Seconde 2015-2016
Kartable
Seconde 2015-2016

Comment produire et combien produire ?

Pour produire, une entreprise dispose de plusieurs moyens : certains sont détruits pendant la production (consommations intermédiaires), d'autres non (on parle de facteurs de production). Ces facteurs de production fonctionnent ensemble et le but de l'entreprise est de trouver la combinaison productive qui sera la plus efficace à moindre coût. Pour cela, elle peut se baser sur l'analyse de la productivité des facteurs de production. Cette productivité ne cesse de s'accroître grâce au progrès technique qui peut néanmoins être néfaste à l'emploi dans certaines situations.

I

Les moyens de production d'une entreprise

A

Les consommations intermédiaires

Pour produire, une entreprise a besoin d'éléments indispensables comme des machines, des matières premières, des travailleurs, etc. Certains de ces éléments sont transformés ou détruits dans le processus de production : on parle de consommations intermédiaires.

Dans une boulangerie, la farine est transformée en pain durant la production : c'est une consommation intermédiaire.

B

Les facteurs de production

D'autres éléments participent à plusieurs cycles de production puisqu'ils ne sont pas détruits durant le processus. Il s'agit des travailleurs et des machines. En économie, on parle de "facteurs de production" pour désigner le facteur travail (les travailleurs) et le facteur capital (les machines).

Facteur de production

Un facteur de production est un moyen (travail, capital) utilisé par une organisation productive pour fabriquer des biens et services et qui n'est pas détruit pendant la production.

Le facteur travail est un facteur de production puisque les travailleurs participent à la production sans être détruits durant le processus.

Il existe deux facteurs de production :

  • Le travail : les travailleurs participent à la production de l'entreprise sans être détruits pendant la production.
  • Le capital : l'ensemble des machines qui participent à la création de la production et qui ne sont pas détruites pendant celle-ci.
C

Complémentarité et substituabilité des facteurs de production

Le travail et le capital sont deux facteurs de production très liés. Ils peuvent être plus ou moins substituables et complémentaires.

Facteurs substituables

Deux facteurs sont substituables si on peut produire la même chose en utilisant l'un ou l'autre des facteurs.

Si les travailleurs et les machines sont substituables, on peut remplacer les travailleurs par des machines et des machines par des travailleurs. C'est le cas par exemple à certains postes des chaînes de production automobile, où des travailleurs ont été remplacés par des machines.

Facteurs complémentaires

Deux facteurs de production sont complémentaires si on ne peut pas remplacer l'un des facteurs par l'autre.

Si pour produire un bien, il faut nécessairement une machine spécifique et un travailleur pour la faire fonctionner, alors le travailleur et la machine sont deux facteurs de production complémentaires. C'est par exemple le cas d'une secrétaire et de son ordinateur.

II

Le choix de la combinaison des facteurs de production

A

La combinaison productive

L'entreprise peut donc utiliser différents facteurs de production pour créer des biens et services. Pour accroître sa rentabilité, elle va essayer d'articuler ces facteurs de la manière la plus efficace possible : on parle de combinaison des facteurs de production, ou de combinaison productive.

Cette combinaison va dépendre du niveau de substituabilité des deux facteurs de production : s'ils sont substituables, l'organisation productive aura le choix entre plusieurs combinaisons productives.

B

L'optimisation de la combinaison productive

1

L'analyse des coûts

Pour choisir quelle combinaison productive elle va utiliser, l'entreprise regarde celle qui est la plus rentable et donc celle qui coûte le moins cher. Pour cela, elle analyse les coûts de production des différentes combinaisons productives envisageables.

Coût de production

Le coût de production représente l'ensemble des dépenses que l'entreprise réalise pour produire.

Les salaires sont l'un des coûts de production car l'entreprise dépense de l'argent pour payer ses salariés qui participent à la production.

Le coût de production comporte deux grandes catégories :

  • Les coûts fixes sont des frais qui restent identiques quel que soit le niveau d'activité.
  • Les coûts variables sont des frais qui varient selon le niveau de la production.

Pour maximiser sa production, elle choisit la combinaison productive dont les coûts de production sont les plus faibles.

Si l'entreprise se rend compte que payer des travailleurs coûte plus cher que d'acheter des machines (en sachant que les facteurs capital/travail sont substituables), l'entreprise peut choisir de remplacer les travailleurs par du capital.

