Se connecter
ou

Le chômage : des coûts salariaux trop élevés ou une insuffisance de la demande ?

Théorie libérale du chômage

Auteurs classiques et néo-classiques

P. Cahuc, S. Carcillo, K.F. Zimmermann

"L'emploi des jeunes peu qualifiés en France", notes du CAE

Avril 2013

Selon eux, la solution pour lutter contre le chômage serait de baisser les salaires, les cotisations sociales ou de réduire les impôts des entreprises.
Le coût salarial est un obstacle à l'intégration des jeunes les moins qualifiés. D'après eux, le salaire minimum est néfaste sur l'emploi des jeunes, surtout s'il a un niveau trop élevé.
Réduire le coût salarial permettrait d'éviter ces résultats sources de chômage puisque cela inciterait les entreprises à embaucher davantage.

Théorie keynésienne du chômage

John Maynard Keynes et les économistes keynésiens

John Maynard Keynes

Théorie générale de l'emploi, de l'intérêt et de la monnaie

1936

Selon eux, le chômage est dû à une insuffisance de la demande. Pour eux, le salaire est surtout un revenu pour le travailleur grâce auquel il peut consommer et épargner. Lui réduire son salaire reviendrait donc à baisser sa consommation et son épargne. Si la consommation des individus baisse, ils vont demander moins de biens et services aux entreprises. Les entreprises vont donc réduire leurs ventes (puisque les individus achèteront moins), auront besoin de moins de travailleurs et licencieront.
Dans cette spirale, c'est l'insuffisance de la demande qui est la cause du chômage.
Pour ces économistes, la hausse du salaire n'est pas un frein à l'emploi mais au contraire il le favorise : augmenter le salaire provoque une hausse de la demande qui entraîne une hausse de la production et une augmentation de l'emploi.

Identifie-toi pour voir plus de contenu

Pour avoir accès à l'intégralité des contenus de Kartable et pouvoir naviguer en toute tranquillité, connecte-toi à ton compte.
Et si tu n'es toujours pas inscrit, il est grand temps d'y remédier (30 secondes max).