règne, les frontières de l'Empire sont consolidées, la Thrace devient une province romaine et en Gaule, une partie de la Bretagne est conquise (43 − 47). Excédé par le comportement débauché de sa femme, Messaline, il la fait mettre à mort et épouse Agrippine. Il adopte alors le fils de celle-ci, Néron, et fait de lui son héritier, dépossédant ainsi son propre fils, Britannicus. Il meurt assassiné, sans doute par Agrippine, impatiente de régner.

-

Wikimédia

Caracalla

4 avril 188 − 8 avril 217

Romain

Fils de Septime Sévère et de Julia Domna, il est surnommé Caracalla, du nom du manteau gaulois qu'il porte. Proclamé empereur en 211 avec son frère, il fait assassiner ce dernier ainsi que tous ses adversaires. Par l'Edit de 212, il veut unifier l'Empire et donne la citoyenneté à tous les habitants des provinces. Il se lance dans des guerres de conquête en Gaule (213), sur le Danube (214), en Egypte (215), et en Syrie (216) où il meurt assassiné en 217. Il est célèbre pour les nombreux monuments qu'il fait construire à Rome, dont les thermes gigantesques qui portent son nom.

-

Wikimédia

Marcus Ulpius Traianus - Trajan

18 septembre 53 − 8 août 117 après J.-C.

Romain

Nommé, en 96, gouverneur de la Germanie Supérieure, adopté par Nerva en 97, il est proclamé empereur en 98, à la mort de ce dernier. Excellent chef de guerre, il lance l'Empire dans une politique de conquêtes. L'occupation de la Dacie et de ses mines d'or assure à Rome des richesses. La conquête de l'Arménie, de l'Assyrie et de la Mésopotamie porte l'Empire romain à son extension extrême. Trajan mène également une politique de grands travaux : il fait construire le forum de Trajan, agrandir le port d'Ostie, assécher les marais Pontins. Il poursuit activement la politique d'intégration des provinciaux à l'Empire. A l'égard des chrétiens, il fait preuve de tolérance et interdit qu'on les recherche ou qu'on use de violence. Le règne de Trajan correspond à une période littéraire brillante (Tacite, Juvénal, Pline le Jeune, Plutarque). L'empereur meurt au retour d'une de ses campagnes d'Orient, laissant le trône à Hadrien.

-

Wikimédia

Vespasien

17 novembre 9 − 23 juin 79 après J.-C.

Romain

Vespasien est proclamé empereur par les légions d'Orient, alors qu'il dirige la guerre de Judée (69). Il laisse alors le commandement militaire à son fils Titus et revient en Italie. Il rétablit l'ordre public, troublé par les guerres civiles et devient rapidement populaire. Il rétablit également l'ordre dans l'armée. Il entreprend de grands travaux à Rome : reconstruction du temple du Capitole, construction du Colisée. Il favorise l'entrée des provinciaux au Sénat, restaure les finances publiques et crée des taxes nouvelles. L'année 70 est marquée par l'achèvement du siège de Jérusalem et la destruction définitive du temple. En Gaule, la conquête de la Bretagne est consolidée. Empereur absolutiste, Vespasien veut imposer la succession dynastique dans l'Empire, en choisissant comme successeur l'aîné de ses fils, Titus.

-

Wikimédia

Hadrien

24 janvier 76 − 10 juillet 138 après J.-C.

Romain

Le fils adoptif de Trajan est légat en Syrie, quand l'armée l'appelle pour succéder à l'empereur qui vient de mourir en 117. Une fois au pouvoir, Hadrien arrête la politique de conquête de son prédécesseur, abandonne les conquêtes de Trajan au-delà de l'Euphrate, ne gardant que l'Arabie et la Dacie et met en place une politique défensive, renforçant le limes germanique et en faisant construire en Grande-Bretagne, en 122, un long mur destiné à repousser les invasions (le mur d'Hadrien). Il doit écraser un soulèvement des juifs, après la fondation d'une colonie militaire à Jérusalem, et rétablit la paix en 135. Il réorganise l'administration impériale, enlève au Sénat l'administration de l'Italie, divisée en quatre districts confiés à des consulaires et codifie le droit en Edit perpétuel. Il voyage dans toutes les provinces de l'Empire. Il fait construire dans son domaine (la Villa Adriana), la villa d'Hadrien, des reproductions de monuments qu'il a aimé et fait faire des répliques des grandes sculptures grecques. Pendant son règne, il encourage la littérature, l'art et les sciences d'inspiration hellénique. Il fait construire à Rome le mausolée impérial, Moles Adriani, devenu le château Saint-Ange.

pub

Demandez à vos parents de vous abonner

Vous ne possédez pas de carte de crédit et vous voulez vous abonner à Kartable.

Vous pouvez choisir d'envoyer un SMS ou un email à vos parents grâce au champ ci-dessous. Ils recevront un récapitulatif de nos offres et pourront effectuer l'abonnement à votre place directement sur notre site.

J'ai une carte de crédit

Vous utilisez un navigateur non compatible avec notre application. Nous vous conseillons de choisir un autre navigateur pour une expérience optimale.