Coût de production

Coût de production=Coûts fixes+Coûts variables

Pour produire des baguettes, un boulanger a besoin d'un four et de 250 g de farine par baguette. Le four coûte 5000 € et 250 g de farine coûtent 30 centimes. Il souhaite produire 100 baguettes. Ses coûts sont :

  • Les coûts fixes : le four, soit 5000 €
  • Les coûts variables : la farine, soit 100×0,30=30

On peut alors calculer le coût de production :

Coût de production=5 000+30=5 030

2

L'analyse de la qualité

L'amélioration de la combinaison productive (en réduisant les coûts de production) ne se fait pas que par substitution des facteurs. L'entreprise peut également améliorer sa combinaison productive en se concentrant sur sa "qualité", par exemple en augmentant la formation de ses travailleurs. En améliorant les qualifications et le savoir-faire des salariés de l'entreprise, leur travail peut devenir plus rapide et de meilleure qualité, ce qui permet à l'entreprise d'obtenir des productions d'une valeur plus grande.

III

L'efficacité de la combinaison productive

A

La productivité

Une fois que l'entreprise a choisi la combinaison productive qui lui semble la plus efficace (au niveau des coûts et de la qualité), il faut qu'elle mesure son efficacité. Pour cela, elle va regarder le volume de production créé par rapport au nombre de facteurs de production employés. On parle en économie de productivité pour désigner ce rapport.

Productivité

La productivité est la mesure de l'efficacité du facteur utilisé pour produire.

Productivité

Productivité=Quantité produiteQuantité des facteurs de production employés

Si une entreprise produit 6 bouteilles et emploie pour cela 2 travailleurs, sa productivité est de :

62=3 bouteilles par travailleur.

Si une entreprise produit 10 bouteilles avec deux machines, sa productivité est de :

102=5 bouteilles par machine.

B

Le progrès technique

Plusieurs innovations ont permis d'améliorer la productivité des facteurs de production : l'ensemble de ces innovations se nomme le progrès technique.

Le progrès technique

Le progrès technique désigne l'ensemble des améliorations dans le processus de production qui permettent d'augmenter la productivité des facteurs.
Il découle de l'introduction de nouveaux biens de production, de nouvelles techniques productives ou de nouveaux modes d'organisation de la production.

Le progrès technique peut résulter de l'introduction de nouveaux biens de production (l'ordinateur après la machine à écrire), de nouvelles sources d'énergies, de nouvelles techniques de production (l'automatisation informatique de certaines tâches, l'utilisation de l'électricité après la vapeur) ou de nouveaux modes d'organisation de la production (la division du travail sur des chaînes de production dans les usines).

Le progrès technique a permis tout d'abord d'accroître l'efficacité du capital technique.

L'invention du tracteur a permis de récolter plus facilement les semences et donc d'augmenter la production.

La qualité du travail a également été favorisée par le progrès technique.

Il faut une main-d'œuvre davantage formée pour utiliser les machines : les entreprises augmentent la formation des salariés pour qu'ils puissent utiliser les nouvelles machines issues du progrès technique. La qualité du travail est donc améliorée.

C

Les effets de la productivité

L'augmentation de la productivité due au progrès technique a des effets positifs : les entreprises accroissent leur production sans employer plus de facteurs qu'avant (elles emploient seulement d'autres facteurs, plus efficaces). Elles peuvent donc satisfaire davantage les besoins des consommateurs. Au niveau du pays tout entier, c'est ce que l'on appelle la croissance.

Néanmoins, le progrès technique (permettant la hausse de la productivité) peut avoir des effets contrastés sur l'emploi. D'un côté, il peut en détruire : c'est notamment le cas des emplois se situant dans le secteur où les innovations sont introduites.

L'introduction de robots dans les industries a détruit beaucoup d'emplois d'ouvriers puisque les machines pouvaient réaliser leur travail à moindre coût et plus rapidement.

De l'autre, il permet de créer des emplois, généralement dans d'autres secteurs que là où les innovations ont été introduites. Suite à l'introduction d'innovations dans le secteur industriel, beaucoup de gains de productivité ont été créés, ce qui a permis à un autre type de secteur de se développer : le secteur tertiaire.

La création des ordinateurs (progrès technique) a permis de créer de nouveaux métiers (informaticiens, ingénieurs, marketing, etc.).

pub

Demandez à vos parents de vous abonner

Vous ne possédez pas de carte de crédit et vous voulez vous abonner à Kartable.

Vous pouvez choisir d'envoyer un SMS ou un email à vos parents grâce au champ ci-dessous. Ils recevront un récapitulatif de nos offres et pourront effectuer l'abonnement à votre place directement sur notre site.

J'ai une carte de crédit

Vous utilisez un navigateur non compatible avec notre application. Nous vous conseillons de choisir un autre navigateur pour une expérience optimale.